« Sans les blessures de Kuzma et Tatum, on aurait gagné », assure Colangelo

Une façon comme une autre de se rassurer...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié

L'élimination des Etats-Unis en quarts de finale de la Coupe du monde 2019 a marqué les esprits dans le camp américain. Si tout le monde savait que le roster de Team USA n'était pas aussi bien garni que par le passé, la défaite contre la France a été un choc. Jerry Colangelo, le directeur du programme USA Basketball, a ciblé la blessure de deux éléments du groupe comme le facteur-clé du fiasco.

"Je crois que si on n'avait pas perdu Kyle Kuzma avant le tournoi et Jayson Tatum après la Turquie, on aurait gagné. Ces blessures étaient simplement trop dures à encaisser", a expliqué Colangelo à Sports Illustrated.

Pour rappel, Kuzma s'était blessé à la cheville pendant la préparation et Tatum au même endroit en toute fin de match contre la Turquie. On n'avait plus revu l'ailier des Boston Celtics par la suite.

Dans un accès de lucidité, Colangelo concède quand même que le problème venait aussi des désistements en pagaille. Superstars ou simples bons joueurs de la ligue ont tour à tour décliné la proposition.

"La déception que je ressens ne concerne pas les gars qui avaient prévenu qu'ils ne joueraient pas. C'est plutôt ceux qui ont dit qu'ils seraient là et se sont finalement retirés. On gérera ces cas individuellement avant les Jeux Olympiques. Il est important d'y aller avec une équipe aussi forte que possible". 

Parmi les joueurs qui ont dit non à Team USA en dernière minute, on retrouve James Harden, Damian Lillard ou Anthony Davis.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest