On a enfin vu le banc des Blazers !

Alors que les remplaçants des Blazers sont d'ordinaire peu utilisés, Will Barton et Thomas Robinson ont eu un impact sur la victoire de leur équipe hier soir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
On a enfin vu le banc des Blazers !
Avant le quatrième match entre les San Antonio Spurs et les Portland Trail Blazers, Will Barton et Thomas Robinson cumulaient à eux deux 63 minutes, 26 points et 9 rebonds en trois matches face aux Texans. Cette nuit, ils ont compilé 26 points – dont 17 pour Barton – et 11 rebonds en 53 minutes. Même s’ils ne sont pas les éléments moteurs de la victoire des Blazers, les deux réservistes ont contribué au premier succès de Portland depuis le début de la série.
« Will et Thomas ont été terribles en sortie de banc, évidemment », avouait le coach Terry Stotts.
Le tacticien des Blazers n’a pas pour habitude d’ouvrir son banc et il se repose essentiellement sur son cinq majeur, malgré le recrutement effectué par ses dirigeants l’été dernier. Peu utilisé cette saison, Will Barton (9,4 minutes par match) et Thomas Robinson (12,5 minutes) ont su répondre présents au bon moment.
« On ne savait pas exactement combien de minutes on allait jouer mais on voulait être sûr d’avoir un impact sur le match. »   « Le coach nous a toujours dit de rester prêt. C’est ce que l’on a fait et Will a été génial dès qu’il est rentré sur le parquet », racontait Thomas Robinson.
Modeste, le sophomore ne s’est pas cité mais il mérite lui aussi les honneurs. Les deux porteurs d’eau ont été précieux, chacun dans leur registre mais ils ont tous les deux alimenté le scoring (11-20 aux tirs en cumulé) de leur équipe lorsque les stars se reposaient. Lors du Game 2, les Spurs ont fait la différence dans le deuxième QT, avec leurs remplaçants sur le parquet. Le banc des Texans est l’un des plus redoutables de la NBA et Will Barton comme Thomas Robinson ont su élever leur niveau de jeu pour tenir tête à Manu Ginobili, Boris Diaw et consort.
« Ils ont très bien joué. Ils sont entrés en jeu et ils nous ont apporté leur énergie. Will a marqué des points, attaqué le cercle et créé du jeu. Comme toujours, « T-Rob » a joué avec beaucoup d’énergie, il a pris des rebonds, a bloqué des tirs et nous a offerts des possessions supplémentaires. Ils ont fait un gros match », expliquait LaMarcus Aldridge.   « Ils nous ont boosté. Ils ont changé la tournure du match. Ils étaient en confiance et ils ont réussi des actions importantes », ajoutait Wesley Matthews.
Malheureusement, les joueurs des Blazers sont trop peu habitués à ce genre de contributions en sortie de banc. Non pas que les remplaçants ne soient pas assez talentueux, ils sont simplement sous-utilisés. A la décharge de Terry Stotts, aucun d’entre eux n’est vraiment capable de créer du jeu et de faire la différence balle en main comme un Manu Ginobili ou un Jamal Crawford par exemple. Mo Williams et Dorell Wright sont ce qui se rapprochent le plus d’un sixième homme « moderne ». Le premier était blessé cette nuit et le second n’a mystérieusement pas joué de la rencontre. Tout comme le combatif Joel Freeland. Si Portland veut réaliser l’exploit d’arracher un match (ou plus) de plus aux Spurs, Will Barton et Thomas Robinson devront une nouvelle fois se mettre au diapason lors du prochain match.
Afficher les commentaires (10)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest