Le réveil de Tony Snell

Titulaire depuis deux rencontres, Tony Snell profite de la blessure de Jimmy Butler pour montrer l'étendue de ses qualités aux dirigeants des Chicago Bulls.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Le réveil de Tony Snell
La draft 2013 sera sans doute l’une des plus faibles des dernières années. En revanche, plusieurs joueurs sélectionnés en fin de premier tour – voire au second tour – semblent avoir le profil pour s’affirmer comme des role players essentiels au succès d’une équipe. Parmi eux, on citera Reggie Bullock (Clippers), Gorgui Deng (Wolves), Allen Crabbe (Blazers), Tim Hardaway Jr (Knicks) ou encore Tony Snell (Bulls). Dans les faits, aucun d’entre eux n’a pour l’instant gagné sa place dans la rotation. Enfin, le cas de Snell est un peu particulier. Le natif de Los Angeles a un profil similaire à Kawhi Leonard. Comme la star montante des Spurs, il peut shooter à trois-points, défendre dur et attaquer le cercle. Les Bulls disposent déjà de Jimmy Butler et Luol Deng dans un registre similaire mais la franchise ne voulait pas perdre l’occasion de récupérer un jeune prometteur. Surtout après le départ de Marco Belinelli cet été. Tony Snell est un gros bosseur et il peut déjà compter sur le soutien de Scottie Pippen et… celui de Kawhi Leonard justement. Des mentors de choix et une aide non négligeable pour traverser les périodes difficiles. En effet, l’ancien scoreur de New Mexico n’a pas eu beaucoup de temps pour l’instant (avant la blessure de Rose). Tom Thibodeau gère le cas Tony Snell de la manière qu’il couvait Jimmy Butler il y a deux ans. C’est d’ailleurs la blessure de ce dernier qui a permis au jeune joueur de retrouver les parquets. Pour la deuxième fois consécutive, il était titulaire cette nuit face aux Pistons, quelques jours après sa bonne performance face au Jazz.
« J’étais plutôt bon », explique le joueur à propos de sa titularisation contre Utah. « Je dois encore travailler dans plusieurs domaines mais j’étais bien placé en défense. J’ai bien fait tourner le ballon en attaque et j’ai tenté des choses. »
Tony Snell a inscrit 9 points en 25 minutes contre Utah. Il a passé 36 minutes sur le parquet cette nuit, le temps de cumuler 13 points, 2 rebonds, 3 passes et 2 interceptions. Et il ne compte pas s’arrêter là.
« Je vais continuer à m’entraîner et à me tenir prêt. »
Le jeune joueur est actuellement dans le rythme et il monte en régime. La blessure de Derrick Rose a contraint les dirigeants à revoir les objectifs à la baisse (les dirigeants, pas Tom Thibodeau) et Tony Snell profite de celle de Jimmy Butler pour se montrer. En espérant suivre le chemin tracé par son mentor texan…
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest