Tristan Thompson, l’arme anti-Al Horford

N.SPar N.SPublié

Le duel entre Tristan Thompson et Al Horford est l'une des clés de cette finale de conférence entre les Cavaliers et les Celtics.

Pour la première fois depuis 1979, nous aurons le droit à deux Game 7 lors des finales de conférence. Avant le plat de résistance de demain, place à l'entrée cette nuit avec des Boston Celtics qui tenteront de mettre fin au règne de LeBron James à l'Est depuis 2011. Pour ça, les C's auront de nombreuses armes, dont le TD Garden, forteresse imprenable depuis un mois et demi. En face, les Cavs se présenteront sans Kevin Love, mais avec un homme qui pourrait bien être la clé de cette ultime manche. Laissé au bout du banc par Tyronn Lue en fin de saison régulière, égratigné par la presse people pour avoir trompé Khloé Kardashian, Tristan Thompson s'est refait une petite santé depuis le Game 7 face aux Pacers.

Un peu plus utilisé face aux Raptors, il a été intronisé dès le Game 2 de cette finale de l'Est. Sa faculté à gober les rebonds offensifs, tout comme sa présence dans la raquette ont amené son coach à lui faire confiance face aux rugueux C's. Mais plus que tout, et Tyronn Lue l'avait expliqué, il est l'un des meilleurs défenseurs de la ligue sur Al Horford.

« Si vous regardez les statistiques des gars qui ont défendu Al Horford sur au moins 30 possessions sur les trois dernières années, Tristan est le plus performant d’entre eux »

Al Horford réduit au silence

Son activité, son placement font vivre un vrai calvaire au Dominicain. Après ses 20 pions lors du Game 1, Horford est depuis réduit à seulement 11,6 unités à un peu glorieux 18/47 au total. Si l'on pousse les statistiques un peu plus loin, on se rend compte que Tristan Thompson est un véritable poison pour Horford, mais aussi pour les Celtics. En apportant les chiffres sur 36 minutes, l'ancien Hawk combine seulement 9,1 points, 7,8 rebonds à 32% lorsque son adversaire direct (142 minutes) est sur le terrain. Et pour les Celtics, c'est -3,4 en Net Rating.

En revanche lorsque TT cire la banquette (67 minutes), c'est +19,2 de Rating pour Boston ! Quant à Al Horford, ses stats gonflent de manière significative : 22,7 points, 9,7 rebonds à 62% dont 44% derrière l'arc. Décisif face à Indiana, Tristan Thompson pourrait l'être une nouvelle fois pour aider sa franchise à franchir ce palier pour la quatrième année consécutive.