87 CLE
93 ORL
108 DET
101 IND
104 CHA
111 BKN
108 BOS
95 DEN
112 MIA
103 WAS
98 CHI
100 GSW
139 OKC
127 MIN
105 SAS
104 SAC
119 MIL
91 LAC
113 POR
136 LAL

Trae Young, le délice qui fait aussi bien que LeBron et Jordan

N.SPar N.SPublié

Une nouvelle fois excellent cette nuit, Trae Young continue d'impressionner à tel point qu'il est devenu l'égal de LeBron et Jordan sur cette perf'

Qu'il est loin le moment où les Hawks étaient moqués pour avoir échangé avec Dallas leur 3e choix de la Draft 2018 contre le 5e. En d'autres termes, laisser filer Luka Doncic contre l'énigmatique Trae Young. Il faut dire que même s'il avait dominé la NCAA au scoring, son physique et même son jeu dans la globalité posaient de nombreuses interrogations. Un an et demi plus tard, on peut dire qu'Atlanta, n'a, pour le moment, pas perdu au change. La comparaison entre les deux joueurs sera légitime, et ce tout au long de leur carrière respective. C'est à ce moment-là qu'on jugera réellement qui des deux franchises aura eu le nez fin au moment de boucler cet accord.

Mais arrêtons nous sur le cas du Hawk qui fait des trucs vraiment sensationnels en cette rentrée 2019/20. On oublierait même qu'il y a eu une petite entorse de la cheville au milieu. Si on prend match par match, il a déjà atteint dépassé quatre fois la trentaine (30-35-38-39), et deux fois la vingtaine (25-29). On lui pardonnera sa rencontre ratée la semaine dernière avec 9 pions à 0/8 de loin. Cette nuit, il a encore élevé son niveau, et ce sont les Nuggets qui ont pris cher. Le petit magicien avait une légère fièvre, 42 sur le thermomètre dont une poussée de 15 dans le dernier acte. On rajoute à ça onze offrandes, et un pourcentage excellent (13/21 dont 8/13 à trois points).

Trae Young affole les records en une nuit

Après son récital, on a sorti les livres d'histoire pour comparer les performances. Deux noms sont sortis, ceux de LeBron James et Michael Jordan. Avec son deuxième match en carrière à 40-10 à seulement 21 ans, Trae Young a égalé les deux monstres sur ce point. Si on reste dans le même décor, il vient de passer son 3e match consécutif à 30 points et 10 passes. Seul le King avait déjà fait ça auparavant. Dans un autre style bien-sûr, plus "terrien", moins insolant. On aurait bien aimé voir LeBron ou Jojo caler un petit pont sur demi-terrain avant d'enchaîner une filoche.

https://twitter.com/sportingnews/status/1194462934853996544?s=20

On va passer les tirs à 10 mètres, avec ou sans écran, les passes géniales. À l'extérieur, chez l'un des cadors de l'Ouest. Et pas dans une défaite. Tout simplement ingérable. Plus que jamais, la comparaison avec Stephen Curry va alimenter les chroniques, les débats chez nos amis américains après cette sortie dans les Rocheuses. Car il y en, beaucoup, chez l'ami Trae Young. Cette façon de tirer d'absolument n'importe où, de ne pas avoir peur de se frotter aux gros dans la peinture. Par contre, il y a plus de jeu de passes, sans parler de vision. Trae Young, c'est 8,4 passes cette saison. C'était 8,1 l'an passé. Jamais le double MVP n'a atteint les 8 passes sur une saison, sauf en 13-14. Bref, on ne va pas aller plus loin dans ce jeu-là. Il y a encore beaucoup, beaucoup de temps pour ça.

Pour en rester à l'ancien Sooner, c'est clairement du niveau All-Star. Avec 28 points en moyenne, difficile de ne pas y penser même s'il est encore très tôt. Il avait annoncé pouvoir le faire à condition que son équipe ne soit pas dans les derniers de cordée. C'est là que ça coince, Atlanta est 10e (à égalité avec Brooklyn 7e... Charlotte et Cleveland !) avec un quatre succès en dix matches. Il faudra au moins que les Hawks intègre le top 8 pour que les coaches pensent à lui au moment de choisir les remplaçants. Mais nul doute qu'avec ce qu'on voit depuis fin octobre, Trae Young est lancé pour la piste aux étoiles.