Bernard King raconte sa méthode pour détruire les défenses et c’est fascinant

Bernard King est l'un des scoreurs les plus doués de tous les temps. L'écouter raconter sa façon de faire, c'est tout simplement un régal.

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bernard King raconte sa méthode pour détruire les défenses et c’est fascinant

Bernard King est une légende à New York, même si le grand public non-Américain n'est pas si familier que ça de son histoire et de sa carrière. A une époque, l'ailier né à Brooklyn était ce qui faisait de plus meurtrier sur le plan offensif. Celui qui a fêté ses 65 ans samedi était fréquemment inarrêtable et a même bouclé une saison - la première de Michael Jordan en NBA - avec 32.9 points de moyenne.

Lors d'une discussion avec Ahmad Rashad, King a expliqué que sa manière de faire était tout sauf de l'instinct comme on peut souvent le croire avec les scoreurs les plus inspirés. Le quadruple All-Star avait en effet une méthodologie très originale, dont Kobe Bryant s'est notamment inspiré par la suite.

"J'avais un système pour scorer. Je n'étais pas créatif comme Latrell Sprewell ou Earl Monroe, ici présents. J'avais donc une approche analytique du basket. J'avais 9 spots sur la gauche, 9 spots sur la droite, 4 spots en face du panier, entre le cercle et la tête de raquette. L'ensemble était constitué de 22 cases.

C'est là que je voulais prendre mes tirs. Quand je regarde un parquet, je ne vois pas la ligne de fond, celle des lancers, la raquette... C'est ce que vous, vous voyez sans doute. Moi je vois une grille. Ma grille. Mon jeu était construit autour de ce motif en grille. C'est comme ça que je marquais mes points.

De plus, il n'y a que cinq manières dont quelqu'un peut défendre sur toi. Si tu es sur le côté gauche, le défenseur peut : t'envoyer à droite, t'envoyer à gauche, jouer serré sur toi, te laisser shooter ou être excessivement agressif. Moi j'avais cinq méthodes pour faire face à ces cinq possibilités.

J'allais dans tous les cas sur l'un de mes 9 spots sur le côté où je me trouvais et tu ne pouvais pas m'arrêter".

Bernard King a vu sa carrière freinée et écourtée par les blessures, ce qui l'a empêché de se constituer un meilleur palmarès, mais il n'en reste pas moins une icône de New York comme peu de joueurs avant et après lui.

Légende oubliée : Comment Bernard King a détruit les Pistons d'Isiah Thomas

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest