Tracy McGrady : « Je n’ai pu jouer qu’avec un seul All-Star »

Ce soir, Tracy McGrady jouera sa première finale NBA. L'ancienne star des Rockets a fait le bilan de ses seize années en NBA.

Syra SyllaPar Syra Sylla | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tracy McGrady : « Je n’ai pu jouer qu’avec un seul All-Star »
A quelques heures de la grande finale NBA opposant les San Antonio Spurs au Miami Heat, l’heure est à l’émotion et au souvenir pour Tracy McGrady. Le multi All-Star, ancienne star des Rockets, va jouer la finale pour la première fois en seize ans de carrière. Il y a quelques mois, personne n’aurait parié sur lui.
« C’est bien de vivre cette expérience avant de quitter le circuit, même si ce ne sont pas les circonstances dans lesquelles je l’envisageais, j’apprécie », a-t-il expliqué dans une interview accordée à Yahoo ! Sports.
Il n’a joué que 4,3 minutes en moyenne depuis le début des playoffs et n’aura certainement pas plus de temps de jeu en finale, Mais Tracy McGrady profite de ce qu’il vit actuellement, au même titre qu’un Tony Parker ou qu’un Manu Ginobili. C’est en Chine qu’il a débuté la saison et il la terminera avec un titre de champion de conférence Ouest. Et potentiellement une bague au doigt. La première mais aussi certainement la dernière. Car une fois la saison achevée, McGrady raccrochera. Après 16 années de bons (et aussi moins bons) et loyaux services. Une longue carrière faite de hauts et de bas. D’abord adoré par les fans puis tombé dans l’oubli ces dernières années, loin d'être épargné par les blessures, Tracy McGrady a fait le bilan de ces seize saisons en NBA. Seize années sans titre, la faute à pas de chance selon lui :
« Malheureusement pour moi, je n’ai pas eu la chance de jouer avec d’autres All-Stars, d’autres très bons joueurs. Beaucoup de gens ne réalisent pas mais je n'ai pu jouer qu'avec un seul All-Star. Et c’était Yao. Je n’ai pas joué avec un All-Star en bonne santé de toute ma carrière. Je n’en avais pas à Orlando. Yao a eu beaucoup de blessures. Aujourd’hui, quand tu regardes, tu as deux ou trois Hall of Famers dans la même équipe. Je n’avais pas ça. »
Les temps ont changé. L’époque des franchise players solo est révolue. Les stars s’unissent à coups de blockbusters pour une chasse au titre sans merci. T-Mac aura du attendre la fin de sa carrière pour pouvoir évoluer aux côtés d’un Big Three.
« J’ai été choqué quand j’ai reçu le coup de fil de Gregg Popovich. J’étais hors de forme et j’étais genre ‘Vous voulez que je vienne maintenant ?’ Quand je lui ai rendu visite, il m’a dit qu’il voulait que je fasse partie de l’équipe. Je me suis remis en forme et j’en suis là. »
Dans une position différente de ce qu’il a connue autrefois car McGrady est désormais la 12ème roue du carosse après avoir été franchise player, all star et superstar. Il y a quelques mois, il était d'ailleurs la star de Qingdao en Chine.
« C’était bien, incroyable. Ça fait du bien de voir que les gens apprécient ton jeu et d’avoir l’impression de redevenir le showman que j’étais avant. J’ai perdu ça après ma blessure au genou. »
Dans quelques semaines, il sera peut-être champion NBA. Pour la première fois de sa carrière. Et certainement la dernière.
Afficher les commentaires (45)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest