Les Warriors se font peur mais décrochent le game 1

Menés de 16 points par les Rockets, les Warriors ont renversé la situation en s'appuyant, comme souvent, sur Stephen Curry (34 pts). 1-0 Golden State.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Récap
Il a donc fallu que Golden State joue small pour se sortir d'un mauvais pas. Steve Kerr a prouvé que malgré tout le talent dont disposent les Warriors, ils avaient besoin d'un coach. Menés de 16 points dans le 2e quart-temps par des Rockets agressifs et sur leur lancée, les Californiens ont évolué avec Draymond Green au poste 5 et repris du poil de la bête presque instantanément. A partir de cet instant, la meilleure équipe de la saison régulière a retrouvé sa cadence et sa confiance en Stephen Curry (13/22), auteur de 34 points, dont 21 après le repos.
"Utiliser cette tactique avec des shooteurs à tous les postes étire toujours l'autre équipe. Houston est aussi capable de faire la même chose, du coup c'était une partie d'échecs intéressante", a déclaré Kerr après la rencontre.
[caption id="attachment_270483" align="alignright" width="318"] Stephen Curry a encore survolé la rencontre avec ses 34 points, il peut donc faire l'avion.[/caption] Le changement de leadership au tableau d'affichage n'a pas empêché James Harden de tenter un come-back à lui seul. Privé de Dwight Howard, touché au genou, dans le dernier quart-temps, l'arrière de Houston a donné le changé au MVP jusqu'à la fin et bouclé la rencontre avec 28 points, 11 rebonds, 9 passes et 4 interceptions. Avec le concours de Trevor Ariza (20 pts), le All-Star a même ramené Houston à deux points avec 15 secondes à jouer au chrono. Un one-man show qui a ses limites et qui ne devrait pas, sur l'ensemble d'une série, gêner plus que cela les Warriors. Du moins pas tant que Curry est capable de lui répondre à coups de bombes derrière l'arc comme cette nuit (6/11).
"C'est un duel très divertissant pour tout le monde et du beau basket. James et moi essayons tous les deux d'avoir un impact direct sur le match pour aider notre équipe à prendre le dessus", a salué Stephen Curry.
S'il faut saluer la nouvelle belle performance de Stephen Curry, le rôle joué par son back-up a lui aussi eu son importance. Pas sûr que sans Shaun Livingston et son superbe 2e quart-temps (14 de ses 18 points), Golden State aurait pu combler son retard et remporter cette partie. On attendra désormais des nouvelles de Dwight Howard et de son genou, pour savoir si les Rockets ont une chance ou non de déjouer les pronostics...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest