Tyreke Evans, jusqu’ici tout va mieux

Irrégulier depuis le début de la saison, Tyreke Evans monte en puissance depuis quatre matches. L'ancien Rookie Of The Year se sent à l'aise dans le cinq des Pelicans.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Tyreke Evans, jusqu’ici tout va mieux
C’est l’histoire d’un gars qui tombe d’un immeuble. A chaque étage, il se dit, « jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien ». Tyreke Evans a débuté au sommet de cet immeuble. 20 points, 5 rebonds et 5 passes pour sa saison rookie. Une marque de référence propre aux plus grands joueurs (Michael Jordan, Oscar Robertson, LeBron James). Une performance historique. La saison suivante, « T-Rex » est descendu à 17,8 points. Ses statistiques aux rebonds et aux passes ont également chuté. Puis 16,5 points l’exercice d’après. Et enfin 15,2 points la saison dernière. Cette année, le nouveau joueur des New Orleans Pelicans tourne à 12,5 points par match. Jusqu’ici tout va bien. Recruté à prix d’or (11 million de dollars annuels) par les Pelicans alors que la franchise possède déjà Eric Gordon et Jrue Holiday, Tyreke Evans a du mal à trouver sa place en sortie de banc.
« Le coach cherche toujours où me faire jouer », déclarait le joueur de 24 ans il y a un peu moins d’un mois. « Nous n’avons pas parlé de mon rôle dans l’équipe…. »
Tyreke Evans avait le blues. D’où sa chute vers l’anonymat. Les New Orleans Pelicans ont même essayé de le transférer avant la deadline selon les rumeurs (difficile de savoir la véracité de ces informations mais on suppose que les dirigeants auraient cédé Evans en cas d’offre intéressante). L’ancien prodige des Tigers de Memphis (NCAA) a le profil parfait pour être un sixième homme. Mais n’est pas Manu Ginobili qui veut. Evans est encore jeune et il réclame un spot de titulaire. Finalement, il faut croire que le joueur s’est accroché à un rebord de fenêtre dans sa chute. Replacé titulaire par Monty Williams en raison des diverses blessures des Pelicans, le natif de Chester s’est réveillé depuis trois matches. Il monte même en puissance. 14 points, 5 rebonds et 4 passes contre Phoenix puis 22 pts, 9 rbds et 5 pds face aux Clippers. 27 pions, 10 rebonds et 8 passes contre Sacramento et enfin 24 points, 7 rebonds et 11 passes cette nuit face aux Lakers. Les Pelicans n’ont gagné qu’un seul de ces quatre matches (celui face à Los Angeles) mais Tyreke Evans se sent mieux. Lorsqu’il est titulaire, il tourne à 21,8 points, 7,8 rebonds et 7 passes, le tout à 49% de réussite.
« Je sais comment attaquer le cercle et créer du jeu lorsque je suis titulaire. J’ai toujours été titulaire durant ma carrière et je me sens à l’aise dans cette position. »
En réalité, Tyreke Evans est actuellement titulaire en raison de la blessure de Jrue Holiday. Brian Roberts, le meneur remplaçant, est capable d’évoluer sans le ballon. Du coup « T-Rex » a la gonfle entre ses mains, comme lors de sa première saison à Sacramento. C’est lui qui est chargé de créer du jeu. Il a plus de liberté et ça se ressent dans ses statistiques. En revanche, quid de son adaptation lorsque le meneur All-Star sera de retour dans la rotation ? En effet, Evans n’est pas un assez bon shooteur et n’a pas encore développé son jeu sans le ballon pour s’imposer vraiment comme un joueur majeur – et surtout un joueur d’impact – des Pelicans. Le garçon a du talent, vraiment beaucoup de talent. Espérons qu’il ne se plante pas à l‘atterrissage…
Afficher les commentaires (3)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest