Tony Allen est un vrai maniaque de la vidéo

Lors des temps-morts de la série entre les Spurs et les Grizzlies, un journaliste de CBS a remarqué que Tony Allen regardait tous les ralentis de la télévision sur l'écran des arbitres.

Mickael LaviollePar Mickael Laviolle  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tony Allen est un vrai maniaque de la vidéo
Tony Allen n'est pas l'un des meilleurs défenseurs de la ligue par hasard. Depuis la saison 2008 et sa rencontre avec James Posey à Boston, il s'est rendu compte de l'importance de la vidéo pour étudier ses adversaires, une chose qu'il avait négligée auparavant. La rencontre avec Posey a tout changé, il est désormais un vrai maniaque de la vidéo, au point d'aller étudier les ralentis sur l’écran des arbitres à côté du banc des Grizzlies, comme le relate Gregg Doyel de CBS Sports.
« J'étais assis entre Allen et les Spurs, et il regardait juste derrière moi, en direction du banc des Spurs. Ça ressemblait à ça pour moi, samedi pendant le match 3 des Finales de conférence Ouest, et c'était un peu déconcertant. Je veux dire, c'est ce qu'il faisait au début de chaque temps-mort, mais il ne faisait pas que regarder, il les fixait avec insistance. [...] J'ai vu ça se produire deux fois et lors du troisième temps-mort, j'ai regardé vers le banc des Spurs. Qu'est ce qu'il fixait comme ça ? Qu'est-ce qu'ils faisaient de spécial ? Et puis, je l'ai vu. Le grand écran de télé. C'était l'écran utilisé par les arbitres pour étudier les ralentis, il avait été mis à disposition du banc des Grizzlies. Le banc des Spurs était de l'autre côté de l'écran. Allen ne regardait pas les Spurs, il regardait la télé. »
En réalité, Tony Allen regardait les ralentis de la télévision américaine diffusés juste avant la publicité, dans le but d'étudier ses adversaires et d'essayer de tirer profit du moindre avantage qu'il pouvait prendre. C'est ce sens du détail qui a permis à Allen, un joueur qui n'a jamais été une foudre de guerre en attaque (26,9% de réussite à 3-pts en carrière, 745 balles perdues pour 720 passes décisives en carrière), d'être un joueur dont la place en NBA est indiscutable grâce à ses qualités défensives.  
Afficher les commentaires (4)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest