Les Warriors ont fait une exception avec le contrat de Draymond Green

Aucun joueur ayant signé un contrat longue durée avec les Warriors depuis 2015 n'a eu le droit à ce privilège pourtant courant en NBA

N.SPar N.S | Publié

C'est pourtant presque monnaie courante dans la NBA de nos jours. Chaque star la négocie, comme Kyrie Irving et Kevin Durant aux Nets cet été, ou encore Kristaps Porzingis avec Dallas. Pourtant, aux Golden State Warriors, on n'a pas l'habitude d'accorder ce privilège, du moins sur des contrats longs. C'est cette fameuse player option qui permet à un joueur de devenir free agent un an avant la fin de son contrat. KD l'avait obtenue mais sur des contrats courts. Ni Stephen Curry l'an dernier, ni Klay Thompson cet été n'en ont dans leurs nouveaux deals avec la franchise. En revanche, Draymond Green, qui vient de parapher une prolongation à hauteur de 100 millions, a bien travaillé avec son agent. Il aura donc le droit, dès 2022, de tester sa valeur sur le marché. Il aura alors 32 ans.

En s'engageant dès ce mois d'aout 2019 avec les Dubs, Draymond Green a fait un petit cadeau à sa franchise de toujours. Il aurait très bien pu attendre l'été prochain pour s'engager sur un contrat plus lucratif. En effet, les autres équipes pouvaient lui proposer 50M de plus sur la même durée, soit 4 ans. Cette player option est donc plus ou moins un accord pour le joueur et l'organisation californienne.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest