Griffin ça domine, George ça déprime : ce qu’on a retenu de la nuit

Les perfs de Stephen Curry, Blake Griffin, Enes Kanter ou James Harden, mais aussi les déboires de Paul George et John Wall. On vous relate tout ce qui nous a marqué cette nuit en NBA.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Griffin ça domine, George ça déprime : ce qu’on a retenu de la nuit
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit dernière. - Encore un match à 15 passes pour James Harden contre Washington. Le barbu est largement en tête du classement, devant... LeBron James. On risque d'avoir un ailier ou un joueur dont le poste naturel n'est pas meneur comme meilleur passeur cette saison en NBA. C'est assez unique pour être signalé. - Blake Griffin continue de dominer les matches sans fracasser le moindre panier. Même lorsqu'il en a l'opportunité, l'intérieur des Clippers y va en douceur (tout est relatif), comme pour prouver, si besoin était, qu'il n'est pas qu'un athlète phénoménal. Encore un double-double cette nuit face aux Pistons (14 points, 10 rebonds et 9 passes) et une impression de facilité qu'on a hâte de voir testée dans une grosse affiche. - Vous trouviez l'expulsion de Paul George pour avoir shooté dans la balle sévère ? Attendez de voir celle, ridicule, de John Wall, qui n'a fait qu'effleurer (et peut-être même pas volontairement) un arbitre au niveau de l'épaule et a reçu une seconde faute technique. Mark Davis, l'arbitre en question, a expliqué qu'il n'était pas sûr du côté intentionnel de la chose, mais qu'il a entendu Wall lui lancer des injures dans la foulée. Sur la vidéo, ça ne saute pas aux yeux... - Ce n'est pas parce que peu de gens s'intéressent aux Hornets qu'on ne voit pas comment Kemba Walker taffe depuis le début de la saison. Le meneur de Charlotte a signé 24 points et 10 passes contre les Pacers cette nuit et affiche des stats en nets progrès par rapport à l'an dernier (24.4 pts/match contre 20.9, 6.6 passes contre 6, 47.1% d'adresse globale contre 42.7, 42.4% à 3 pts contre 37.1), alors qu'il avait déjà failli finir All-Star. Pas sûr qu'Isaiah Thomas lui passe devant ce coup-ci... - Les Pacers, c'est quand même un sacré flop pour le moment. On se doutait bien que le changement d'ADN souhaité par Larry Bird ne se ferait pas sans heurts, mais en défense c'est de l'ordre du cataclysmique. Encore 122 points encaissés contre les Hornets cette nuit, avec un Paul George aussi dépité que découragé. "On n'a pas été foutus de faire un stop et on a pris des paniers sans cesse. C'est inquiétant que les adversaires marquent autant de points et que tout le monde s'en foute. Tout le monde s'en fout et on a l'air vraiment mauvais à l'heure actuelle". Vous trouvez que Paulo exagère ? Même si on vous dit que Charlotte a marqué sur TOUTES ses possessions lors des 6 première minutes de la rencontre ? - Une pensée pour toi qui a tradé Stephen Curry dans ton équipe de Fantasy League en pensant qu'il ne ferait plus jamais de cartons à cause de la redistribution des cartes à Golden State. On fait tous des erreurs dans la vie. Curry a marqué 13 paniers à trois points contre New Orleans avec un record NBA subtilisé à Kobe Bryant et à ce bon vieux Donyell Marshall. - Par contre, que les Warriors aient attendu le milieu du dernier quart-temps pour faire un petit écart avec les Pelicans, ce n'est pas ce qu'il y a de plus rassurant. Surtout un soir d'extrême chaleur pour Steph Curry... - Enes Kanter a peut-être à peine le niveau départemental en défense. Enes Kanter a peut-être une bien trop grande bouche. Enes Kanter a peut-être une vilaine moustache. Mais Enes Kanter est foutrement fort en sortie de banc lorsqu'il s'agit de marquer des pions et de prendre des rebonds. Le Turc a inscrit 24 points à 10/12 et pris 10 rebonds en 20 minutes face à Miami. Un meilleur 6e homme de l'année en puissance. - Les mesures contre le hacking en NBA semblent avoir leur petit effet depuis le début de la saison. Même un duel entre Andre Drummond (3/5 sur la ligne) et DeAndre Jordan (0/0) n'est plus le théâtre d'une parodie de basket. Ca fait d'ailleurs trois matches que le pivot des Clippers n'a pas été sur la ligne des lancers. Forcément, ça joue sur les résultats des Clippers, premiers ex-aequo à l'Ouest. - Justise Winslow a forcément plus de responsabilités en attaque cette saison. Le Sophomore du Heat est un peu en difficulté depuis trois matches (3/15 face à Sacramento, 5/18 à Toronto et un triste 2/13 à OKC cette nuit). C'est le métier qui rentre.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest