120 TOR
102 MIL

Confiant, Tyler Johnson fait le point sur l’été du Miami Heat

Alexis RabutéPar Alexis Rabuté Publié

Auteur d’une saison intéressante l’an dernier, Tyler Johnson veut continuer à progresser avec le Miami Heat. Il se réjouit donc des recrues.

Tyler Johnson a été l’un des grands artisans de la belle deuxième partie de saison du Miami Heat. Toujours là-bas comme la plupart des joueurs de l’an dernier, il se réjouit d’une intersaison qui pourrait faire passer un cap à l’équipe.

Au final, il n’y a pas eu de recrue au nom ronflant. Par contre, Pat Riley est parvenu à conserver l’ossature de la saison dernière. Une continuité qui pourrait permettre à Miami de remonter au classement.

« Nous savons ce que nous pouvons faire. Si nous continuons à construire sur les bases de la saison dernière, nous savons que nous serons là à tous les matchs », explique Johnson. « Qui pourrait dire que nous n’atteindrons pas le Top 4 ? »

Des ambitions revues à la hausse en raison de l’excellente dynamique du Heat à partir de janvier 2017. En plus, des joueurs comme Kelly Olynyk se sont greffés à un groupe déjà intéressant.

« Je sais que je détestais jouer contre lui », ironise Tyler Johnson. « J’assume, c’est un de ces gars que tu détestes affronter mais que tu adores avoir dans ton équipe. J’ai vu à quel point il était important pour Boston. Donc je pense que ce sera un bon apport pour notre équipe. »

De son côté, l’arrière va certainement sortir du banc comme la saison passée. Il espère en tout cas pouvoir le faire aux côtés de l’autre Johnson du Heat, James.

« Je suis confiant. Quel que soit celui qui sortira du banc, nous poserons autant de problèmes que l’an dernier », affirme Tyler. « Mais ce serait cool d’avoir à nouveau Johnson & Johnson. Avoir une telle alchimie avec un autre coéquipier, c’est quelque chose que je n’avais jamais vraiment vécu. C’était énorme. »

Les attentes sont élevées au Miami Heat. Si la saison dernière, personne ne les voyait aussi proche des playoffs, il va falloir jouer avec plus de pression lors du prochain exercice.