Trae Young s’y met aussi : « Je suis le meilleur joueur de la draft »

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Attendu dans le top dix de la prochaine draft, l’énigmatique mais excitant Trae Young estime être le prospect numéro un de cette cuvée alléchante.

C’est le même discours chaque année. Plus la draft approche, plus les principaux prospects essayent d’afficher une confiance – parfois de façade – inébranlable auprès des dirigeants NBA. Alors la plupart d’entre eux, au moins les plus cotés, répètent tour à tour qu’ils se sentent comme le « meilleur joueur » de la cuvée. Un terme abstrait et pourtant frappant. Trae Young est le dernier en date à l’avoir utilisé lors d’une interview.

« Je pense que je suis le meilleur joueur de la draft », assure le meneur passé par l’université d’Oklahoma. « Mon objectif n’est pas nécessairement d’être le meilleur joueur de la draft. Je veux être le meilleur joueur NBA. C’est pourquoi je bosse tous les jours. »

Un discours bien formulé, bien préconçu même si peut-être vrai. Personne ne doute qu’il cherche à être le meilleur joueur possible. Après tout, il a même été comparé à Stephen Curry au cours de sa première et unique saison universitaire. Young a d’ailleurs affolé les fans et battu des records à coup de cartons et de bombes lointaines. Il a même fini meilleur marqueur et meilleur passeur de la NCAA, une première.

« J’adore cette comparaison. C’est un double-MVP. J’adore cette comparaison mais j’ai le sentiment d’amener plein de choses inspirées de plusieurs joueurs différents. Je veux devenir le meilleur Trae Young possible. C’est tout ce qui compte pour moi. Ce n’est que le début. »

Trae Young ne manque pas spécialement d’humilité. Il doit juste se vendre. Parce que c’est le jeu. Michael Porter Jr, un temps présenté comme un potentiel premier choix de draft, a lui aussi déclaré qu’il avait le sentiment d’être le meilleur basketteur de la promotion. Des mots que prononceront sans doute d’autres jeunes joueurs.

Young était donc un phénomène à la fac mais il n'est pas attendu dans le top 3. Plutôt entre la cinquième et la dixième place. Les scouts se demandent d'ailleurs si son physique (notamment sa taille, 1,88 m) ne seront pas des freins pour lui en NBA.