105 LAC
113 GSW
85 ORL
107 TOR
98 OKC
111 POR

The Wire : « PG13 » s’est mal comporté, LeBron inquiet à cause des Nets

BasketSessionPar BasketSession Publié

Le fil actualisé toute la journée pour connaître tout ce qu'il faut savoir (ou presque) aujourd'hui en NBA.

Vous n'avez pas le temps de tout suivre ou de mater toutes nos news et celles sur le web ? The Wire, en plus d'être une série culte, est votre solution. Toutes les news (ou presque) essentielles (ou presque) seront listées ici en live (ou presque) tout au long de la journée, pour ne rien rater de cette journée de NBA.

16h12 : Les remords de Paul George

C'est toujours marrant de voir des joueurs regretter après coup d'avoir mis le flingue sur la tempe de leur "franchise de cœur". En fin de saison dernière, Paul George a demandé son trade avec effet immédiat à Kevin Pritchard en lui précisant qu'il ferait mieux d'accepter sous peine de le perdre contre walou quelques mois plus tard.

Le Thunder n'a eu qu'à offrir Victor Oladipo et Domantas Sabonis (les deux sont solides pour le moment, mais bon... voilà quoi) pour convaincre les Pacers et le deal ressemble à une belle arnaque.

Histoire de ne pas passer pour un goujat, George a répété cette semaine qu'il aimait tout le monde là-bas, blablabla et qu'il aurait peut-être pu faire les choses différemment pour ne mettre sous pression des gens qui ont autant contribué à sa réussite. On verra pour son premier comeback à Indianapolis si le "mieux vaut tard que jamais" de Paul George aura convaincu les fans locaux...

Tank il y aura de l'espoir...

En apprenant que le pick 2018 des Nets leur appartiendrait après le trade de Kyrie Irving, les fans des Cavs ont retrouvé un peu d'aplomb. Si LeBron James décidait de quitter à nouveau Cleveland, une future superstar sur laquelle s'appuyer à l'avenir débarquerait forcément. Le début de saison de Brooklyn (2-2 et une victoire de prestige contre Cleveland) donne quelques sueurs froides aux dirigeants de l'Ohio. Et à LeBron James, "même pas sûr que ce pick soit si bon que ça". Si même les Nets se mettent à gagner des matches, où va effectivement le monde ?

Loin des Knicks, loin du seum

C'est fou comme un départ des New York Knicks peut vous requinquer un homme et lui donner envie de faire des boutades. Carmelo Anthony s'est ainsi déclaré "content pour Paul George" pour la victoire face à Indiana, "même s'il a été mauvais". Le trashtalk interne bat son plein à OKC et c'est plutôt bon signe.

12h33 : La Jonquera new-yorkaise

OK, les Suns font tout ce qu’ils peuvent ces derniers jours pour tester la suprématie new-yorkaise. Mais les Knicks ont 15 ans d’expérience dans le domaine et, même s’ils se sont débarrassés d’un de leurs meilleurs performeurs – Phil Jackson -, ils continuent de dominer le classement du plus gros bordel de la ligue. Mais vous en faites pas, ils vont gagner.

Si, si, on vous jure. OK, dit comme ça, de but en blanc (expression disparue au début des années 2000, en même temps que le rappeur Sully Sefil), cela peut sembler fou. Mais Kristaps Porzingis en est persuadé et il l'assure : à un moment donné cette saison, les Knicks vont finir par l'emporter. Bon ben il ne reste plus qu'à attendre alors.

Trop honnête

Ryan McDonough est rafraîchissant. C’est rare qu’un GM donne autant son avis sur un joueur (et son entourage) alors qu’il est en conflit avec lui. Bon, en parlant comme ça, et en montrant à quel point il est soulé, il fait peut-être perdre de la valeur sur le marché à Eric Bledsoe. Ce qui n’est pas très malin s’il veut une belle contrepartie en cas de trade. Rafraichissant, mais pas très compétent donc. Comme les Phoenix Suns ces dernières années.

Château Barkley

On voulait vanner sur le fait que Charles Barkley lance son label de vin. Mais en fait, tout sera reversé à des œuvres caritatives et en plus il en a profité pour chambrer Shaq : « Quand on a commencé à en parler, je ne voulais pas mettre mon nom sur un produit juste pour gagner de l’argent. Ça aurait fait de moi un Shaq. » Bref, du coup on va se contenter d’applaudir l’initiative, et le tacle, même si ça nous démangeait de souligner que, si appeler un vin « Rebound » quand on s’appelle Barkley c’est plutôt légitime, donner « The Analyst » comme nom c’est au moins du 23ème degré…

Vrais reconnaissent vrais

LaVar Ball est décidément le plus fort. Non seulement il a gagné son duel contre John Wall (sans jouer, bien sûr), mais il a réussi à faire en sorte que les meilleurs joueurs du monde s’inspire des ces gamins. Comme Stephen Curry qui a rendu un vibrant hommage à LaMelo Ball :

La "torture" promise de John Wall à Lonzo Ball ? On attend toujours

Un focus sur deux des plus beaux duels de la nuit, où quand deux meneurs rookies, Lonzo Ball et Dennis Smith Jr, ont pris le dessus sur deux meneurs confirmés comme John Wall et Mike Conley. Notre magazine, ici.

10h15 : Finalement, le cirque Markelle Fultz continue

Les Philadelphia Sixers sont formidables. On pensait hier que le cirque autour de Markelle Fultz était enfin terminé et que le rookie allait pouvoir tranquillement récupérer pendant au moins trois matches. C’était sans compter sur le General Manager de l’équipe Bryan Colangelo. Il a suggéré que le gamin a modifié son tir de son côté pendant l’été et que c’était là la cause de sa blessure à l’épaule. Réponse directe de l’entraîneur personnel de Markelle Fultz, qui explique que le shoot n’a jamais été changé avant les douleurs. « Il y a peu de meneurs qui tiraient aussi bien que lui en sortant de la fac (…). Pourquoi aurais-je changé son shoot ? »

La réaction du coach – qui est indirectement accusé – est logique. Mais les dirigeants des Sixers pourraient pas faire un peu plus gaffe sur ce dossier. Quand tu penses qu’Adam Silver a fait virer le véritable architecte Sam Hinkie pour mettre ces gars-là à leur place…

Serge le mytho

Après sa tentative de contre (dispensable vue l’action) sur James Harden et sa chute sur le barbu qui a suivi, Joel Embiid a tenu à nous rassurer. « Tout le monde devrait arrêter d’avoir peur. Je ne suis pas fait en verre. » Excuse-nous de nous souvenir qu’en trois ans t’as joué 31 matches.

Super

LeBron James a joué plus de matches pour les Cleveland Cavaliers que Zydrunas Ilgauskas. Quelle belle preuve de fidél… euh ?!

Josh Smith est de retour

On pensait que Josh Smith avait tranquillement fini sa carrière en jouant à l’étranger, en Chine, avant de devoir prendre sa retraite après trois matches de présaison avec le Maccabi Haifa. Une retraite bien méritée après une carrière riche et remplie qui l’a vu passer par les Hawks, les Pistons, les Clippers et les Rockets. A son âge, ses stats avaient logiquement chuté lors de ses deux dernières années NBA (12,4 pts et 6,4 rbds en 2014-15, puis 6 pts et 3,5 rbds en 2015-16). Logique quand le corps, après tant de batailles sur les parquets, finit par subir le poids des ans et vous trahir, petit à petit, irréversiblement. On ne peut rien contre Mère Nature.

Et puis, alors qu’il signe aux New Orleans Pelicans, décimés par les blessures, on apprend qu’en fait le gars a 31 ans. 31 ans putain !?!? En fait, il se foutait de notre gueule toutes ces dernières années quand il jouait comme un quarantenaire…

David Stern, Legalize It

David Stern, l’ancien commish intransigeant qui a débarrassé la ligue de la cocaïne dans les années 80, est pour l’utilisation de la marijuana à usage médicinal. Don Nelson et Stephen Jackson aussi.

Tyronn Lue fait dans le sarcasme après la défaite

Depuis le trade de Kyrie Irving, les Cleveland Cavaliers détiennent le fameux premier pick 2018 de Brooklyn. Après la défaite des Cavs face aux Nets, Tyronn Lue faisait dans le sarcasme : « On est là à s’inquiéter du pick de Brooklyn, mais c’est peut-être eux qui veulent notre pick. » Non seulement tu voles le taff de David Blatt, mais en plus tu voles le nôtre en faisait du sarcasme et des punchlines à notre place…

Même quand il ne fait pas exprès, Draymond Green est un casse-couilles de première