5 trades pour faire des Mavericks un outsider

5 trades pour faire des Mavericks un outsider

Troisièmes de leur Conférence, les Dallas Mavericks sont peut-être à un échange de vraiment pouvoir se mêler à la lutte pour les finales à l’Ouest.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Les Dallas Mavericks ont attaqué la nouvelle saison, la deuxième de Luka Doncic en NBA, en trombe. Le prodige slovène progresse à un rythme incroyable. Presque aussi effréné que le flow offensif de l’attaque la plus prolifique du championnat. Il a beau être attendu, il parvient encore une fois à surprendre et à impressionner. Il est en avance sur un programme alléchant. C’est déjà une vraie superstar, même pas 18 mois après ses débuts dans la plus grande ligue du monde.

La franchise texane suit le pas par la même occasion. Elle aussi se retrouve mieux classée que prévue. Les joueurs de Rick Carlisle sont troisièmes à l’Ouest, en embuscade derrière les deux armadas de Los Angeles. Avec l’avantage de posséder du Cap à disposition pour se renforcer en cours de saison. Zoom sur 5 trades potentiels.

Danilo Gallinari (Oklahoma City Thunder)

Les Mavericks ont besoin d’une deuxième option offensive pour épauler Luka Doncic. Kristaps Porzingis est désigné pour la tâche mais il cherche encore ses repères après une vingtaine de mois d’absence. Le géant a perdu de son explosivité et de sa mobilité suite à sa terrible blessure au genou. Il se remet doucement dans le bain. Le Letton manque quand même d’efficacité pour l’instant. Seulement 40% aux tirs et 32% à trois-points.

Danilo Gallinari est un attaquant plus fiable car plus régulier, même s’il n’a pas le même potentiel que Porzingis. C’est une valeur sûre. Où qu’il soit, il performe. Presque 20 pions de moyenne avec les Clippers l’an dernier. 18 depuis le début de la saison avec le Thunder. L’Italien sait s’adapter rapidement pour apporter un volume constant. Et avec de bons pourcentages. 37% à trois-points en carrière.

Son arrivée donnerait encore plus de puissance de frappe à une équipe historiquement prolifique. Dallas aurait là un trio européen sur lequel se reposer pour essayer d’aller le plus loin possible en playoffs. Par contre, ce serait sans doute une aventure unique. Gallinari arrive en fin de contrat. Il sera libre cet été. En attendant, il perçoit 22 millions de dollars. Une somme que les Texans peuvent acquérir parce qu’ils ont de l’espace sous le Cap et même une exception valable à hauteur de 11 millions de dollars.

Le transfert : Danilo Gallinari en échange de Justin Jackson, Courtney Lee et le second tour de draft 2020 des Golden State Warriors.

La transaction a du sens uniquement si le Thunder se résigne à lutter pour les playoffs et se décide à faire des économies en attendant de poursuivre sa reconstruction. Pour l’instant, Oklahoma City occupe la septième place de la Conférence Ouest avec 11 victoires et 13 défaites. Se séparer de Gallo n’est donc pas d’actualité. Mais si le Thunder plafonne, alors les dirigeants auront peut-être envie de libérer de la place sous le Cap pour éviter de payer des taxes en fin de saison. En effet, l’organisation a la cinquième masse salariale la plus massive du championnat. Ce qui n’a un intérêt que si l’équipe est compétitive.

La contrepartie peut sembler faible mais l’ailier sera libre en fin de saison. Tout comme Courtney Lee, payé 10 millions de moins. Le second tour des Warriors, qui appartient aux Mavericks, est un atout intéressant. Il sera probablement aux alentours du 30e choix. Plusieurs bons joueurs sont traditionnellement disponibles à ce stade de la draft.

Kevin Love (Cleveland Cavaliers)

Dallas a été l’une des nombreuses équipes connectées à Kevin Love. Comme on pouvait s’y attendre et contrairement à ce que les Cavaliers ont annoncé pendant des semaines, l’ancien All-Star serait disponible au plus offrant. Justement, les Mavericks n’ont pas grand-chose à offrir. Ça pourrait bloquer la possibilité d’un transfert, surtout depuis que les dirigeants ont envoyé tous leurs prochains picks (2021 et 2023, ils ne peuvent pas se séparer du 2022 pour l’instant) aux Knicks. Du coup, on a du mal à imaginer un échange plausible. Mais imaginer Doncic, Love et Porzingis bombarder les défenses NBA tous ensemble est une pensée assez alléchante.

Andre Iguodala (Memphis Grizzlies)

Andre Iguodala est officiellement un membre des Grizzlies mais il n’a jamais rejoint le groupe à Memphis. Le vétéran atteint une opportunité. Dallas peut lui offrir un nouveau run, peut-être le dernier, en playoffs. Les équipes intéressées par le triple champion NBA préfèrent sans doute attendre que les dirigeants du Tennessee cèdent et coupent « Iggy ». Mais les Mavericks peuvent prendre les devants en proposant éventuellement le second tour de draft des Warriors.

Andre Iguodala apporterait son expérience, sa défense, quelques coups d’éclat à trois-points et du playmaking. Ça ne peut pas faire de mal.

Marc Gasol (Toronto Raptors)

Marc Gasol n’est plus un All-Star mais il a contribué au sacre des Raptors la saison dernière. Il semble encore plus cramé aujourd’hui. Seulement 6 points et 6 rebonds de moyenne avec des pourcentages inférieurs à 40%. Mais il a les atouts défensifs et l’expérience pour contribuer sur quelques séquences, quelques matches importants en playoffs. Dallas est une équipe qui peine en défense sans vrai protecteur du cercle. Il peut aider. Même si l’idée de voir Porzingis défendre des postes quatre au large peut donner des frissons.

Les Canadiens n’ont pas l’intention de le transférer dans l’immédiat mais ils viennent de perdre 4 de leurs 5 derniers matches. Si Masai Ujiri a le sentiment que son équipe n’est finalement pas en mesure de faire un bon parcours à l’Est, il n’hésitera pas à refourguer les 25 millions expirants de Gasol.

Frank Ntilikina (New York Knicks)

Avec ses qualités défensives, Frank Ntilikina serait le complément parfait d’un Luka Doncic. Il assumerait un rôle de deuxième playmaker avec de nombreux espaces vu que l’attention de la défense est constamment portée sur le Slovène. C’est vrai que ça peut paraître difficile d’imaginer que le Français, en difficulté depuis son arrivée en NBA, ait un impact sur une équipe candidate au second tour des playoffs. Mais on y croit. Il serait vraiment dans la situation idéale et ses qualités seraient bien mieux exploitées.

Il retrouverait son ami Kristaps Porzingis au passage. Les Mavericks ont toujours gardé un œil sur Ntilikina et il est peut-être temps de passer à l’action. Surtout que les Knicks ont visiblement l’intention d’essayer de gagner des matches. Autant sacrifié un vétéran pour mettre la main sur l’ancien Strasbourgeois.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest