Théorie du complot : James Harden est-il vraiment en surpoids ?

Théorie du complot : James Harden est-il vraiment en surpoids ?

Une capture d'écran montre un James Harden en surpoids d'apparence, quelques heures seulement après une vidéo où il avait l'air plus affûté que jamais. Quelle est donc cette diablerie ?

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage

"Est-ce que c'est Rick Ross maigre ou James Harden gros ?", "Appelez-le Le Sanglier des Harden" ou "James Harden, le Dimitri Payet de la NBA"...

On a en lu des vertes et des pas mûres sur ce pauvre James Harden cette nuit. Plus que son retour sur le parquet - après avoir dû satisfaire des "obligations sociales" (quel terme magnifique pour éviter d'utiliser les termes 'boîte de nuit' et 'strip club') et 6 tests négatifs au Covid-19 - c'est sa forme physique qui a déchainé les passions. A vrai dire, un parfum de mystère plane au-dessus du MVP 2018.

Mardi, on vous relayait une vidéo de Harden à l'entraînement. Le titre de l'article : "Mince et affûté, James Harden va rejouer avec Houston". Sur les images, l'arrière des Rockets donne l'impression de n'avoir jamais été aussi sec. Quelques heures plus tard, face aux San Antonio Spurs, on s'attendait donc à voir l'intéressé afficher son beach body pour sa première rencontre de la pré-saison.

C'est une capture d'écran en particulier qui a estomaqué tout le monde. James Harden y semble en surpoids et effectivement plus proche de Rick Ross que de Terrence Ross.

James Harden

Sur le parquet, où il inscrit 12 points et contribué au succès de son équipe, l'effet visuel est quand même un peu différent. Harden ne semble ni aussi mince que 48 heures plus tôt, ni aussi grassouillet que sur la capture d'écran prise à l'échauffement.

On n'a pas la réponse à ce mystère à vrai dire. Mais on se dit que même si des boxeurs sont capables, par leur alimentation et leur hydratation, d'avoir des variations de poids ahurissantes à quelques heures ou jours d'intervalle, ce n'est pas le cas ici.

James Harden porte fréquemment plusieurs épaisseurs durant ses échauffements. On peut donc penser à une tenue de sudation ou à un ou deux T-shirts bien épais enfilés pour l'occasion. Les images sont d'ailleurs parfois trompeuses et peuvent épaissir fortement la cible de la caméra sous certains angles.

Et en partant de là, on peut aussi ajouter que le "Bearded One" portait un T-Shirt de compression sur la vidéo de la veille, un outil qui aide à la récupération, ce qui expliquerait le fait qu'il ait eu l'air aussi fit sur le coup.

Une chose est sûre : s'il démarre bien la saison avec les Rockets, James Harden doit se montrer prudent en termes "d'obligations sociales" et être aussi professionnel que possible. Les gens, à Houston en particulier, n'ont pas l'air prêts à lui passer grand chose.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest