Les Raptors n’ont pas le droit d’écouter leur musique favorite

Avec Drake comme ambassadeur de la franchise, les joueurs des Toronto Raptors ont dû revoir légèrement leurs goûts musicaux.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / WHAT THE FLOP / décalage
Les Raptors n’ont pas le droit d’écouter leur musique favorite
Drake a un poste plus ou moins flou aux Toronto Raptors. Natif de la cité canadienne, le rappeur star est l'ambassadeur de l'organisation. Il contribue au développement de l'image de marque des Raptors, donne son choix sur les couleurs des maillots - du moins, tant que DeMar DeRozan ne pose pas son veto - et joue même les assistants coaches comme le démontre cette photo. Il a aussi une influence sur la musique écoutée dans le vestiaires des Raptors, comme le révèle Patrick Patterson, interviewé par Complex. L'intérieur avoue que le rappeur Meek Mill, en embrouille avec Drake, a été "banni du vestiaire depuis longtemps." Il y a donc une censure des sons du rappeur originaire de Philadelphie - comme Kyle Lowry - à Toronto. En attendant de décrocher deux titres consécutifs sur le parquet, les joueurs des Raptors peuvent toujours écouter "back to backs" de Drizzy pour se motiver. https://www.youtube.com/watch?v=2c354QkShZ4
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest