Vidéo : Remember Grant Hill

Grant Hill fête ses 40 ans aujourd'hui, petit flashback sur ses années de franchise player.

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / Vidéo
Vidéo : Remember Grant Hill
Ça fait maintenant tellement longtemps que c’est difficile de s’en rappeler, mais Grant Hill n’a pas toujours été simplement un papy qui faisait de la résistance en NBA en enchaînant les perfs correctes et les saisons. Alors qu’il fête aujourd’hui ses 40 balais, Hill a été, à une époque, considéré comme un successeur potentiel au règne de Michael Jordan. Après un très beau parcours à Duke, Mister Nice Guy a débarqué en NBA en mêlant qualités athlétiques, scoring et sens du collectif avec une aisance rare. Certains voyaient en lui le mix parfait entre MJ et Scottie Pippen. Un joueur ultra complet, capable de dominer un match en s’écartelant aux 4 coins du parquet mais également un scoreur redoutable. Nos confrères de Slam n’avaient d’ailleurs pas hésité à le mettre en couv à l’époque avec ce titre accrocheur « Just like Mike… only better ». En jetant un coup d’œil dans le rétroviseur et en regardant les stats de certaines saisons de Grant Hill d’avant sa terrible blessure à la cheville, on est d’ailleurs ébahi par sa production. En 1996-97 par exemple, pour sa troisième saison seulement, voici le genre de chiffre qu’il alignait soir après soir : 21,4 pts à 49,6%, 9 rbds, 7,3 pds et 1,8 steals ! Sur ses 6 premières saisons, avant de sa blessure, il cumulait 21,5 pts, 7,7 rbds et 6,2 pds. Le drame, c’est que c’est justement au moment où il s’apprêtait à connaître ses meilleures années que ses problèmes de chevilles l’ont terrassé. Alors que sa collaboration avec Tracy McGrady à Orlando aurait dû donner naissance à l’un des duos d’arrières les plus percutants depuis les Bulls, Hill a été contraint de regarder du banc tandis que T-Mac élevait son niveau de jeu pour devenir un indiscutable All-Star. Après plusieurs opérations et pas mal de doute sconcernant son avenir, Grant Hill a finalement réussi à mettre ses soucis de santé derrière lui, mais il aura perdu ses plus belles années. On ne saura au final jamais vraiment jusqu’où il aurait pu aller. En attendant de voir si son arrivée aux Clippers lui permettra enfin de jouer le titre, il nous reste heureusement de belles images de ses jeunes années… http://www.youtube.com/watch?v=VEeYFH-qlvk&hd=1
Afficher les commentaires (37)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest