Tim Duncan, on the road again

Tim Duncan n'a qu'un seul objectif pour cette fin de saison : décrocher une cinquième et - peut être - dernière bague de champion NBA.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tim Duncan, on the road again
Il y a six ans, Tim Duncan venait juste de passer pour de bon le cap de la trentaine. Il comptait déjà quatre bagues en dix ans de carrière dans la ligue, s'imposait parmi les légendes de son sport et affichait encore 20 points et plus de 10 rebonds au compteur. Depuis, le natif des Îles Vierges n'a jamais pu goûter à nouveau au parfum enivrant des finales NBA. Même si le Mr Big Fundamentals prend toujours le dessus sur ses adversaires (Zach Randolph et Marc Gasol peuvent témoigner), il se rapproche de plus en plus de la retraite. Ses coéquipiers en sont conscients, ils voulaient lui offrir une nouvelle opportunité de décrocher le titre suprême :
"Je pense que tout le monde dans l'équipe voulait le faire pour lui", explique son coéquipier et ami, Tony Parker, à Yahoo ! Sports.
Alors les Spurs l'ont fait. Un sweep face aux Lakers, une bataille en contrôle face à des Warriors amoindries par les chevilles douloureuses de Stephen Curry et un nouveau sweep face aux Memphis Grizzlies et revoilà les Texans en finale. Le tout avec Tim Duncan étincelant, éternel. Malgré le temps qui passe, malgré son divorce après 12 ans de vie commune, l'âme de San Antonio ne perd pas de vue son objectif :
"Je me concentre uniquement sur le titre. Je m'en fiche des records, je m'en fiche de mon âge, de tout ce genre de trucs. Je veux juste faire ce qu'il faut faire pour gagner un autre championnat."
Le sérieux, Tim Duncan connaît. Ce n'est pas un hasard si le jeune homme issu de Wake Forest a atteint une tel constance au plus haut niveau depuis déjà 16 saisons NBA. Grâce à une éthique de travail impeccable, lui et ses coéquipiers ont pu décrocher une nouvelle place en finale. Il leur faut désormais patienter jusqu'au 6 juin prochain avant de disputer le premier match, face au vainqueur de la série entre les Pacers et le Heat. Du repos salvateur pour les jambes lourdes de Timmy, mais aussi du temps long, très long...
"On va être rouillé pour le premier match", prévient Tim Duncan. "On va essayer de rester en forme, de rester dans le rythme mais on sera un peu rouillé."   "Je sais que nos grands ont des tas de bleus", plaisante TP. "Ça va être génial de pouvoir se reposer. Tim et Manu vont pouvoir reprendre des forces et nous serons prêts à affronter n'importe quelle équipe."
Tim Duncan s'y voit déjà. Mentalement, le géant est prêt pour sa cinquième finale, sûrement la dernière. Un autre titre et puis s'en va ?
Afficher les commentaires (7)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest