96 BOS
83 CLE

Tristan Thompson dans le cinq, la solution pour les Cavs ?

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

Titulaire décisif lors du Game 7 contre Indiana au premier tour puis remplaçant par la suite, Tristan Thompson est susceptible de retrouver une place dans le cinq.

Tyronn Lue n’a pas un mais plusieurs groupes de départ. Il jongle d’un cinq à l’autre selon ses envies. Mais aussi surtout selon le profil de l’adversaire. Le coach avait notamment détruit Dwane Casey et les Toronto Raptors en axant sur un basket rapide et offensif lors des demi-finales de Conférence Est. Kevin Love avait alors été lancé en pivot, avec succès. Lue a reproduit la même formule lors du Game 1 du tour suivant contre les Boston Celtics. Et les Cleveland Cavaliers ont été largement dominés. Al Horford (20 points) a notamment pris le dessus sur Love en exploitant ses lacunes défensives. De quoi pousser le coach des triple-finalistes à s’ajuster en redonnant sa chance à Tristan Thompson.

Le Canadien est dans l’Ohio depuis 2011 (c’est le plus membre du vestiaire de la franchise) et il a constamment été baladé entre le banc et le cinq. Il y est donc habitué. Il ne fait pas d’histoire. S’il joue, il joue. S’il doit sortir du banc, il se donne et encourage ses coéquipiers. Une attitude positive. Mais son équipe va avoir besoin qu’il fasse plus que simplement adopter le bon état d’esprit. Il est peut-être la clé pour ralentir Horford sur le Game 2 de la série.

« Si vous regardez les statistiques des gars qui ont défendu Al Horford sur au moins 30 possessions sur les trois dernières années, Tristan est le plus performant d’entre eux », confie Tyronn Lue. « On a hésité à le mettre dans le cinq avant le début de la série mais nous venions de gagner 7 de nos 8 derniers matches et nous ne voulions pas nous ajuster avant d’être battus. »

Tristan Thompson, une arme anti Al Horford ?

Le 8/10 aux tirs d’un Horford intenable dimanche soir a donc poussé le tacticien à revoir sa stratégie. Tristan Thompson avait d’ailleurs été plutôt bon en sortie de banc. Il a compilé 8 points et 11 rebonds en seulement 21 minutes. Il devrait donc avoir un rôle plus important ce soir. Avec notamment la lourde tâche de limiter l’impact du Dominicain.

« C’est un très bon joueur. Un All-Star », témoigne sobrement le joueur de devoir, prêt à aller au combat.

Thompson est suffisamment mobile pour ne pas se laisser trop déborder par Horford. Ses mouvements latéraux sont plus rapides que ceux de Love. Il est surtout plus puissant et plus dur sur l’homme ! Un manque de ténacité qui a justement pénalisé des Cavaliers trop passifs lors du Game 1. L’apport de TT peut aider dans ce sens. De quoi éventuellement faire la différence. Jusqu’à présent, le natif de l’Ontario affiche un bilan de 12-1 quand il est titulaire et opposé à « Big Al ».