Sans faire de bruit, Derrick Rose revient à son niveau All-Star

Sans faire de bruit, Derrick Rose revient à son niveau All-Star

Auteur de 27 points et 9 passes hier soir, Derrick Rose enchaîne les performances de qualité avec une régularité qui fait chaud au cœur.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié

Plus personne n’imaginait Derrick Rose revenir un jour à son niveau All-Star. Des flashs, oui. Mais le voir claquer plus de 20 points par match sur toute une saison sans se blesser ? Cette pensée a quitté notre esprit il y a bien trop longtemps. Alors l’ancien MVP n’en est pas encore là. Mais il marche sur les traces de son propre succès. Cette nuit, il a encore claqué 27 pions tout en distribuant 9 passes décisives. Le moteur des Detroit Pistons. Le moteur d’une large victoire contre les Atlanta Hawks (136-103). La meilleure prestation offensive de la franchise cette saison. Avec donc son habituel joker à la baguette.

Les performances de ce type s’enchaînent pour Rose. On a parfois du mal à s’enflammer pour lui, la faute à un traumatisme, de plus en plus enfoui mais toujours présent. Nombreuses fois nous avons cru au retour en forme de celui qui faisait décoller toutes les foules il y a presque 10 ans. Nombreuses fois notre enthousiasme a été stoppé par une blessure, par une rechute ou même par le joueur lui-même, qui peinait à y croire.

Il était au sommet de la ligue en 2011. Plus jeune MVP de l’Histoire. Vous connaissez son parcours. Des blessures au genou et aux chevilles à répétition depuis. Il aurait disparu des radars NBA si Tom Thibodeau ne lui avait pas donné une chance in-extremis aux Minnesota Timberwolves il y a deux ans. Depuis, Derrick Rose s’est affirmé comme un sixième homme très productif et ça fait plaisir à tout le monde. Mais il est un peu plus que ça en ce moment. Après avoir hésité à vraiment se reposer sur l’ex-All-Star, les Pistons commencent à lui donner les clés et ça paye.

« J’avais le sentiment qu’ils prenaient leurs précautions. Je continuais à leur montrer : je rentre en jeu, je fais mon boulot, je prends soin de mon corps », explique l’intéressé.

Rose était titulaire hier soir. Et il a fait du D-Rose. Même à 31 ans. Il est évidemment moins explosif que par le passé – l’âge, les blessures – mais il maîtrise mieux son corps et son jeu. Il est plus mature. Et ça fait des dégâts. Il a notamment enchaîné un huitième match de suite à 20 points ou plus. Une série inédite depuis… 2012, quand il était encore un All-Star justement. 24 points, 55% aux tirs et 6 passes de moyenne sur les 8 derniers matches. Pas si loin des statistiques de sa saison MVP, même s’il s’agit évidemment là d’un faible échantillon sur 8 rencontres. Plus de 18 points de moyenne depuis le coup d’envoi de l’effectif. Cette fois, on peut vraiment commencer à y croire.

Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest