Les remplaçants des Raptors ont sorti les griffes

Parfois discrets depuis le début des playoffs, les seconds couteaux des Toronto Raptors ont croqué ceux des Milwaukee Bucks hier soir.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié

Les Toronto Raptors ont bataillé pendant presque une heure pour l’emporter lors du Game 3 il y a deux jours. Alors, forcément, ça laisse des traces. Kawhi Leonard, leur meilleur joueur, est diminué. Il a fait le choix de continuer à jouer malgré la douleur. Mais il n’est pas en pleine possession de ses moyens, ce qui est évidemment problématique pour les Canadiens. Il a tout de même inscrit 19 points hier soir, dans le Game 4, mais sans peser autant que d’habitude. Il fallait donc d’autres joueurs pour élever leur niveau de jeu et compenser un apport réduit de la superstar.

C’est là où Kyle Lowry et Marc Gasol ont assumé leur statut. Tous les deux ont l’étiquette All-Star. Sans pour autant toujours en être à la hauteur. Mais hier soir, ils étaient vraiment tranchant. 25 points et 6 passes pour le meneur. 17 points et 7 passes pour le pivot. Ils ont fait le boulot. Mais ils n’étaient pas les seuls. Ils ont été bien épaulés par les remplaçants des Dinos. Le banc a été le facteur X de cette rencontre finalement gagnée par la franchise de l’Ontario devant son public (120-102).

Serge Ibaka a été dominant avec ses 17 points et 13 rebonds compilés en seulement 24 minutes. Norman Powell a lui été plus productif, 18 pions, mais en jouant plus, 32 minutes, et surtout en tentant sa chance 18 fois pour seulement 6 réussites. Mais ses paniers ont tout de même été bénéfiques. Enfin, Fred VanVleet a été précieux quand il le fallait. Il a terminé avec 13 points. Dont 7 inscrit lors d’un 10-3 qui a achevé les Milwaukee Bucks en début de quatrième quart temps. Avec son bon passage, le meneur back-up a fait gonfler l’écart de 13 à 20 points.

Il a d’ailleurs bien rebondi après trois premiers matches catastrophiques. VanVleet n’avait converti que 4 de ses 20 tentatives depuis le début de la série ! Il s’est repris au meilleur moment. Le trio du banc a vraiment fait la différence avec respectivement +24, +29 et +25 de différentiel pour Ibaka, Powell et VanVleet. Ils ont dominé leurs homologues des Bucks. Complètement.

Le banc du Wisconsin était plus productif jusqu’alors. Mais George Hill a été limité à 5 points et Malcolm Brogdon à 4. Les remplaçants des Toronto Raptors ont ainsi repris leurs lettres de noblesse sur cette partie. Pendant des années, ils ont été considérés comme les plus performants de la ligue. Ils vont devoir confirmer lors d’un Game 5 qui s’annonce extrêmement tendu.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest