Tracy McGrady : « La ligue est trop jeune et manque de talent »

Tracy McGrady regrette l'afflux de joueurs de plus en plus jeunes et de moins en moins préparés en NBA. il estime que les joueurs devraient rester deux saisons complètes à la fac.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Tracy McGrady : « La ligue est trop jeune et manque de talent »
Plus les années passent et plus la Draft NBA se repose sur le potentiel à long-terme plutôt que sur le niveau de jeu réel. Si elle a évidemment pour but de dénicher des futurs talents et de rééquilibrer les forces en présence dans la ligue, la loterie accueille des joueurs de plus en plus jeunes, de moins en moins formés, de moins en moins bons à leur début et donc forcément de moins en moins efficaces pour leur franchise. Pour éviter l'afflux de lycéens en quête d'un premier gros chèque pour - le plus souvent - sauver leur famille de la misère, la NBA a décidé (en 2005) d'imposer un âge limite à l'entrée dans la ligue. Tracy McGrady va un peu plus loin. Pas très présent sur les parquets (quoique, il a joué cette nuit !), T-Mac demeure très bavard dans les médias. Et ce quel que soit le sujet. Interrogé par USA Today sur la Draft à venir d'ici une vingtaine de jours, le vétéran des San Antonio Spurs n'y est pas allé par quatre chemins :
"Je pense que ces gars devraient rester deux ans à l'université. C'est quoi maintenant, une année de plus ? Ils devraient rester au moins deux ans à la fac car la ligue est trop jeune. Je déteste dire ça, mais il faut reconstruire cette ligue, il n'y a pas assez de talent (sic)."
De nombreux joueurs et autres acteurs des années 90 montent au créneau ces derniers temps pour souligner le nombre "d'enfants" présents dans la ligue. Un argument qui revient souvent au moment d'aborder les débats incessants entre Michael Jordan et LeBron James. Tracy McGrady rejoint donc les partisans d'une ligue plus mûre, notamment physiquement et mentalement. Pour rappel, le cousin de Vince Carter est passé directement du lycée à la NBA, en 1997. Et il reconnaît que la transition ne fut pas aisée :
"C'était très difficile de devenir un homme aussi vite et de jouer contre des adultes. Vous êtes le meilleur joueur au lycée et vous jouez contre les meilleurs joueurs du monde. Vous vivez seul, vous devez voyager, vous vous couchez à deux ou trois heures du matin pour vous lever le lendemain... ça fait l'effet d'un choc."
Tracy McGrady explique cette évolution par les nombreux contrats proposés aux jeunes joueurs dès leurs premiers exploits au lycée. On peut également ajouter qu'avec les nouvelles technologies et les réseaux sociaux, il est nettement plus facile de faire le buzz. A l'inverse, un joueur comme Damian Lillard, issu d'un cursus complet à Webber State, a dominé sa classe de rookie et se comporte déjà comme un leader pour sa franchise. A noter que, dans les prévisions de Draft, cinq des dix premiers choix n'ont pas passé plus d'une saison à l'université.
Afficher les commentaires (64)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest