Ben Simmons : « Ils peuvent me faire jouer à n’importe quel poste »

Numéro 1 de la Draft 2016, Ben Simmons aura-t-il un impact immédiat aux Sixers ? Sa polyvalence poussera-t-elle Brett Brown à le faire évoluer à différents postes ?

Yann LachendrowieczPar Yann Lachendrowiecz  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Ben Simmons : « Ils peuvent me faire jouer à n’importe quel poste »
Grands gagnants de la Draft 2016, les Philadelpha Sixers n'ont pas laissé passer l'occasion de sélectionner Ben Simmons, attendu tant par ses nouveaux dirigeants que par les fans comme le joueur capable de changer enfin le visage d'une équipe abonnée depuis trop longtemps aux profondeurs du classement. Véritable phénomène depuis son plus jeune âge, la vedette de LSU se montrera-t-elle à la hauteur des attentes suscitées par son statut de numéro 1 de Draft ? C'est en tout cas le rêve de toute une franchise qui espère voir sa pépite faire étalage de tout son talent dès sa première saison NBA pour permettre à l'équipe de franchir enfin un cap après plusieurs années de reconstruction. [superquote pos="d"]"Ils peuvent me faire jouer à n'importe quel poste"[/superquote]Comparé à LeBron James pour sa capacité à se démultiplier sur le terrain, le jeune prodige australien s'est pourtant montré incapable de hisser les siens jusqu'à la March Madness lors de son unique saison universitaire. De quoi semer le doute dans les esprits des plus sceptiques qui craignent de devoir patienter un bon moment avant de le voir avoir un impact significatif sur les résultats de sa nouvelle équipe. Excellent rebondeur et doté d'un QI basket hors du commun pour un joueur âgé de seulement 19 ans, Simmons possède toutes les caractéristiques du "all-around player" moderne au point que le staff des Sixers envisage déjà de le faire évoluer à plusieurs positions dès sa saison de rookie. Ailier-fort de formation, le natif de Melbourne devrait néanmoins débuter sa carrière NBA à son poste naturel comme l'a confirmé Brett Brown à l'occasion de la présentation de son protégé à la presse.
« Je pense qu’il sera capable de défendre au poste 4 », explique le coach des 76ers. « Au départ, nous allons le traiter comme un poste 4 et nous le ferons évoluer à partir de là. »

Ben Simmons, le meneur du futur pour les Sixers ?

Avec des moyennes de 19,2 points, 11,8 rebonds et 4,8 passes sous les couleurs des Tigers, l'ancien pensionnaire du lycée de Monteverde (Floride) a pourtant déjà démontré qu'il était capable de prendre le jeu à son compte et de bonifier celui de ses coéquipiers par son sens de la passe et son aisance balle en main. Des qualités qui ne sont pas sans rappeler celles d'un meneur de jeu même si son entraîneur n'a aucune intention de précipiter les choses en lui confiant trop rapidement la gestion de la gonfle.
« Je pense que le poste le plus difficile en NBA est celui de meneur. Je pense que lui confier le ballon en raison de ses capacités serait assez cruel. Il a d'abord besoin de s’imprégner de la NBA. Peut-être qu’il évoluera mais nous allons commencer par le faire jouer ailier-fort. »
Il n'a sans doute pas échappé à Brett Brown que les difficultés au tir (33,3% à longue distance) de son nouveau poulain et ses trop nombreuses pertes de balles (3,36 par match) pourraient lourdement pénaliser des Sixers, deuxième pire équipe de la ligue l'an dernier dans ce domaine avec plus de 16 "turnovers" par match. Pas de quoi effrayer le majeur de la promo 2016 qui s'estime tout à faire capable de se montrer à la hauteur à un poste aussi exigeant.
« Ils peuvent me faire jouer à n'importe quel poste sur le terrain », assure Ben Simmons. « Je suis un meneur de 2,08 m. Je suis capable de pousser le ballon sur le terrain et d’initier des contre-attaques beaucoup plus rapidement que la plupart des joueurs de grande taille. »
http://www.dailymotion.com/video/x4ibeqn_ben-simmons-peut-il-jouer-meneur_sport Avant la Draft, Brett Brown avait pourtant osé comparer son futur protégé à Magic Johnson avant de voir désormais en lui un futur Draymond Green de part sa polyvalence et son impact des deux côtés du terrain.
« Je pense que vous pouvez voir un peu de Draymond Green en lui dans sa capacité à prendre des rebonds et à lancer une contre-attaque. Récupérer le ballon et courir, c’est ce que nous voulons faire. C’est ce qu’il fait et nous allons l’encourager à continuer à le faire et il deviendra comme Draymond. »
On ne se fait en tout cas pas trop de souci pour Ben Simmons qui, quel que soit le poste où il sera aligné, devrait apporter une bonne bouffée d'air frais à des Sixers qui n'ont remporté que 47 matches au cours des trois dernières saisons...
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest