91 IND
92 CLE
118 ATL
110 WAS
115 BKN
110 LAL
126 DEN
118 DAL

Les Warriors méritent-ils d’avoir (encore) quatre All-Stars ?

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Draymond Green estime que les Golden State Warriors devraient envoyer quatre représentants au All-Star Game pour la deuxième année de suite. Ce serait une première dans l’Histoire.

Les Golden State Warriors sont l’une des meilleures équipes de tous les temps, si ce n’est la plus forte. Champions en 2015, finalistes malheureux en 2016, à nouveau vainqueurs en 2017 et grands favoris cette saison, les Californiens effacent les records les uns après les autres. Ils ont déjà gagné 73 matches sur une saison entre 2016 et 2017. Ils ont même remporté 240 des 288 rencontres disputés depuis l’arrivée de Steve Kerr sur le banc en 2014. Jamais une franchise NBA n’a connu pareille période.

Ces succès sont portés par plusieurs All-Stars, de Stephen Curry à Draymond Green en passant par Klay Thompson puis le dernier arrivant Kevin Durant. Tous étaient étoilés à Toronto l’an dernier. Devenant ainsi l’un des rares quatuors de coéquipiers à participer ensemble au même All-Star Game. Ils peuvent maintenant frapper encore plus fort. Si les quatre venaient à être sélectionnés pour l’événement à Los Angeles, les Golden State Warriors deviendraient ainsi la première équipe de l’Histoire à réaliser un tel exploit deux années de suite. Pour Green, il n’y a aucune raison que ce ne soit pas le cas.

« Nous gagnons des matches et tout le monde joue bien. Alors pourquoi pas ? J’entends parfois dire que nous devrions en avoir trois au maximum mais je ne comprends pas pourquoi nous ne pourrions pas en avoir quatre. Si le principal facteur pour avoir quatre est de gagner, pourquoi cela devrait changer ? Après, il y a plein de gars qui sont venus à l’Ouest. Jimmy (Butler), Carmelo Anthony, Karl-Anthony Towns est aussi un mec qui monte. C’est pour ça que le débat est intéressant », remarque le DPOY en titre.

A ce jour, les Golden State Warriors ont effectivement le meilleur bilan NBA avec 33 victoires et 9 défaites. Ils étaient à 36-6 au même stade l’an dernier. Il est clair que les champions en titre dominent leur sujet. Ils seront forcément fortement représentés au All-Star Game.

A vrai dire, les candidatures de Curry et KD sont automatiques. Ils sont quasiment assurés de finir dans le cinq majeur que ce soit en étant coéquipier ou adversaire le jour du match (les capitaines, ceux qui ont reçu le plus de votes, pourront composer leurs équipes mais ils piocheront d’abord parmi les titulaires élus par le vote combiné du public des joueurs et des journalistes). Au final, le vrai débat repose sur la présence de Thompson et Green. Car la concurrence est vraiment rude sur leur poste respectif.

Partons du principe que ni Klay ni Dray ne soit retenu dans l’un des cinq, et ce même si l’ailier-fort est actuellement troisième aux votes dans la catégorie « Frontcourt ». Ils devraient donc être choisis par les coaches parmi les remplaçants. Les entraîneurs ont pour consignes de piocher deux arrières, trois ailiers-intérieurs (mélangés) et deux cartes blanches par Conférence. Jetez un œil à la concurrence à laquelle les deux lascars doivent faire face.

Klay Thompson (Golden State Warriors)

Stephen Curry et James Harden seront, sauf grosse surprise, les deux titulaires. Derrière suivent donc :

Russell Westbrook : 25,1 points, 9,6 rebonds, 10 passes, 43,8% aux tirs, 31,6% à trois-points, PER 25,2, Win Shares 5,4
Chris Paul : 18,3 points, 5,6 rebonds, 9,3 passes, 45,3% aux tirs, 38,2% à trois-points, PER 24,9, Win Shares 4,1
Jimmy Butler : 21,6 points, 5,4 rebonds, 5,2 passes, 47% aux tirs, 35% à trois-points, PER 23,4, Win Shares 6,4

Ces gars-là sont, selon nous, au-dessus de Klay Thompson sur cette saison. Leurs équipes respectives sont classées dans le quintet de tête à l’Ouest et leurs performances individuelles sont trop fortes pour être ignorées au simple nom d’un meilleur bilan des Dubs. Cela fait déjà cinq arrières – Jimmy Butler est listé en tant qu’arrière par la NBA avec Andrew Wiggins en ailier. Deuxième tri en cas de carte blanche offerte :

En bleu, les stats les plus faibles. En rouge, les plus fortes.

Klay Thompson : 20,7 points, 4 rebonds, 2,6 passes, 48% aux tirs, 45% à trois-points, PER 16,9, Win Shares 3,2
Damian Lillard : 25 points, 4,9 rebonds, 6,4 passes, 42% aux tirs, 35% à trois-points, PER 22,6, Win Shares 4,7
C.J. McCollum : 21,6 points, 4,2 rebonds, 3,4 passes, 44% aux tirs, 41% à trois-points, PER 17,5, Win Shares 3,7
Devin Booker : 24,9 points, 4,4 rebonds, 4,3 passes, 44% aux tirs, 39,4% à trois-points, PER 19, Win Shares 2,2

Même-là, Lillard nous semble quand même mieux placé pour rejoindre l’événement. La compétition est peut-être encore plus ardue pour Draymond Green.

Draymond Green (Golden State Warriors)

Difficile de deviner quels seront les titulaires piochés parmi les joueurs de l’Ouest. KD a sa place garantie. Anthony Davis devrait y être. C’est plus pour le troisième que la question se pose. Voici donc la liste de tous les intérieurs ou ailiers susceptibles d’être pris. Ils seront sept si cinq arrières sont pris. Moins Durant et Davis, cela fait donc cinq joueurs à choisir au sein parmi ceux-ci-dessous :

LaMarcus Aldridge : 22,6 points, 8,6 rebonds, 1,9 passe, 49% aux tirs, 35% à trois-points, PER 24,1, Win Shares 6
DeMarcus Cousins : 25,9 points, 12,4 rebonds, 5 passes, 48% aux tirs, 36% à trois-points, PER 23,6, Win Shares 4,1
Paul George : 20,7 points, 5,5 rebonds, 3,1 passes, 43% aux tirs, 43% à trois-points, PER 17,9, Win Shares 4
Blake Griffin : 22,6 points, 7,7 rebonds, 5,2 passes, 42% aux tirs, 34% à trois-points, PER 20,8, Win Shares 2,4
Draymond Green : 10,7 points, 7,8 rebonds, 7,6 passes, 45% aux tirs, 31% à trois-points, PER 17,1, Win Shares 3,7
Nikola Jokic : 15,7 points, 10,2 rebonds, 5 passes, 47% aux tirs, 33% à trois-points, PER 22,3, Win Shares 4
DeAndre Jordan : 11,8 points, 14,9 rebonds, 1,2 passe, 66% aux tirs, aucun trois-points tenté, PER 20,1, Win Shares 5,3
Karl-Anthony Towns : 20,2 points, 11,9 rebonds, 2,1 passes, 53% aux tirs, 40% à trois-points, PER 23,5, Win Shares 6,8

Disons que si la défense est prise en compte, Green aura peut-être plus de chances que Thompson. Mais Aldridge, KAT et DMC semblent au-dessus. Dans l’ensemble, nous imaginons finalement assez mal quatre joueurs des Golden State Warriors au All-Star Game cette année. Mais Dray a bien compris qu’il était important de militer et de faire campagne dès maintenant. Tout ça, ça reste parfois politique.