Andrew Wiggins : « Je suis plus observé et plus critiqué »

Andrew Wiggins continue de découvrir la NBA, son business, les rumeurs de transferts mais aussi la pression et les critiques liés à son statut de first pick.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Andrew Wiggins est attendu comme un phénomène depuis de nombreux mois, voire un ans ou deux. S'il s'était présenté à draft 2013 à sa sortie du lycée (les règles NBA l'ont empêché de le faire), il aurait été choisi en première position par les Cleveland Cavaliers. Après une bonne première saison universitaire à Kansas (17 pts de moyenne malgré la présence de plusieurs scoreurs à ses côtés), le Canadien a commencé a subir certaines critiques. Cela ne l'a pas empêché d'être sélectionné en premier, devant d'autres phénomènes comme Jabari Parker, Dante Exum, Julius Randle ou Joel Embiid. A peine drafté, le voici déjà au coeur des rumeurs de transferts. En ce mois d'août traditionnellement calme, Wiggins fait l'actualité. Et il ne peut pas se montrer sans être harcelé de questions sur son avenir.
"Tout ce qui peut arriver ne dépend pas de moi, je ne peux pas contrôler ça. Je ne m'inquiète pas pour ça", explique Andrew Wiggins la presse canadienne.
De nature timide et pas toujours à l'aise avec la "Hype" qui l'entoure, l'ancien joueur de Kansas doit désormais assumer un tout nouveau statut : celui de premier choix de draft et superstar en devenir.
"Je suis plus observé et plus critiqué, des trucs comme ça."
Bientôt transféré officiellement aux Minnesota Timberwolves, il devrait bénéficier de la patience des dirigeants. Mais qu'adviendra-t-elle de celle des fans et des reporters d'ici trois ou quatre saisons, si jamais Andrew Wiggins ne parvient pas à mener les Wolves en playoffs d'ici là ?
Afficher les commentaires (5)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest