Comment vous êtes tombés amoureux de la NBA ?

Salut ! C'est mon premier post et j'avoue que pour moi c'est extrêmement rare, sur ce site ou ailleurs. Les réseaux sociaux, c'est pas mon truc.

Mais là, le principe des sessions, la bonne humeur et la proximité de l'équipe Reverse m'ont fait kiffer.

Donc pour cette session, je me disais que ce serait sympa que les membres  nous racontent un peu leur parcours vers cet amour commun de la NBA.

Allez, je me lance !

Ma première rencontre avec la grande ligue est un magazine (j'ai oublié le titre) trouvé dans un train dans un voyage en famille. J'avais 15 ans et là je découvre Allen Iverson.  Le kiff de suite... Plus tard, j'ai continué à suivre de loin et je suis retombé dedans en 2013 avec le titre du Heat et surtout le titre de 2016 des Cavs.

Depuis, on à accès à énormément de contenus et c'est top.

Merci pour cet espace d'expression et pour tout le boulot que ça demande !

Jordan.
Répondre
Les JO de los angeles en 1984 avec Jordan.
Répondre
Mes premiers souvenirs date des années 80...
Des cassettes VHS donnés par un américain vivant à Dijon de souvenir, j'avais pas encore 10 ans.
Il était de Magic, j'ai vu plusieurs fois le match 6 des finals 80 puis les finals 85 - Lakers vs Celtics.
Puis eu lieu les JO de 88, j'ai halluciné , adoré et kiffé la demi URSS/USA et l'impact de jeunes 2 bigs men (Sabonis et Robinson). J'ai suivi Robinson et suis devenu fan des spurs à partir de 1989.
Adepte des bigs mens depuis toujours !
Puis 92...
Répondre
Mon premier vrai souvenir, c'est cette VHS (sorry, i'm a Boomer) enregistrée par mon cousin pour une émission en Belgique qui s'appelait Give Me 5. J'ai dû la visionner 2000 fois. Un reportage m'a scotché dedans, ça parlait du meneur Penny Hardaway. A partir de là, même si Jordan est mon GOAT, Penny est devenu mon modèle et le gros supporter du Orlando Magic que je suis n'a plus jamais lâché cette team, j'ai même tatoué le logo sur ma cheville il y a 7 ans.
Répondre
J’ai découvert le basket grâce à mon grand frère. Je suis née en 88 et mon frère a 12 ans de plus que moi. Il enregistrait les match à l’époque et j’ai découvert dans sa chambre des vhs qu’il avait enregistré!
c’était un match des finals 93
Répondre
moi, mon 1er match, c'est lakers vs bulls en live sur canal ,magic vs jordan donc en 91 . c'etait le match 1 ou 2.
Répondre
Ah oui je me rappelle les premiers live sur Canal !! Si je me souviens bien le premier Live a été le match 2. Tu ne pouvais pas mieux démarrer je pense ^^
Répondre
Premier souvenir pour moi, les finales 91 BULLS / LAKERS, JORDAN / MAGIC!!! Je suis tombé dedans direct avec les commentaires de George EDDY...Et à partir de là, je n'ai plus décroché!
Depuis, j'ai vu la NBA évoluer pour devenir aujourd'hui ce qui est, pour moi et beaucoup de passionnés, le plus beau spectacle de sport du monde!
Répondre
Pour ma part les magazines pour beaucoup 5majeurs etc...
Puis quelques match que j'arrivais à capter de temps en temps. Ensuite je ne sais plus qui faisait ça mais il y avait une vidéo récap annuelle de la saison du champion NBA et je la prenais chaque année.

Je suis ensuite devenu fan de ce sport et de son histoire donc je me suis intéressé à son histoire, NBA, ABA, les champions historiques, pourquoi Jerry West devient le logo etc...
Répondre
Moi mon premier grand souvenir basket c'est les JO 1996 (trop jeune pour 92) et j'ai commencé à suivre en kiffant Shaq et Penny, et les Big 3 des bulls version Rodman.

Après je suivais de loin, mais le déclic c'est le retour de Jordan en 2001 quand je rentre au lycée, je commence à acheter des 5 Majeur pour les posters, j'achète NBA Live 2001 sur PS1 (Garnett devient mon joeuur préféré alltime) puis le magazine Reverse. Donc je lisais au max les mags, mais peu de matchs, jusqu'à leur arrivée sur Bein.
2001-2002 c'est vraiment une année charnière, parce que je découvre aussi les mixtapes And1, et comme bcp je me mets à multiplier les marchés et porter de balle sur les playground ^^
Répondre
Notre idylle a commencer par les cassettes VHS de la marque "Pontel" commandées aux US qui permettait de voir un match de SR 2 semaines après qu'il eut été disputé :).
Par la pratique sur un playground juste après avoir matter la cassette de jordan où il est rejeté de son équipe de lycée.
We love this f....ing game.
Répondre
Comme tout bon vieux qui se respecte, tout a commencé à l'été 1992.

J'aimais bien le basket, j'y jouais avec mon pote Sami, mais je ne connaissais que vaguement les noms de MJ et MJ. Et puis arrive la Dream Team, et là, c'est la claque. Des étoiles dans les yeux. Avec les commentaires de Jacques Monclar sur TF1.

Quelques mois plus tard, la diffusion de la saison NBA commence sur Canal +. Je trouve le moyen d'obtenir un enregistrement de ce match: Jazz-Bulls: https://twitter.com/PhilDelacote/status/1298295740742197249
Répondre
Pour ma part, je ne sais pas pourquoi mais le basket m'a toujours plu. Mon père avait l'habitude de me faire régulièrement en cadeau une VHS d'un dessin animé sorti récemment. Et il m'a offert Space Jam. Un peu plus tard, j'ai eu le jeu NBA live 2001 que j'ai complètement saigné et c'est parti de là mais ça n'allait pas plus loin (à 10-11 piges aux début des années 2000, difficile de regarder la nuit).

J'ai plus trop regardé de sports jusqu'à la fin de mes études en fait, en 2012. Là, comme ma belle famille suit de tous les sports (sauf le basket), je m'y suis mis (foot, athlé, cyclisme), avant que twitter et sa belle commu NBA Fr me ramène à ce sport que j'aimais déjà gamin (et auquel je jouais au collège/lycée avec des potes dans la cour d'ailleurs). Du coup j'ai vraiment repris le train à la saison 2014-2015. (La WNBA est arrivée un petit peu plus tard).

Une des premières émissions qui m'a accroché sur la NBA d'ailleurs c'était le Hoopcast avec Alain Mattei, où participaient à l'époque Erwan et Thomas avant qu'ils ne partent créer la First Team. Mais le Hoopcast c'était top et bien quali.
Répondre
La première interaction avec la NBA pour ma part remonte à l'année 1986.

Je suis au collège et j'ai des potes qui jouent au basket et me font découvrir ce sport. Je me débrouille pas trop mal et décide de 'minscrire au club de la ville ainsi qu'à l'UNSS.

Pour faire les choses bien je me documente sur le sport en question et le seul moyen à l'époque pour la faire c'est l'unique magazine de basket français Maxi Basket.

Pour vous donner une idée sur un magazine mensuel d'une centaine de pages, la NBA représentait entre 1 et 10 pages (surtout les éditions suivant les All Star Games) et ces quelques pages m'ont fait découvrir des noms que je ne connaissais pas comme Julius Erving, Moses Malone ou encore Larry Bird et Magic Johnson. N'ayant pas canal + les seuls matchs disponibles pour moi étaient ceux du Samedi Après midi sur Antenne 2 avec les duels légendaires entre Le CSP Limoges et l'Elan Béarnais d'Orthez.

Mais un dimanche de février 1987 je touche enfin le graal, invité par un des rares joueurs de l'équipe à avoir canal + (encore merci Kamel !!), je découvre enfin les joueurs dont je lisais les exploits en mouvement et ce fut un sacré baptême du feu avec Les Lakers de Magis Kareem, Worthy, Cooper et Byron Scott face aux Hawks de Wilkins, Doc Rivers (oui oui le même !!), Kevin WIllis et Antoine Carr.

Des contre attaques éclair, des alley Oops et des SKyhooks ont fini de m'achever et m'ont à jamais fait tomber pour cette ligue.
Ce premier Match en a suivi beaucoup d'autres et 38 ans après je suis toujours aussi ébahi par ces joueurs qui ont bien évolué tant sur le plan physique que dans leur jeu.
Répondre
Rrhhooo j'étais passé au travers de ton grand retour, purée ça fait plaisir de te lire ! En plus tes mots me ramènent trop à cette époque bénite !
Répondre
Ca fait aussi plaisir de retrouver un "forum" comme à l'époque et de te lire également. que de chemin parcouru depuis vinceonfire ^^
Répondre
He is back!!!
Trop content de te relire Nono001, ça fait tellement looooooooooooongtemps !
Répondre
Je n'étais pas bien Loin MONSIER Guyom !! Ca fait en effet quelques lustres maintenant :-)
Répondre
Moi mon rapport avec le basket a été un peu lent à se développer.
En effet, ma maman faisait du basket, ses sœurs puis mes cousines.

Moi, mon père m'avait orienté vers le football. Je voyais donc assez idiotement le basketball comme un sport de "filles". Faut dire qu'à l'époque, je n'avais encore jamais vu les bestiaux qui se baladait en NBA. Un jour, je me retrouve chez une coéquipière de ma maman et je joue avec son fils a 2K3 (je crois) le match opposait LAL et New Jersey et leur gris somptueux. Ahem. À l'époque, je trouvais sympa mais aucune des deux équipes n'avaient vraiment des couleurs que j'appréciais pour me faire cliquer. J'ai malgré tout commencer dans un petit club, mais rapidement j'ai eu le majeur retourné avec un ballon et aussitôt mon aventure basket fut mise de côté ^^

Je me suis intéressé à nouveau au basket en 2016 "comme ça" sans raison. Pour moi, les couleurs, c'est important : il me fallait une équipe en vert vu que je n'ai aucun atome crochu avec une ville US. Les C's, franchise la plus titrée ne me tentait pas du coup, j'ai opté pour les Bucks (aussi bêtement, oui xD)

Je suivais d'un œil encore trop occupé avec le foot. Mais mon intérêt pour ce sport diminuait de plus en plus, en vérité, je m'ennuyais et je n'en pouvais plus des "bons" 0-0. Vers 2019, j'ai commencé à suivre la NBA via les hightligh & cie. Le COVID a vraiment fait la bascule et je m'y suis intéressé pleinement en 2020-2021. J'avais bien fait de choisir les Bucks en 2016 :D
Depuis, le football, c'est quasiment au placard et je suis à 100% sur le basket, même si je reste vraiment un lambda ^^
Répondre
Je vais faire le dinosaure car pour moi, ça remonte à un échange scolaire en 1987 (donc avant même la création des Raptors !!!) ou je suis allé à Braintree dans la banlieue de Boston. Ils étaient bien entendu fan des Celtics et de Larry Bird qui était au top à l'époque.
Je me souviens de ma correspndante dribblant dans l'allé d'un supermarché et sa mère me disant qu'elle se prend pour Bird (j'ai mis un peu de temps à capter). Et aussi de parties de H.O.R.S.E dans le jardin des voisins.
Bref, je suis devenu fan des C's et je me suis mis au basket l'année suivante (mais plus avec les matchs qui passaient sur Antenne 2).
Répondre
Hello,

Jusqu'à mes 10 ans le seul rapport que j'avais avec la NBA était une cassette que mes parent nous avaient acheté à mon frère et moi.
La K7 présentaient les joueurs de la dream team de 96. Puis est arrivé les jeux vidéos et Nba live 2001. Le jeu m'a ouvert le champs des possibilités en découvrant un nombre conséquent de joueurs.
J'y ai notamment découvert T-Mac ( mon joueur all time, maillots du magic, des USA, shoes ...) grâce au mode où on pouvait drafter tous nos joueurs.
Puis est arrivé la lecture avec le mensuel du 5 Majeur, le premier que j'ai lu était sur la draft 2003 et donc LeBron James, il y avait un long format le présentant comme la relève de MJ ( qu'il a surpassé au passage).
J'ai eu de la chance d'avoir une dizaine d'année au moment du boom d'internet. Et donc grâce à Emule j'ai pu commencer à télécharger des mixtapes d'highlights de joueurs que j'aimais (une semaine pour télécharger 10 minutes de dunks voilà à quoi j'en étais réduits.
Puis la NBA est arrivée de manière plus régulière à la TV notamment sur Canal+, les matchs enregistrés dans la nuit du vendredi, et les matchs du mercredi après midi. Ce qui me frustrait énormément puisqu'à l'époque on avait le droit qu'aux matchs des équipes de haut de classement ( les lakers, les mavs, les spurs, détroit à l'est ou boston) alors que je ne voulais que voir T-Mac ou LeBron.
La suite on la connait grâce aux chaines youtube et maintenant aux Late Sessions d'anthologie !
Répondre
Je suis ravi de voir que le Magic est à l'origine ou en tout cas au démarrage de beaucoup de passions :)
Répondre
Ça a même commencé avec un maillot de Penny pour mon grand frère !
Répondre
Bonjour,

Cool sujet je me lance :

2007/2008 je vais bosser aux USA à NYC pour 1 an. Arrivant là-bas je découvre la culture américaine (que j'adore depuis), le show, le sport etc... Et donc la NBA. La saison 2006 était terminée la 2007 commençait mais tout le monde parlait de la prestation de Dwyane Wade en finale 2006. J'ai regardé les highlights et devenus fan instantanément. J'ai ensuite regarder tous les highlights de ce joueur jusqu'à en devenir mon joueur préféré!

J'ai donc suivi le Heat suite à cela et j'ai commencé à apprécier Lebron qui se joint à Wade pour 4 année de highlight et de how à South Beach ! J'ai adoré cette période et suite à la retraite de Wade, j'ai suvi Lebron aux Cavs et à LA, tout en continuant de suivre Miami.

Aujourd'hui je regarde évidemment LA et Miami mais aussi Minnesota pour Rudy et ANTMAN mon nouveau Guard préféré et les Spurs pour Wemby évidemment.
Répondre
L'odeur des paquets de cartes Upper Deck quand je les ouvrai à 5 ans avec mon frère ado. Il m'expliquait qui était les joueurs de la Dream Team qui semblaient aussi fort que Batman que je regardai à la télé. En ayant accès que rarement à des vidéos à l'époque, ces cartes faisaient rêver d'exploits où la NBA serait l'Olympe des basketteurs.
Répondre
Ayant grandi dans une fratrie de passionné, l'initiation s'en est retrouvée facilitée. Mon frère étant fan du Heat, j'ai commencé par suivre de loin leur performances et parcours après la défaite face à Dallas en 2011. Puis un jour, je suis tombé sur les highlights du match 2 des finales de conférences est 2012 entre Miami et Boston. Et là, ça a été le kiff, avec l'énorme perf de Rondo, la vaillance des Celtics malgré la défaite, et l'épopée premièrement victorieuse qui était celle de LBJ à l'époque. Et depuis je suis la NBA, malgré quelques périodes d'éloignement (époque KD-GSW). Et c'est toujours autant le kiff 12 ans plus tard.
Répondre
Quand j'étais gamin, mon père m'emmenait voir le MBA (Mulhouse), 1er contact basket... 3-4 ans après, j'ai un nouveau voisin qui emménage et qui est vachement chébran culture US: il a des posters géants d'un mec avec un maillot des Bulls et le N°23... on est en 1991...
Heureusement, j'ai grandi avec Canal+, la redif du mercredi, 5 Majeur et Console+ pour les trajets en train (les vieux savent)...
Comment ne pas tomber amoureux de ce sport et des icônes des 90's, même si on voyait quand-même trop souvent les matchs des Bulls sur C+?
Voilà, j'ai connu cette période bénie des dieux où la star du Heat s'appelait Rony Seikaly... Jeune adulte, dans mon 1er vrai apparte avec ma copine, j'avais NBA TV intégrée au bouquet de base, j'ai toujours les 81 points de Kobe en VHS.
Je suis vieux, mais I Love This Game!
Répondre
Ma passion pour la NBA vient d'une histoire d'ego. J'étais en 3e et c'était Basketball au programme du cours de sport, je connaissais rien de se sport étant plus branché Foot et boxe. J'étais le plus grand de ma classe donc tout le monde me voulais mais quand les matchs on commencé je me suis fait humilier par une fille de ma classe. C'était trop pour mon ego et ma fierté donc je me suis mis à m'entrainer d'arrache-pied à se sport pour la battre. Dans le processus j'ai commencé à m'intéresser à la NBA, à acheter la presse spécialisée et à regarder tout les Flashback du Crossover. Et je suis totalement tomber amoureux de se sport lors des play-off 2023 et du run du Heat !
Répondre
1994, la cour d'ecole, j'ai 10 ans, tout le monde s'échange ses cartes Upper Deck de géants blacks dont j'ai jamais entendu parler : Shawn Kemp, David Robinson, Scottie Pippen, Dennis Rodman. Et des équipes de sports avec des logos flashys en forme d'animaux. Canal+, 5 Majeur et des posters XXL ont fini le travail. 30 ans plus tard, toujours accro.
Répondre
À lire les commentaires, je fais partie des fans les plus récents..

Ma découverte de la NBA, en 2014, est liée à celle qui est devenu ma femme depuis ;)
Mon boulot de l’époque m’avait envoyé à Washington DC pour une mission de 8 mois. J’y rencontre donc cette américaine et l’invite un soir à dîner chez moi et mater un film.. elle débarque mais m’annonce qu’elle ne veut pas regarder de film mais le All Star game sui se jouait le soir même. Pas la meilleure vitrine de la NBA, mais étant gros fan de sport (et sportif) , j’ai chopé le virus. Et même les matchs dégueulasses des Wizards ne m’ont pas fait abandonner.
Heureusement, ma femme vient de LA et cela a donné l’occasion de voir Kobe et LBJ depuis.
Bon on vit depuis à Munich, donc finit les matchs de NBA sur place. Faudrait peut être que j’aille voir les matchs d’Antoine à la place
Répondre
Haha magnifique !
Répondre
Au début je ne suivais la NBA qu'avec Infosport et sa matinale que je laissais tourner en boucle. Y avait 30 petites secondes tous les jours en fin de journal.
Je me souviens très bien que c'est la tronche de Ray Allen qui m'a fait accrocher, le mec toujours trop sérieux !
Mais c'est clairement Derrick Rose qui m'a fait tomber amoureux de la balle orange. Quel joueur, quel what if. Tout ce qu'il faisait sur un terrain était stylé.
Répondre
Né en 77 j'ai vu la finale en magic et Jordan sur c+
Depuis ma vie est rythmée au rythme des matchs des warriors depuis le Run TMC.
Gros souvenir de penny hardaway aussi en 94
Depuis la décennie des warriors m'a enchantée
Répondre
Salut ! Je suis comme toi, pas l'habitude des réseaux sociaux et je m'exprime rarement, mais j'ai découvert il y a quelque temps les podcasts et depuis peu ce système de session et je trouve ça génial ! Pour revenir au sujet principal, je suis aussi de la génération Shaq' j'ai découvert la NBA quand j'avais 7/8 ans (lors de la dernière saison du Shaq au Magic) avec des magazines et les copains à l'entrainement. C'est à peu près 10 ans après que j'ai commencé à suivre un peu plus avec l'explosion du King et l'arrivée de tout le contenu qu'on connait maintenant avec le league pass Bein, etc. Avec la vie de famille, le boulot etc depuis 4/5 ans, c'est beaucoup plus compliqué à suivre, mais je suis toujours amoureux de ce sport et cette année avec l'arrivée de Wemby ça m'a bien remis dedans !
Répondre
Yo les Ballers !
Trop marrant cette question, ça nous rappelle tous des souvenirs plus ou moins vieux !!

Pour moi c'était milieu des années 90... Je suis de 1986, mon grand frère de 1981, je le voyais jouer sur le street au quartier avec ses copains, j'avais envie de faire pareil avec les miens, petit a petit on s'est tous inscrit dans le club de notre ville.
Bien aidé par l'abonnement a canal+ et les matchs NBA sur VHS (on est noooooombreux dans ce cas je pense !!).
Coup de coeur sur l'équipe des magics d'Orlando en 94-95... Penny hardaway qui reste encore mon idole aujourd'hui... Le shaq, nick "the brick" Anderson que j'ai longtemps insulté devant notre TV a l'époque des finals, Dennis 3D Scott, B Shaw etc...
Cette équipe était jeune et éclatait tout sur son passage... un pivot hyper médiatisé et hyper dominant, un point guard a la Magic Johnson, c'était un duo d'enfer dans une franchise super jeune... Je m'identifiais a eux, j'ai eu des vestes du magics, des ballons, des maillots, tt ce que je pouvais avoir de chez eux je le prenais !!!
J'ai plus lâché la balle orange après ça...30 ans plus tard, j'aime toujours autant notre sport et également le Magic d'Orlando malgré toutes ces années de galère !!! J'ai jamais ressenti une passion similaire pour une autre team.
Répondre
C'est beau !
Répondre
C'est grâce à Canal... et à la passion de ma grand mère que j'ai découvert la NBA dans les années 80. Elle qui avait contribué à la fondation du club de notre ville, et à ses équipes auxquelles elle a donné 5 enfants (oui 5, ca ne s'invente pas ^^), plus une ribambelle de petits enfants.
Il y avait toujours un mag basket qui traine dans la famille, et j'ai souvenir d'avoir vu de sacrés matchs avec toute la tribu : on ne ratait pour ainsi dire jamais un match des Limoges, Orthez, Cholet... Et puis il y a eu Magic, Larry, Michael, Charles, Akeem, Isiah, Dr J et tous les autres, qui sont venu nous faire baver au travers des quelques images qu'on pouvait trouver de ci de là.
J'ai joué en club tout jeune, et été abonné à Maxi Basket comme d'autre l'aurait été au Chasseur Français : pour pérpétuer la tradition familiale. Je crois avoir vu le 1er match diffusé sur Canal en 1985 avec elle. La voix de Georges Eddy est entré à la maison comme un pote un peu excentrique arrive pour l'apéro. Pour ne plus jamais ressortir de mon coeur. J'ai ainsi suivi nombre de campagnes de PO... en live, elle me réveillait la nuit pour y assister avec elle, au pied de son lit.
A partir de là, le virus était chopé, plus de vaccin possible.
Sont venu ensuite les Mondial Basket, 5 majeurs et autres, qui m'ont fait découvrir des goodies comme par exemple la VHS de Come Fly with Me reçu en cadeau pour mon abonnement. Des tshirts à l'effigie des légendes du game (que j'ai toujours, notamment Bird). Des poster taille réelle également, qui ont fait que je tutoyais tous les soirs MJ dans ma chambre d'ado pour ma part même s'il me surpassait d'une tête, tandis qu'on entrait chez mon frangin sous l'ombre du Shaq.
Raaaa, toute une époque qui remonte !!
Répondre
Très beau témoignage. Gloire à ta grand-mère !
Répondre
Merci pour elle ^^ C'était une sacrée personnalité oui...
Répondre
Perso c'est assez récent
en 2012 (le mec parle de récent et revient 12ans en arriere) je suis en stage de fin année
jamais joué au baset avant, j'en vois des images viteuf à la TV via Sport6 le dimanche ou Tout le sport sur France 2 (et j'ai juste le sentiment que c'est toujours les Lakers et Kobe qui gagne)
donc pendant ce stage je me retrouve avec des gens qui jouent au basket (ils sont tellement nombreux on avait même une théorie du complot comme quoi ils ont été recruter que sur cette base)

Donc tout les jeudi on allait jouer sur un playground à partir de 17h
et on s'est cotisé pour se prendre le League Pass Play off (on matait un match le midi à 5 devant un moniteur de PC)
c'était des super moment et surtout j'ai découvert un jeu que j'adore jouer maintenant (je pensais etre trop petit pour y jouer)

par la suite BeIn à la droit et Nate Robinson va finir de me convaincre de rentrer dans la secte lors de la serie contre Brooklyn
Répondre
Je me retrouve fréquemment à dire "Y'a pas longtemps, genre en 2012", avant de m'apercevoir que ça fait plus d'une décennie, donc je te comprends !
Répondre
Canal +, George Eddy! Jordan et les bulls! His airness is back! Tiens il est pas mauvais ce pivot au Magic! Ah il signe aux Lakers!
Petite anecdocte : canal était un cadeau de noel unique pour toute la famille. J'étais tellement frustré et déçu ce soir là mais quelques mois plus tard j'étais le plus heureux des ados.
Je découvre les magasines, les cartes, les cassettes. MJ prend sa seconde retraite. Place à Shaq. Je n'ai jamais pu m'identifier à Jordan parce qu'il est trop fort trop tout. O'neal, je m'en raproche un peu plus, au moins on joue le même poste ;-)! Ah il est pas mal cet allemand qui joue aux Mavs! Vous voyez qu'on peut être grand et shoter.
Puis j'ai décroché pendant plusieurs saisons. Le covid et les confinements m'ont permis de m'intéresser à nouveau à cette NBA et j'ai découvert les vidéos youtube, les médias spécialisés basket dont basketsession. Aujourd'hui je revis ma passion grâce à votre passion et c'est encore mieux ainsi. Alors merci à vous et aux passionnés
Répondre
Merci ! Beau témoignage aussi :) L'abonnement Canal c'était une pépite, un luxe. C'est fou la différence d'accessibilité entre cette époque et aujourd'hui. Ce que je vais dire fait trentenaire qui radote, mais les ados et jeunes adultes d'aujourd'hui ne peuvent pas se rendre compte de leur chance.
Répondre
Merci pour elle ^^ C'était une sacrée personnalité oui...
Répondre
De mon côté, découverte à la TV de la seule Dream Team aux JO de Barcelone.
Je me disais à l'époque.. incroyable ils ont tous des super pouvoirs. Puis au collège, création d'album Upper Deck avec les cartes des joueurs et échange dans la cour de recreation. La joie d'ouvrir son paquet de cartes, de préparer des trades (et oui pour récupérer les cartes manquantes... )
Donc fan des années 90s, de Barkley à Jordan, de Payton à Stockton... du Shaq et Penny, du Hakeem
J'ai toujours adoré voir qq matchs sur Canal quand c'était possible, bercé par la voix de George Eddy...
Et puis tous ces joueurs qui avaient 1 surnom... génial !!
I love this Game
Répondre
Super content que le principe des sessions te plaise, ça a été du taf, mais quand on voit vos sessions et vos comm', ça valait le coup !

Pour moi, ça commence à dater, et je ne saurais pas dire le déclencheur, j'ai toujours aimé pratiquer ce sport à l'école même si j'en faisais d'autres en club, avant de basculer complet. Le déclic, je ne sais plus si ce sont les premiers matches sur Canal, les premiers magazines, un mélange de tout certainement
Répondre
Pour moi: D'abord les Harlem Globe Trotters , les mecs étaient incroyables. Puis, les higlights de Jordan, la dynastie des Bulls , et le poster taille réelle du Shaq.
Ensuite les 4 titres de TP, la domination de LeBron, le titre de 2016 des Cavs ( Cleveland, this is for you!),
et maintenant, retour aux Spurs avec Wemby! Merci à lui d'exister, on va se régaler les 15 prochaines années :)
Répondre
Ca a débuté en 1990 avec bien sûr la finale et le 1er titre des Bulls en 1991.
J'habitais près de Perpignan et on recevait des chaines de télé espagnole et catalane. Avec les JO de Barcelone qui approchait, ils diffusaient des résumés de matchs le week-end, le top ten etc...
Ca a coïncidait avec l'arrivée de Mondial Basket et les posters dans la chambre, les K7 comme It's Showtime et Come Fly with Me.
Puis après les parents qui prennent Canal +, la découverte de Georges Eddy, l'inscription en club et les premières discussions au collège, etc
Répondre
Bonne initiative ! Comme tu le dis si bien, nous, les vieux, n'avions pas accès aussi facilement à la grande ligue. Personne autour de moi ne regardait la NBA, seulement le foot, le foot, le foot. Ma première vraie rencontre avec la NBA c'est un pote qui avait une cassette d'un match sur les Magic de O'Neal et Penny. 15 ans ont passé et j'ai pû suivre la finale Heat - Dallas de 2011 de mémoire, quel régal. Encore 10 ans et maintenant je suis vraiment la ligue grâce notamment aux Cqfr de notre très chère team. Les podcasts sont un excellent moyen de suivre les matchs car impossible pour moi de regarder beaucoup de matchs en semaine. Bref merci l'équipe Basket session
Répondre
Je m'auto corrige, désolé les gars c'était 2011 les finales pas 2013.....quelle erreur de débutant !!! Mes plates excuses à la commu
Répondre
Merci pour ton message, ça fait plaisir :)

Pour ma part, les premiers souvenirs, ce sont les cassettes vidéo sur lesquelles mes cousins enregistraient les matchs du weekend. Coup de foudre pour le Magic et Penny Hardaway en particulier en 95. Les posters, tout ça tout ça... Vers 12-13 ans, c'est Jason Kidd qui a pris le relais et je l'ai suivi partout.
Répondre
Bonne initiative ! Comme tu le dis si bien, nous, les vieux, n'avions pas accès aussi facilement à la grande ligue. Personne autour de moi ne regardait la NBA, seulement le foot, le foot, le foot. Ma première vraie rencontre avec la NBA c'est un pote qui avait une cassette d'un match sur les Magic de O'Neal et Penny. 15 ans ont passé et j'ai pû suivre la finale Heat - Dallas de 2013 de mémoire, quel régal. Encore 10 ans et maintenant je suis vraiment la ligue grâce notamment aux Cqfr de notre très chère team. Les podcasts sont un excellent moyen de suivre les matchs car impossible pour moi de regarder beaucoup de matchs en semaine. Bref merci l'équipe Basket session
Répondre
Merci Seb ! Et on a le même point de départ avec les cassettes (ce concept révolu) du Magic !
Répondre
Oui tout à fait, les cassettes qui s'échangeaient sous le manteau à la récré. Le sentiment de posséder une relique !!
Répondre
Ce qui me rappelle qu'au collège on avait cru que j'avais ramené un film porno en cassette à mes potes parce que j'avais marqué dessus "Charlotte à New York" alors que c'était un bon vieux "Knicks vs Hornets". Le @ était moins répandu à l'époque...
Répondre
Les fameux premiers samedi du mois sur Canal hahah certaines vhs débordaient
Répondre
Excellente anecdote !!
Répondre