A Boston, le plus important dans le Big 3, c’est Doc Rivers

Et si la principale raison du succès de Boston tenait plus à Doc Rivers qu’à son effectif ?

Théophile HaumesserPar Théophile Haumesser  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
A Boston, le plus important dans le Big 3, c’est Doc Rivers
Bien entendu, si Boston a pu s’offrir une bague durant les années 2000 et redevenir l’une des places fortes de la Conférence Est, c’est grâce à l’assemblage du fameux trio Paul Pierce-Kevin Garnett-Ray Allen. Mais si la franchise a su rester compétitive depuis, c’est probablement grâce à Doc Rivers. Les talents de coach et surtout de leader de Doc ont permis à l’équipe de continuer à être performante malgré les blessure ou les problèmes internes pour une seule et bonne raison : les joueurs adhèrent à son plan de jeu de façon inconditionnelle. Plus fort encore pour l’intérêt du club, Rivers est le type d’entraîneur en qui les joueurs semblent placer leur confiance et pour lequel ils veulent jouer. En plus du montant du contrat, de l’aura du club et de la possibilité d’être en position de pouvoir remporter un titre, la personnalité d’un entraîneur est probablement l’un des facteurs qui pèsent le plus lourd lorsqu’un free agent chercher une nouvelle équipe.
« Quand Doc appelle, tu réponds », confiait justement Jason Terry au Boston Herald.
Du coup, c’est Rivers lui-même, plus que Danny Ainge, le GM, qui joue les agents recruteurs pour Boston.
« Doc restera dans l’histoire comme l’un des meilleurs coaches de tous les temps. Il a joué à haut niveau et il est respecté de tous les joueurs de la ligue. J’ai joué pour lui en 2001 aux Goodwill Games et on est rentré avec l’or. On a une relation très saine. »
Doc Rivers pourrait être l’élément déterminant de l’avenir de Boston. Kevin Garnett et Paul Pierce sont sur la fin de leurs carrières, mais Rajon Rondo a encore un paquet d’année devant lui et sa relation avec son coach pourrait être la fondation sur laquelle les Celtics voudront construire dans les années à venir.
« Doc est un signe de stabilité, comme peut l’être Gregg Popovich à San Antonio, et ça parle aux joueurs », explique Ainge. « Avoir de la continuité est primordial pour une franchise et Doc a une excellente réputation parmi les joueurs. »
Ça n'a pas l'air parti pour changer...
Afficher les commentaires (29)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest