Adam Silver évoque Alexandre Sarr et prend Victor Wembanyama en exemple

En marge du NBA Paris Game, Adam Silver s'est exprimé au sujet d'Alexandre Sarr, le prospect français attendu très haut en 2024.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS / Draft
Adam Silver évoque Alexandre Sarr et prend Victor Wembanyama en exemple

Avant le NBA Paris Game 2024 entre les Cleveland Cavaliers et les Brooklyn Nets, Adam Silver a répondu aux questions des médias. L'une d'entre elles concernait Alexandre Sarr, l'intérieur français de Perth en Australie, annoncé comme un possible 1st pick pour la Draft NBA 2024. Le patron de la NBA connait l'ancien joueur du Real Madrid et lui a même donné quelques conseils en s'appuyant sur le précédent Victor Wembanyama, un exemple à ses yeux.

"Je me souviens que l'an dernier on m'avait posé des questions sur Victor Wembanyama et je crois avoir répondu que je ne voulais pas lu porter malheur ou même simplement créer encore plus d'attentes autour de lui. En ce qui concerne Alexandre, j'ai vu la Mock Draft d'ESPN et dans d'autres Mocks deux autres Français (Zaccharie Risacher et Tidjane Salaün, NDLR) sont annoncés dans le top 5. Je trouve ça très encourageant.

Ce que je dirais à Alexandre, c'est de ne pas se laisser distraire par les Mock Drafts. Au final, c'est ce que je dis à la plupart des joueurs qui ont été dans sa situation le jour de la Draft : concentrez-vous sur le fait d'atteindre la NBA. Même si Victor était le 1st pick, il y a de belles histoires avec d'autres joueurs, comme Giannis Antetokounmpo, qui était 15e pick, ou Draymond Green, qui était un 2e tour. [...]

Une certaine discipline est requise et comme tous les jeunes, ceux qui veulent faire partie de l'élite peuvent être potentiellement distraits par les réseaux sociaux. Alexandre doit gérer cette situation. Avant même d'arriver en NBA, on peut facilement ne plus être dans l'instant présent et dans l'objectif d'être le meilleur joueur possible.

Victor Wembanyama est un exemple fantastique pour les autres jeunes joueurs. Malgré toute cette pression et l'attention mondiale qui est sur lui, on peut voir ses progrès, ne serait-ce que depuis l'année dernière. J'ai déjà remarqué des changements au niveau de son physique, de son approche psychologique du jeu. Je suis certain que les défaites ne sont pas faciles à vivre pour lui, mais il me semble être déterminé à devenir meilleur chaque jour". 

Cette Draft 2024 est très incertaine, mais Alexandre Sarr y figurera assurément en bonne position, mais s'il s'avère que ce n'est pas celle de n°1.

Caris LeVert : Victor Wembanyama change le jeu en défense

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest