119 BKN
127 LAC
119 CHA
122 PHI
97 IND
89 ATL
130 ORL
117 LAL
125 NOP
115 DEN
86 BOS
98 UTA
83 CHI
122 TOR
132 HOU
112 SAC
112 DAL
109 GSW
100 PHO
110 OKC

Quand le foot s’inspire du spacing en NBA, ça fonctionne

BasketSessionPar BasketSession Publié

Gareth Southgate, le sélectionneur de l'Angleterre à la Coupe du monde 2018, a emprunté quelques idées à la NBA pour briller sur coups de pied arrêtés.

Evidemment, on aimerait bien que l'équipe de France remporte la Coupe du monde 2018 de foot dans 10 jours. La fibre patriotique, tout ça... Mais si les Bleus devaient voir leur route s'arrêter contre l'Uruguay vendredi, ou en demi-finale face au Brésil ou à la Belgique, on sait déjà quelle autre équipe on soutiendrait et ça risque de vous surprendre un peu. Vive l'Angleterre ! Aka la seule équipe dont le sélectionneur s'inspire directement de la NBA dans son travail.

Un article du Wall Street Journal nous apprend en effet que Gareth Southgate, le coach des Three Lions, est un peu plus qu'un simple fan de basket. Comme quelques autres techniciens avant lui - Pep Guardiola notamment - le très populaire Southgate a pioché des éléments tactiques à la NBA ces derniers mois. Ben Cohen et Andrew Beaton, auteurs du papier, racontent que l'ancien joueur de Southampton a effectué une sorte de voyage initiatique à la veille du Superbowl 2018, du côté de Minneapolis. Southgate était ainsi assis au bord du terrain pour le match entre les Minnesota Timberwolves et les New Orleans Pelicans. Pas seulement pour vivre un moment de folklore local, mais aussi et surtout pour travailler.

Le sélectionneur britannique, en quête d'innovations tactiques pour son équipe, notamment pour travailler sur coups de pied arrêtés, une grosse lacune du jeu anglais depuis des années, a donc pris des notes et posé une foultitude de questions avant et après la rencontre.

Il a ainsi estimé que le spacing en vigueur en NBA, l'espace créé autour du panier en somme, était une idée qu'il pouvait adapter au foot, notamment sur les corners et les coups francs. Il y a effectivement un parallèle à faire entre le pick and roll et les corners, où l'objectif est de créer suffisamment de marge de manoeuvre aux attaquants - pour une tête au foot, pour un dunk ou un panier ouvert au basket. Le travail sur les écrans a notamment bluffé Gareth Southgate, ravi de pouvoir chorégraphier les coups de pied arrêtés comme un coach NBA prépare des systèmes en sortie de temps mort. L'occasion n'est que trop rare au foot d'influer sur ces paramètres.

Quatre des buts anglais depuis le début de la Coupe du monde en Russie ont été marqués sur corner ou coup franc. C'est tout sauf un hasard. Le Wall Street Journal a parfaitement montré de quelle manière avaient procédé les Britanniques sur l'un de ces corners. On retrouve effectivement des déplacements et une réflexion familière.

On a traduit pour vous l'explication de l'un des buts anglais lors de la Coupe du monde 2018 face au Panama, en reprenant les screenshots du Wall Street Journal.

1) John Stones démarre l'action en dehors de la surface, pendant qu'Ashley Young pose un écran sur le joueur censé le marqué.

2) Jordan Henderson sprinte en direction d'où le corner est joué.

3) Raheem Sterling se rend dans la direction opposés d'Henderson, emmenant son défenseur avec lui pour créer de l'espace dans la surface.

4) La frappe enroulée passe au-dessus d'Henderson, qui a libéré de l'espace au centre en attirant l'attention de deux défenseurs.

5) Dans le même temps, Stones court vers le point de penalty, l'écran de Young lui permettant d'avoir un temps d'avance sur son défenseur.

6) Stones voit le ballon lui arriver sur la tête avec personne autour de lui. Au basket, c'est un dunk. Au foot, c'est un nouveau but anglais sur coup de pied arrêté.

L'Angleterre affronte la Suède en quarts de finale de la Coupe du monde 2018 samedi. Guettez bien les coups de pied arrêtés obtenus par Harry Kane et ses collègues, ça vous rappellera peut-être quelque chose.