Steve Nash ne veut pas être considéré comme le sauveur

Retour gagnant pour Steve Nash qui a néanmoins tenu à calmer le jeu concernant les attentes dont il fait l'objet.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Steve Nash ne veut pas être considéré comme le sauveur
De retour après deux mois d'absence samedi soir, Steve Nash a largement contribué à la victoire des Lakers sur Golden State pour son premier match depuis sa blessure au péroné. Et s'il manque encore de condition, le meneur canadien a surtout été gêné par une jambe qui le fait encore souffrir.
« J’ai fait avec. C’était seulement mon troisième jour de basket depuis sept semaines, donc c’était beaucoup pour moi. Mais je ne me suis pas senti trop mal », a-t-il confié à Yahoo! Sports.
Attendu comme le messi par Mike D'Antoni qui espère en faire son chef d'orchestre, Steve Nash, auteur de 12 points et 9 passes pour son retour, va maintenant devoir se montrer à la hauteur des espoirs placés en lui. Mais à 38 ans et après 17 saisons NBA, ce n'est pas la pression qui risque de le perturber.
« Je ne suis pas insensible à ce qui se dit  et aux attentes que je suscite. Mais j’essaie de gérer la pression. Quand vous faites le bilan de votre carrière, c’est cette pression et les moments clés qui vont vous manquer le plus. C’est pourquoi il faut tirer le meilleur partie de tout ça car ce n’est pas quelque chose que vous revivrez dans votre vie. »
Menés 87-74 à  la fin du troisième quart, les Lakers sont encore passés à côté de la catastrophe face à des Warriors accrocheurs. Grâce à leur expérience, les angelenos ont su laisser passer l'orage pour maintenir l'écart avant d'effectuer une folle remontée et d'arracher l'overtime. C'est dans ces moments décisifs que la présence de Steve Nash fait un bien énorme à une équipe toujours aussi fébrile. De son côté, l'ancien Sun estime que cette solidarité démontre que les Lakers sont sur la bonne voie mais qu'il faudra rester mobilisé pour espérer enchaîner des victoires.
« Vous ne pouvez pas construire quelque chose sans travail acharné et sans persévérance », ajoute Steve Nash. «  Il y a eu un moment où ils auraient pu prendre jusqu’à 20 points d’avance. Maintenir l’écart à 13 a été très important. Cela nous a permis de revenir en fin de match. »
Incertain avant le match, Steve Nash a finalement joué plus de 40 minutes. Un pari osé de la part de Mike D'Antoni, surpris par la prestation de son joueur.
 « Je lui ai demandé s’il était d’accord », explique le coach des Lakers. « Il m’a dit : ‘Oui, super !’. Et il est resté sur le terrain 40 minutes alors qu’il n’avait pas joué depuis sept semaines. Il a été incroyable dans la dernière partie du match et il très bien joué. »
D'Antoni n'est pas le seul à saluer la performance d'un Steve Nash qui devrait monter en puissance dans les semaines à venir à condition que ses douleurs à la jambe disparaissent. Mais à en croire Kobe Bryant, la présence du meneur canadien impacte déjà l'attaque des Lakers par son sens du jeu et son expérience.
« Il a orchestré les choses », se réjouit un Kobe qui s'en est donné à coeur joie avec 41 tirs tentés. « Il nous a mis dans les meilleures dispositions sur certaines actions et c’est exactement ce qu’un grand meneur est censé faire. »
Le retour de Steve Nash vient donc remonter le moral à une équipe qui en avait plus que besoin après un début de saison plus que décevant. Et si la présence du MVP 2005 et 2006 redonne confiance à des Lakers encore fragiles et marqués par une entame de saison ratée, il faudra encore patienter avant que les Californiens deviennent l'équipe redoutable que tout le monde attendait au regard du recrutement opéré cet été.
« Nous avons un long chemin à parcourir pour être une bonne équipe. Mais malgré toute la pression qui est sur mes épaules, je ne me considère pas comme le sauveur. Notre équipe essaie de prendre forme. J’espère que je pourrai contribuer à cela. Si nous devenons une super équipe, ce ne sera pas grâce à moi. Et si nous ne le devenons pas, ce ne sera pas à cause de moi non plus. »
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest