CQFR : Davis déjà flippant, Booker n’a pas le temps

Shaï MamouPar Shaï Mamou Publié

11 matches au menu d'une nuit bien fat en NBA.

Les résultats de la nuit en NBA

Bucks @ Hornets : 113-112

Nets @ Pistons : 100-103

Grizzlies @ Pacers : 103-111

Heat @ Magic : 101-104

Hawks @ Knicks : 107-126

Cavs @ Raptors : 104-116

Pelicans @ Rockets : 131-112

Wolves @ Spurs : 108-112

Nuggets @ Clippers : 107-98

Jazz @ Kings : 123-117

Mavs @ Suns : 100-121

--- 

- Comment ça Mo Bamba n'est pas prêt à avoir un impact en NBA ? Le rookie du Magic a déjà fait kiffer les fans du Magic en étant l'élément-clé de la victoire d'Orlando contre le voisin Miami. Grâce à deux dunks et un contre pour initier un 9-0 dans le dernier quart-temps, Bamba a entraîné tout le monde dans son sillage. fait déjà kiffer les fans d'Orlando. En 25 minutes, le pivot de 19 ans a compilé 13 points, 7 rebonds et 2 contres.

- Aaron Gordon a l'air de vouloir justifier son nouveau contrat. Face au Heat, on a retrouvé le Gordon du tout début de saison dernière : 26 points, 16 rebonds à 4/5 à 3 points. Il s'agira cette fois de tenir la cadence pour ne pas redevenir le Gordon épuisé qui s'était croûté en deuxième partie de saison et n'avait même pas pu valider un dunk au Contest du All-Star Game.

- Pour ceux qui ne regardent que les boxscores, Frank Ntilikina (5 points, 5 rebonds, 3 interceptions, un contre et une passe en 33 minutes) a fait un match médiocre. Pour ceux qui regardent les matches, Ntilikina a été excellent en défense et précieux face aux Hawks.  Titulaire, le Français a fait le job et David Fizdale s'est déclaré ravi de ce qu'il a montré. Evidemment, s'il peut faire ce genre d'actions offensives en complément un peu plus souvent, on sera les premiers heureux.

- Les Knicks ont marqué 49 points dans le 2e quart-temps contre les Hawks. Record dans l'histoire de la franchise. Take that fort data.

- En sortie de banc Allonzo Trier (15 points) a fait beaucoup de bien aux Knicks. Surtout, il a envoyé ce tomar bien lourd qui a provoqué une clameur au Garden. Rappel : personne n'avait voulu le drafter l'année dernière.

- Ce n'est qu'un match. Mais ceux qui doutent de la réussite des Pelicans cette saison ont pris une gifle à peu près aussi grande que celle infligée par NOLA aux Rockets. Sur le parquet des finalistes de la Conférence Ouest, Anthony Davis et ses camarades ont festoyé : 131 points dans les dents, avec un trio Davis-Mirotic-Randle (ce dernier en sortie de banc) qui a combiné 87 points et Elfrid Payton en triple-double du pauvre (10-10-10).

- Anthony Davis n'a pas pu s'empêcher de lancer d'entrée sa campagne pour le MVP : 32 points, 16 rebonds, 8 passes, 3 interceptions et 3 contres face à l'un des favoris pour le titre. Le type n'est qu'en pré-chauffage.

- Carmelo Anthony était comme prévu remplaçant au coup d'envoi. Mike D'Antoni a donc mis fin à la plus longue série active de titularisations pour un joueur en NBA. Jamais "Melo" n'avait été remplaçant depuis le début de sa carrière pro en 2003.

- OK, Memphis a pris une rouste contre les Pacers. Mais pour sauver l'honneur, Mike Conley a quand même un peu sali celui de Cory Joseph.

- Kawhi Leonard a joué son premier match officiel depuis 9 mois face aux Cavs. S'il a manqué ses trois premiers shoots de la partie, le cyborg des Raptors a fini en double-double avec 24 points et 12 rebonds. Le public canadien a bien fait le job avec Kawhi en lui réservant un accueil particulièrement bruyant et enthousiaste. La mission "Tout un Pays est Derrière Toi" a débuté.

- Tiens, Kyle Lowry a l'air d'avoir digéré le départ de son pote DeMar à San Antonio : 27 points à 10/12 et 8 passes pour le meneur All-Star.

- Nick Nurse a fait confiance à Pascal Siakam plutôt qu'à Serge Ibaka dans son cinq. On valide tant Siakam a une intensité et une polyvalence intéressante et tant Ibaka n'est plus que l'ombre de lui-même depuis quelques années.

- A Cleveland, c'était la première sans LeBron James depuis 2014. Son remplaçant à l'aile ? L'un de ses protégés, le Turc Cedi Osman. A la manière de ce qu'il avait montré sur quelques séquence la saison dernière, Osman est prêt à contribuer en NBA, même en tant que titulaire. Malgré la défaite, il s'es montré actif avec 17 points, 10 rebonds, 4 passes et 2 interceptions.

- James Borrego a de l'audace. Accordons déjà ça au nouveau coach des Charlotte Hornets. Son équipe a failli remonter un retard de 20 points face aux Bucks, grâce à une option tactique payante. En début de 4e quart-temps, les Hornets sont passés en mode extra small, avec un cinq composé de Kemba Walker, Tony Parker, Malik Monk, Michael Kidd-Gilchrist et Nicolas Batum, ce dernier étant le plus grand des cinq... Batum et MKG ont fait du bon boulot pour freiner Giannis Antetokounmpo, pendant que les trois autres assuraient dans le secteur offensif. "TP" a apporté 8 points et 7 passes, notamment pour alimenter Kemba Walker, auteur de la plus grosse perf au scoring depuis la reprise : 41 points à 15/29.

- KAT échaudé craint le Butler ? Karl-Anthony Towns n'a pris que 6 shoots (8 pts, 9 rbds) et a été en galère avec les fautes (6 en 22 minutes) lors de la défaite des Wolves à San Antonio. C'est quand même dommage d'avoir l'un des big men les plus doués offensivement de toute la ligue pour ce résultat...

- Jimmy Butler, lui, n'a pas pris de pincettes et a envoyé 23 shoots en 32 minutes pour 23 points (9/23). L'intensité était louable, le résultat beaucoup moins. Les Wolves auraient sans doute voulu le voir impressionner l'adversaire autant que ses coéquipiers durant le fameux entraînement de l'autre jour...

- Les Spurs, même décimés ont saisi la perche tendue par Minnesota. DeMar DeRozan a été clutch avec le panier de la gagne dans la dernière minute et 28 points au compteur. On notera le cinq intéressant lancé par Popovich avec LaMarcus Aldridge en 4 et Jakob Poeltl en 5. Toujours pas de Patty Mills dans le cinq, mais Bryn Forbes à la mène.

- Devin Booker, alias l'homme qui n'a pas joué une minute en pré-saison mais qui arrive à claquer 35 points et 7 passes en marchant pour son retour face à Dallas. Avec la victoire au bout, s'il vous plait. C'est le genre de choses qui font dire que les Suns tiennent l'une des prochaines superstars de la ligue.

- Le duel à distance Luka Doncic-Deandre Ayton a un peu fait pschitt. Le Slovène, même s'il a encore sorti quelques actions de classe, a été rapidement gêné par les fautes et n'a pas su être vraiment déterminant ensuite (10 points, 8 rebonds et 4 passes, 0/5 à 3 points), alors que le Bahaméen a été un peu plus productif et consistant : 18 points, 10 rebonds et 6 passes à 8/11. Dans les deux cas, on

- On n'a pas beaucoup vu Elie Okobo contre les Mavs, mais on a aimé ce petit fadeaway bien propret.

- Le Jazz ne s'attendait sans doute pas à passer une soirée aussi compliquée pour l'emporter face aux Kings. Utah a fait le job, notamment grâce à Donovan Mitchell (24 pts) et Joe Ingles (22 pts), mais Sacramento a joué le coup à fond et montré des choses intéressantes en termes de vitesse de jeu et d'agressivité.

- Willie Cauley-Stein (23 points) a fait vivre un match compliqué à Rudy Gobert malgré son double-double (19 points, 15 rebonds et 3 contres)Parfois, la difficulté n'est pas où l'attend le plus...

- On attendait D'Angelo Russell, on a vu Caris LeVert. L'arrière des Nets a égalé son record de points en carrière (27, à 10/18) et réussi un match plein malgré la défaite contre Detroit. On retiendra aussi malheureusement que c'est lui qui a pris la responsabilité de la dernière possession de son équipe à -1 au tableau d'affichage, mais a paumé le ballon...

- Les Pistons ont mis plus de trois minutes à marquer leur premier panier dans ce match. Dwane Casey a dû se dire à un moment que c'était cool à Toronto quand même. Tracté par la doublette Griffin (26 pts, 8 rbds et 6 pds)-Drummond (24 pts, 20 rbds), Detroit est quand même sorti indemne de cette partie poussive.

- En pré-saison, Jarrett Allen avait déjà mis un méchant contre à Blake Griffin. On pouvait se dire que c'était circonstanciel. Problème, le pivot des Nets a remis ça et a l'air d'être complètement entré dans la tête de l'intérieur des Pistons.

- Telle une chimère dans Final Fantasy, Doc Rivers a invoqué Boban Marjanovic pour faire régner le chaos contre Denver malgré sa durée de vie limitée. Le pivot serbe a encore claqué 18 points en 18 minutes avec 8 rebonds pour aider les Clippers à recoller face aux Nuggets malgré une défaite en fin de compte. D'ailleurs, voici Boban en pleine bobanisation des intérieurs des Nuggets.