128 ORL
114 PHO
103 DET
127 MIL
106 CHA
91 GSW
118 ATL
130 BKN
112 BOS
93 MIA
106 CHI
99 MEM
100 OKC
107 IND
121 DAL
114 MIN
96 UTA
121 LAL
127 POR
116 SAC

Tony Parker encore indécis au sujet de sa retraite

BasketSessionPar BasketSession Publié

Bien en forme actuellement, Tony Parker ne sait pas encore à quel moment il va arrêter de jouer. Il a l’air d’avoir du jus dans les jambes.

Tony Parker était clairement sur la pente descendante lors de sa dernière saison aux San Antonio Spurs. La retraite approchait alors à grandes enjambées. Mais il ne faut pas oublier que le vétéran se remettait encore d’une sévère blessure aux quadriceps. Le voilà enfin en bonne santé. Et ça se sent sur le parquet. Signé par les Charlotte Hornets l’été dernier, l’ancien All-Star revit. Il réalise une très bonne saison sur le plan individuel (9,5 points en sortie de banc). Du coup, difficile de l’imaginer raccrocher à la fin de l’année. Stephen Brun, consultant pour l’émission Buzzer sur RMC Sports, a essayé de pousser TP à donner des indices sur sa prochaine décision hier soir.

« Je n’ai pas encore décidé. Pour l’instant, tout se passe bien. Je me sens bien physiquement. Je fais une bonne saison au niveau individuel », confie le Français.

Tony Parker s’est aussi exprimé sur la situation actuelle des Hornets, dixièmes à l’Est et à la lutte pour les playoffs. Une première pour le quadruple champion NBA qui n’a jamais manqué l’événement depuis son arrivée dans la ligue et qui détient le record de qualifications successives en playoffs parmi les joueurs en activité.

« C’est vrai que ça change un peu et ça remet en perspective tout ce qu’on a accompli avec les Spurs. C’était assez incroyable. On ne s’est jamais satisfait de ce qu’on faisait à San Antonio, on voulait toujours plus. Mais c’est vrai que maintenant que j’ai changé d’équipe, je réalise encore plus que ce qu’on a fait avec San Antonio était incroyable. Maintenant que je suis avec une autre équipe, j’ai une vision différente de la NBA. Et c’est clair que ce n’est pas facile de gagner, de se qualifier pour les playoffs. »

L’affaire semble compliquée pour Charlotte qui compte désormais trois victoires de moins que Miami, dixième à l’Est.