Wiggins Watch : Noah Vonleh sort de l’ombre

Jabari Parker, Andrew Wiggins ou Joel Embiid continuent de faire les gros titres, mais d'autres joueurs pointent le bout de leur nez. C'est le cas de Noah Vonleh.

AlepHPar AlepH  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Tout au long de la saison, nous vous tiendrons informés des performances individuelles des futurs top picks de la draft 2014.

Trous d'air chez des favoris...

Sur la semaine passée, une majorité des joueurs les plus attendus de cette classe de draft ont connu des trous d'airs assez gênants... faisons le point : Andrew Wiggins aura tourné à 10,5 points et 6 rebonds en 2 matches avec un vilain 6/25 au shoot. Ceci étant, sa dimension athlétique aura été mise à l'honneur défensivement face à Baylor avec 2 contres, 3 interceptions (sans compter 5 passes et 7 rebonds)... Nous attendons tout de même une nette progression au niveau du shoot pour ce joueur ! Un passage qui fait mal alors qu'il avait été impérial la semaine d'avant. [youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=VlYlwqfDa0w[/youtube] Joel Embiid aura gâché sa semaine avec les fautes (8 fautes en 2 matchs pour seulement 42 minutes jouées). 6,5 points, 8,5 rebonds, cela l'a empêché d'avoir son rendement habituel et il aura connu lui aussi une vilaine réussite avec un 4/15. Ces contre performances auront coûté à Kansas une défaite face à la modeste équipe de Texas Même constat pour Aaron Gordon (6,5 points, 11 rebonds, 6/26 au shoot...) et une défaite pour Arizona face à « Cal » après une victoire très étriquée face à Stanford. Cela coûte à Arizona la première place des rankings ! Tyler Ennis, dont nous faisions les éloges il y a peu, a été magnifique à la mène face à Duke (14 points & 9 passes) et Notre Dame (6 points & 8 passes), mais il est bien trop discret offensivement. Ce bon shooteur devrait prendre plus de responsabilités s'il veut se montrer un peu plus (10 shoots tentés en 75 minutes...) [youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=eilruAYa628[/youtube] Certains joueurs semblent fatigués, les matches de conférences s'enchaînent, mais ils vont devoir retrouver un deuxième souffle avant la March Madness et casser ce « freshman wall » !

... Et vent en poupe pour d'autres

D'autres par contre ont continué leur rythme de croisière : Jabari Parker, 18 points et 8,5 rebonds en 2 matches. Solide, il réussit à trouver des solutions alors que son shoot extérieur l'a abandonné ces dernières semaines : la marque des grands que de s'adapter à leur forme du moment ! [youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=c0oD7Cr2CcQ[/youtube] [youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=4MwYzWJTUUk[/youtube] Des victoires faciles pour Kentucky, mais Julius Randle doit maintenant partager son temps de jeu avec un Alex Poythress retrouvé... 15 points et 7 rebonds de moyenne en 31 minutes. Le joueur se reprend bien après sa grosse déconvenue de la semaine précédente qui avait coûté la victoire à son équipe face à LSU. [youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=CukZmcQO3C0[/youtube] Marcus Smart remplit toujours les feuilles de match : 17,5 points, 6,5 rebonds, 5 passes, 2 interceptions... pour 2 défaites face à Iowa State et Baylor ! Ce joueur si attendu soulève tout de même des interrogations, il n'a pas vraiment progressé depuis l'année passée et régresse même au niveau du shoot avec un petit 28% à 3 points. Quand on en shoote plus de 5 par match... on se dit que l'efficacité n'est pas toujours au rendez-vous ! Est-il vraiment capable de faire la différence en NBA sans pouvoir porter son équipe en NCAA ? Nous espérons que lui et son équipe se relèveront de cette mauvaise passe. Michigan State s'est incliné face à Georgetown, mais la faute ne sera pas imputable à Gary Harris : 20 points à 7/16. Encore deux blessés majeurs chez les Spartans (Dawson et Payne). Ils devront être tous au complet s'ils veulent conquérir le titre en mars !

Noah Vonleh, the sky is the limit

Zeller et Oladipo partis, l'équipe d'Indiana semblait peu digne d'intérêt pour les scouts. Et il faut dire que pour nous aussi, les Hoosiers n'étaient pas la cible privilégiée de nos séances nocturnes de suivi NCAA. Noah Vonleh était un joueur assez bien classé au niveau des top 100 de lycéens (10ème RCSI), mais bien loin, très loin de la hype des Randle, Parker et Wiggins. Comme Tyler Ennis, il fait parti de ces joueurs peu attendus, moins scoutés, mais qui attrapent l’œil quand on les voit jouer. Vonleh était au lycée un ailier, de bonne dimension certes (2,03 m), athlétique, explosif, très bon défenseur, plein d'énergie... Mais il paraissait un peu rustre pour son poste au niveau offensif. Depuis lors, il a pris un peu plus de 5 centimètres et est maintenant un ailier fort voire un pivot légitime. Toute sa fluidité, toute son explosivité conservées... Il était déjà un excellent rebondeur, c'est maintenant un rebondeur de premier ordre. Sur 40 minutes de temps de jeu, il tournerait quasiment à 15 rebonds par match ! Mais ce qui le rends attractif, c'est qu'à l'instar d'Anthony Davis – et sa croissance tardive et démesurée –, Vonleh a retenu quelques leçons de sa jeunesse à l'aile : c'est un shooteur très propre (54% au total, 56% à 3 points, 72% sur la ligne des lancers) qui peut parfaitement écarter le jeu. A contrario de Davis, ce n'est pas un joueur capable de se créer son propre shoot, et il n'a pas non plus tout à fait sa verticalité. Mais il a un shoot bien plus propre au même âge, et est un rebondeur bien plus féroce. En d'autres termes, Noah Vonleh se situe quelque part entre Anthony Davis et Kevin Love... s'il arrive à atteindre un jour ce niveau là. Mais il est évident que bien des franchises seront intéressées par un profil de ce genre ! Il est actuellement 7ème de la mock draft de Draft Express.

Les highlights de Noah Vonleh au McDonald All-American Game

[youtube hd="1"]http://www.youtube.com/watch?v=3J8J5LFeaDE[/youtube]
Afficher les commentaires (8)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest