Tony Parker : « Les USA ne sont pas imbattables »

Le meneur de l'équipe de France fait le point sur sa situation et celle des bleus avant d'affronter Team USA.

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tony Parker : « Les USA ne sont pas imbattables »
Après le dernier match de préparation contre l'Australie, Tony Parker s'est confié à l'AFP. Le meneur des Bleus en a profité pour dresser un bilan collectif mais aussi personnel suite à la blessure à l'oeil qui l'obligera à participer au tournoi olympique avec des lunettes de protection.
« Mon oeil va mieux, ça guérit, mais je serai quand même obligé de jouer avec mes lunettes pendant toute la compétition. Faut que je m'habitue, faut que je m'adapte, c'est pas facile. C'est pour ça que je ne suis pas très adroit en ce moment. Après il n'y a pas que ça, il faut voir d'autres choses sur le terrain, pas que je me focalise que sur ça, parce qu'il faut mener le jeu, il faut défendre. Il y a d'autres choses aussi que je peux faire sur le terrain. Il faut rester positif. L'état d'esprit est bien dans l'équipe, l'équipe monte en puissance. Je n'y pense plus, je ne pense qu'au premier match. »
Les esprits sont maintenant tournés vers Londres. Et pour son entrée dans la compétition, l'équipe de France affrontera le Team USA. Si la tâche ne sera pas simple face à la puissance de feu américaine, le meneur des Spurs se déclare confiant. Tout peut arriver même si la préparation a été perturbée par les forfaits et les problèmes d'assurance.
« C'est toujours un peu spécial de jouer contre les Américains. C'est les favoris de la compétition et donc on va essayer de donner le maximum, ça va être un bon match pour nous pour rentrer dans ces JO. » « Elle (la préparation) a été difficile. On a eu pas mal de blessés, entre moi, Ali (Traoré), Joakim Noah, avec les problèmes d'assurances de Nico (Nicolas Batum). C'était pas la préparation idéale. Mais maintenant, on se concentre sur la compétition. Toutes les équipes, on peut les battre. Ils ne sont pas imbattables. »
En ce qui concerne les objectifs, les bleus rêvent toujours de décrocher une médaille à Londres. Malgré les absences et une prépa express, TP reste optimiste quant aux chances de l'EDF.
« On va y aller match après match. C'est vrai qu'on a beaucoup parlé de la médaille. On va se concentrer sur le premier match et voir comment ça se passe. En compétition, tout peut se passer. Pour l'instant, on veut se qualifier pour les quarts et après on verra. »
 
Afficher les commentaires (33)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest