L’homme qui manquait au Thunder pour battre les Warriors en 2016

Kendrick Perkins est persuadé que le Thunder n’aurait jamais gâché son avance de 3 victoires à 1 s’il avait participé aux finales de Conférence en 2016.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
L’homme qui manquait au Thunder pour battre les Warriors en 2016

Le Thunder est passé tout près du titre NBA. Pas en 2012, quand la finale a joué sa première finale avec des Kevin Durant, Russell Westbrook et James Harden tout jeunots. Mais plutôt quatre ans après, en 2016, quand Oklahoma City s’apprêtait à éliminer les Warriors vainqueurs de 73 matches. KD et ses coéquipiers menaient 3 victoires à 1. Ils semblaient injouables. Puis, d’un coup, ils ont lâché. Manque de chance. Manque d’adresse. Ou manque de mental. Sans doute un peu des trois. Pour Kendrick Perkins, il leur manquait surtout un joueur : lui-même.

« Si j’étais à Oklahoma City, nous n’aurions jamais laissé filer cette avance. Impossible. Je ne dis pas que c’est mon jeu qui aurait fait la différence mais plutôt ma présence dans le vestiaire », explique le retraité.

Kendrick Perkins a joué plusieurs saisons au Thunder, entre 2011 et 2015. Il n’a ensuite pas été conservé. C’est peut-être une façon pour lui d’exprimer sa rancœur en se donnant un rôle plus important que celui qu’il assumait réellement. Après, c’est tout à fait possible que ses coups de pression auraient pu contenir un peu Russell Westbrook ou recentrer Kevin Durant. De là à faire la différence… difficile à dire. Mais OKC est passé tout près de se qualifier pour les finales. Et sans faire injure aux Cavaliers de LeBron James, ils auraient sans doute battu Cleveland.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest