Anthony Davis doit-il être considéré comme un MVP malgré le bilan des Lakers ?

Anthony Davis doit-il être considéré comme un MVP malgré le bilan des Lakers ?

Au sommet de son art, Anthony Davis enchaîne les performances exceptionnelles et s’affirme comme l’un des touts meilleurs joueurs de la ligue.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus

Cela fait des semaines, des mois et maintenant des années que l’on répète que cette équipe des Los Angeles Lakers ne peut fonctionner qu’avec un grand Anthony Davis. Et pour la première fois depuis la bulle Disney, où ils avaient fini par décrocher le titre NBA, les Californiens peuvent compter sur leur intérieur All-Star en pleine forme et au sommet de son art.

AD est sur un petit nuage en termes de performances. L’équipe tourne autour de lui – ça aussi il était temps ! – et il délivre des prestations plus incroyables les unes que les autres. Déjà auteur de 44 points lors d’un succès de prestiges contre les Milwaukee Bucks, il a planté 55 pions contre les Washington Wizards dimanche soir. Pour une nouvelle victoire, 130 à 119. La huitième au cours des dix derniers matches pour la franchise hollywoodienne, qui remonte doucement au classement de la Conférence Ouest.

Monstrueux, Anthony Davis est en train de ramener les Lakers dans la course aux playoffs

C’est carrément sous les « MVP » du public adverse qu’Anthony Davis a fini sa belle soirée. La question mérite d’ailleurs d’être posée : le joueur de 29 ans mérite-t-il d’être cité dans cette conversation après le début de saison très chaotique de son équipe ? Pour ses coéquipiers, ça ne fait aucun doute.

« Jayson Tatum est excellent mais la course au MVP devrait changer après ce match. Davis devrait en faire partie, c’est certain », commente Patrick Beverley.

« Il est incroyable, mec. Des deux côtés du terrain. Il joue comme un MVP, c’est évident », ajoute pour sa part LeBron James.

Qu’Anthony Davis joue comme un MVP, ça ne fait aucun doute. Il est devenu le deuxième joueur de l’Histoire des Lakers – après Shaquille O’Neal – à compiler plus de 40 points et 10 rebonds sur deux matches de suite. Ajoutez les blocks (3) et il se retrouve seul dans cette catégorie. Le natif de Chicago est tout simplement inarrêtable en ce moment. Il compile par exemple plus de 35 points, 64% aux tirs, 45% à trois-points, 15 rebonds et quasiment 3 blocks sur les 9 derniers matches.

Mais le bilan de L.A. reste négatif. 10 victoires en 22 matches. Il n’y a jamais eu un MVP aussi mal classé et il y a peu de raisons que ça change. Mais ça n’empêche pas Davis d’être au moins cité dans la conversation. Luka Doncic est dans la plupart des top-3 ou top-5 des spécialistes et pourtant les Dallas Mavericks ont un bilan à peine supérieur (11-11). Davis joue au moins aussi bien que le Slovène.

Après, ça ne fait pas de lui le candidat numéro. Jayson Tatum, Devin Booker et Giannis Antetokounmpo sont eux aussi impressionnants en termes de performances et leur équipe a le mérite de squatter les premières positions de la ligue. Un élément forcément pris en compte au moment du vote, encore très lointain. Mais s’il poursuit sur sa lancée sans se blesser et que les Lakers continuent leur remontée au classement, il sera de plus en plus difficile d’ignorer la candidature d’Anthony Davis.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest