Joakim Noah explique ce qui l’a poussé à ne pas prendre sa retraite

Sur les terrains comme en dehors, Joakim Noah est un guerrier. Il n'allait pas laisser un coup du sort dicter la fin de sa carrière.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Joakim Noah explique ce qui l’a poussé à ne pas prendre sa retraite

Comme à l’époque sur les terrains, c’est un gros combat que vient de livrer Joakim Noah. Pour revenir sur ces terrains, justement, avec les Los Angeles Clippers.

En septembre dernier, une blessure au tendon d’Achille l’a laissé sans club. Alors forcément, à 35 ans, il savoure la chance que lui ont offert les Clippers, qui ne l’ont donc pas oublié puisqu’ils souhaitaient le tester à l’époque :

« J’étais censé faire un test avec eux en septembre, juste avant le début de la saison. J’étais prêt. J’étais très excité par cette opportunité, et puis, d’une minute à l’autre, je me suis déchiré le tendon », a-t-il expliqué dans une conférence téléphonique.

Mais un peu comme Kobe Bryant (avec son fameux post Facebook après sa grosse blessure), Joakim Noah ne voulait pas que sa fin de carrière soit dictée par une blessure. Alors il a bossé dur, pour ne pas manquer une éventuelle chance, même infime, de rejouer en NBA. C'est ce qui l'a aidé à tenir pendant sa rééducation.

« Je me suis dit que ce n’était pas comme ça que je voulais finir ma carrière.

Donc, vous savez, le jour qui a suivi l’opération, j’étais à la salle en train de m’entraîner en espérant pouvoir intégrer l’équipe. Je savais que si je ne continuais pas à m’entraîner et que si j’avais un coup de téléphone des Clippers et que je n’étais pas prêt, je savais que j’aurais eu des regrets le reste de ma vie. Donc j’ai continué à m’entraîner dur, et je suis très chanceux d’être dans cette situation, avec des grands joueurs, de pouvoir jouer le titre, ce n’est pas quelque chose que je prends pour acquis. »

Comment Joakim Noah a convaincu les Clippers de croire en lui

Début mars, les Los Angeles Clippers l’avaient donc signé pour un 10-Day contract, mais la pandémie et la suspension de la saison l’avaient empêché de jouer. Fin juin, les Los Angeles Clippers ont décidé de lui faire confiance. Et peut-être pas uniquement pour Orlando, puisqu’avec une deuxième saison en option, LA se laisse la possibilité de le garder si le Français donne satisfaction.

Joakim Noah devrait être la troisième option à l’intérieur, derrière le starter Ivica Zubac et l’un des favoris au titre de 6th Man of the Year, Montrezl Harrell. Mais s’il retrouve son niveau de fin d’année dernière avec les Memphis Grizzlies (7,1 pts, 5,7 rbds et de la bonne défense en 16 minutes), il devrait tirer son épingle du jeu.

Après tout, Jooks a prouvé, sur les terrains comme en dehors, qu’il était un guerrier.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest