Zion avait pris 4 kg en une semaine…

Le staff des Pelicans a constaté l'été dernier que Zion Williamson n'était pas tout à fait un basketteur comme les autres, notamment sur son physique démentiel

N.SPar N.S | Publié
Zion avait pris 4 kg en une semaine…

Surpoids, trop lourd, régime, blessures, genoux, articulations. Depuis l'avénement du phénomène l'an passé, Zion Williamson voit son nom associer à ces termes. À tort ou à raison ? Chacun aura son propre avis tant il est parfois difficile de comprendre la génétique. La nature, a quoi qu'il en soit, été très généreuse avec le beau bébé qu'est Zion. 1,98m, 130kg, des usines nucléaires en guise de jambes, un haut du corps invraisemblable, bref une sorte de mix entre un homme, un bison, et un tank. Seul bémol pour le moment, la NBA n'a pu avoir que quelques miettes du Pelican, en pré-saison. Depuis, il est cloué à l'infirmerie avec cette première grosse blessure en carrière, une déchirure d'un ménisque.

Et évidemment, son poids est revenu sur le devant de la scène. Interrogé sur la question, David Griffin avait déclaré que deux problèmes se posaient lorsque Zion se mettait sur une balance. Le premier est qu'il n'a pas totalement terminé sa croissance. Le second, il est tout simplement impossible de lui donner un poids de forme vu sa morphologie unique.

"Zion n'est pas normal"

Comment le président de NOLA s'est-il rendu compte de tout ça avec exactitude ? Tout simplement l'été dernier. Alors que les membres du staff donnent un "simple" programme de musculation à tous les joueurs, ils constatent pour de bon que Zion n'est pas fait dans le même moule que les autres mortels. En une semaine, l'ancien Dukie va prendre huit pounds, soit pratiquement 4 kg, tout en muscle évidemment !

"Il n'est pas normal", a balancé Griffin. Trouver un équilibre avec Zion sera un vrai challenge. Il n'a que 19 ans, il continue de grandir. On ne va pas parler en terme de chiffre, mais plutôt en terme de contrôle, de force et de flexibilité. Nous allons nous concentrer sur tout ce que nous pouvons mesurer en dehors de son poids."

Le joyau va être chouchouté, et on lui apprend même à marcher différemment pour éviter de trop solliciter ses articulations, lui dont la démarche est quand même assez original. Pour rappel, c'est le 22 janvier, face aux Spurs, que le pick #1 de la dernière cuvée fera ses grands débuts.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest