Terry Stotts, à quand la prolongation ?

Les mérites de Terry Stotts ne sont pas assez vantés. Portland n'a même pas encore entamé de discussion avec lui à quelques mois de la fin de son contrat.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Terry Stotts, à quand la prolongation ?
Certains ne donnaient pas cher de la peau de Terry Stotts après la fin de saison catastrophique de Portland l'an dernier. Les Blazers avaient beau être en reconstruction, la série de 13 défaites consécutives pour boucler l'exercice a privé l'équipe d'une éventuelle participation aux playoffs. Avec un effectif pas tant remodelé que ça, Stotts est finalement parvenu à créer une alchimie et à rendre ce groupe compétitif. Estampillé entraîneur d'attaque grâce à son excellent travail avec les Mavs jusqu'en 2011, l'ancien joueur de Roanne et de Sceaux a montré tout son talent dans une Conférence très relevée.  Pourtant, on évoque rarement les mérites du coach de 56 ans. Fluidité en attaque, progrès en défense et entente impressionnante entre les titulaires et leurs remplaçants, Stotts a réussi à imposer sa patte et à rendre les Blazers ambitieux.
"Si en octobre vous m'aviez dit qu'on aurait 20 matches d'avance sur la barre des 50%, j'aurais été surpris. Mais aujourd'hui, je me dis même qu'on aurait pu gagner certains matches qu'on a perdu. On s'attend à gagner tous les matches, il n'y a plus de surprise. C'est plus facile pour une équipe comme la notre qui n'a pas prouvé autant que Miami, Indiana, Oklahoma City ou San Antonio. On a ces espoirs de titre, c'est vrai. Mais on prend les matches les uns après les autres", a-t-il expliqué au Daily News.

Un manque d'affinités avec Aldridge ?

Aucun souci n'est à déplorer dans le vestiaire depuis le début de la saison, après un été pourtant mouvementé et rythmé par les rumeurs autour de LaMarcus Aldridge. L'atmosphère est légère et propice aux bons résultats. Mais alors pourquoi, Terry Stotts, qui n'est plus qu'à quelques mois de la fin de son contrat, n'a-t-il même pas encore eu droit à une discussion pour prolonger ? Le groupe est jeune et on peut imaginer qu'il progresserait encore à l'avenir avec ce même coach qui a encadré à merveille le développement de Damian Lillard tout en rendant le jeu de Portland spectaculaire. Mais il se murmure que les dirigeants attendent de connaître le souhait exact de leur franchise player. Aldridge n'a pas de véritables soucis avec Stotts, mais il est parfois reproché en interne à ce dernier de ne pas être assez proche du All-Star et de ne pas tout faire pour le satisfaire. Le risque pour Stotts, candidat logique pour le titre de Coach de l'année avec Frank Vogel, est d'être uniquement considéré comme un bon coach de transition par sa direction et non comme quelqu'un capable de mener son équipe vers le titre. Après plusieurs années de galère, les Blazers auraient pourtant bien plus intérêt à lui confier les clés de l'équipe sur le long terme qu'à tenter de rameuter un grand nom sur leur banc. On espère donc qu'ils prendront une décision adaptée en prolongeant Stotts avant que sa situation ne vienne perturber le bel équilibre qui s'est créé dans l'Oregon...
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest