95 Orlando Magic ORL
106 Los Angeles Clippers LAC
93 Washington Wizards WAS
87 Memphis Grizzlies MEM
95 Miami Heat MIA
102 Portland Trail Blazers POR
115 New Orleans Pelicans NOP
108 Milwaukee Bucks MIL
109 Phoenix Suns PHO
115 Toronto Raptors TOR
95 Indiana Pacers IND
100 Oklahoma City Thunder OKC
124 Boston Celtics BOS
118 Denver Nuggets DEN
108 Houston Rockets HOU
96 Charlotte Hornets CHA
103 Chicago Bulls CHI
100 Utah Jazz UTA

Une fois grillé, KD se sent con… comme tous les hommes

Antoine PimmelPar Antoine PimmelPublié

C'est qu'une fois pris en flagrant délit que la star des Warriors a vraiment pris conscience de sa bêtise.

Quand un homme commet un acte considéré comme immoral, il a tendance à en prendre pleinement conscience qu'à partir du moment où il se fait griller. Pas vu, pas pris, la mentalité. Une fois repris par la patrouille, penaud, la queue entre les jambes, il réalise la stupidité de son geste ou la douleur (colère) qu'il peut engendrer. Et là, il se sent vraiment bien con. Kevin Durant peut témoigner.

Il y a toujours des traces qui restent. Des erreurs qui finissent par faire exploser la vérité. Pour KD, ce fut d'abord un petit "fail" classique sur Tweetdeck ou mobile : au lieu de tweeter ses messages plein de haine avec son faux compte spécialement dédié pour l'occasion, il l'a fait avec son profil officiel. Et hop, la machine était lancée. Les internautes ont creusé et ont donc révélé au grand jour les multiples comptes de la star sur les réseaux sociaux. Le but ? Se défendre elle-même via la voix de fans imaginaires. Et balancer des âneries sur son ancienne franchise, le Oklahoma City Thunder.

Et ça, ça pose problème. Parce que d'une, Durant n'a cessé de répéter que s'il était parti voir ailleurs, cela n'avait rien à voir avec l'attitude de son ex-organisation bien aimée. Les messages postés à droite et à gauche semblent pourtant laisser croire l'inverse. Il révèle peut-être même le vrai fond de sa pensée. Du coup, Ceux qui étaient autrefois proches se sont sans doute sentis vexés. Blessés. Trahis. Une fois de plus. Ils ne se sont pas encore exprimés sur le sujet. Mais se sentant bien bête, Kevin Durant a pris les devants pour noyer l'affaire avec un millier d'excuses.

L'homme, souvent, c'est ça aussi. Une fois mis devant le fait accompli, il en fait des caisses. Il se pose en martyre. Peut-être même le fait-il inconsciemment, instinctivement. Il se châtie lui-même. Exemple, ici.

"J'ai un peu trop joué et cette merde me fait vraiment du mal. Ça me fait vraiment du mal de savoir que j'ai blessé Billy Donovan et le Thunder. Je les aime et je ne veux pas leur faire du mal", répète Kevin Durant. "J'ai été complètement idiot. Ça me fait beaucoup plus mal que ce que les gens imaginent. Tout le monde me dit de passer à autre chose mais je suis vraiment en colère contre moi-même. Ce n'est pas le fait que les gens parlent de moi. Ça, je l'ai mérité. Mais je suis vraiment déçu de moi-même, de m'être laissé aller aussi loin. C'était une blague au début. Mais c'est allé beaucoup trop loin. Je n'ai pas dormi depuis deux jours. Je ne mange rien. C'est fou mais je me sens tellement mal."

Certains souligneront qu'il a au moins eu le mérite de ne pas invoquer la carte du "piratage de compte" ou autres conneries pas crédibles. Il s'est fait griller, il n'a pas nié et maintenant il se sent con. Que Kevin Durant se rassure : il n'est pas le premier et certainement pas le dernier.