New York Knicks : une saison réussie selon Jeff Van Gundy

Jeff Van Gundy estime que les New York Knicks ont franchi une étape importante dans leur développement cette saison, malgré l'élimination dès le deuxième tour.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
New York Knicks : une saison réussie selon Jeff Van Gundy
Pour la première fois depuis 1994, les New York Knicks ont remporté le titre dans la division Atlantique. Pour la première fois depuis l'an 2000, les New York Knicks ont franchi le cap des 50 victoires (54 pour être précis). Pour la première fois depuis la même année, les New York Knicks ont remporté une série en playoffs. Et pourtant, la majorité des fans de la franchise de Big Apple ainsi qu'une partie des joueurs et du staff ont considéré la saison comme une déception. Un avis pas du tout partagé par l'analyste TV, Jeff Van Gundy, dernier coach à avoir mené les orange&blue en finale NBA.
"Je n'ai jamais fait partie de ceux qui pensent que leur saison était une déception", assure Van Gundy à ESPN. "Vous savez, ça marche par étapes en NBA. On ne passe pas des bas-fonds au titre, il y a des étapes intermédiaires. Je pense que les Knicks ont fait un grand pas en avant et j'ai trouvé que les Pacers étaient très bons."
Au vu des résultats de New York, on peut penser que Jeff Van Gundy n'a pas spécialement tort. En revanche, on peut comprendre la déception de certains fans. Avec leur compagnie de vétérans (Kurt Thomas, Jason Kidd, Marcus Camby, Rasheed Wallace, Kenyon Martin) les joueurs de Mike Woodson étaient programmés pour gagner dès cette saison. Deuxième point, beaucoup de GM voyaient Carmelo Anthony et ses coéquipiers poser de gros problèmes au Heat en raison de leur raquette de taille. Or, les New York Knicks n'ont jamais eu l'occasion d'affronter Miami autrement qu'en saison régulière (trois victoires pour NY, une pour le Heat). Selon Jeff Van Gundy, les joueurs ont payé leur défaite lors du premier match du deuxième tour face aux Pacers :
"Le Game 1 a joué sur la série entière. Indiana a repris l'avantage du terrain et a ensuite gagné trois matches à la maison. C'est comme ça que l'on perd l'avantage du terrain. Six mois à vous battre pour un éventuel avantage du terrain lors du dernier match gâchés en deux heures et demi."
Les New York Knicks peuvent surtout avoir des regrets en raison de leur niveau de jeu lors des playoffs. Performants lorsqu'ils faisaient tourner le ballon en saison régulière, l'équipe de Big Apple est retombée dans ses travers dans les moments difficiles. Melo et J.R. Smith se sont entêtés dans le "Hero Ball" et ont balancé briques sur briques oubliant ainsi tous les principes qui ont fait le succès de la franchise durant la saison régulière.
Afficher les commentaires (11)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest