Bol Bol sur ses années aux Nuggets : “J’aurais pu travailler beaucoup plus dur”

Bol Bol, qui montre un nouveau visage au Orlando Magic, reconnaît qu’il aurait pu faire mieux lors de son passage aux Denver Nuggets.

Benjamin MoubechePar Benjamin Moubeche  | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Bol Bol sur ses années aux Nuggets : “J’aurais pu travailler beaucoup plus dur”

Quatre ans après sa Draft, Bol Bol se révèle enfin. L’air d’Orlando semble faire beaucoup de bien à ce pivot atypique de 23 ans, dont la carrière prend une nouvelle dimension au Magic. Il n’a plus rien à voir avec le joueur qui est arrivé aux Denver Nuggets en 2019, et ce pour plusieurs raisons.

Dans toutes les catégories statistiques, le fils de Manute Bol a explosé. Il affiche des moyennes de 11,9 points, 6,9 rebonds et 1,5 contre, à 57,5% au tir, dont 37,7% derrière l’arc. Des standards bien loin des chiffres anecdotiques qu’il alignait aux Nuggets.

Le fait d’arriver dans un projet jeune, dans lequel on lui laisse beaucoup plus de temps de jeu (25,7 minutes par match) et de responsabilités, lui a certainement fait beaucoup de bien. Mais ce n’est pas tout. Interrogé par le Denver Post sur son passage dans le Colorado, Bol admet qu’il aurait pu mieux faire.

"Je pense que j’aurais pu travailler beaucoup plus dur. J’étais simplement jeune. J’ai appris qu’il fallait travailler dur ou que les choses n’allaient pas marcher pour vous", reconnaît le 44e choix de la draft 2019.

C’est aussi en comprenant ses erreurs que l’intérieur a pu avancer. Ce n’est pas parce que ses trois saisons aux Nuggets ont été un échec qu’il les regrette pour autant. Les récits initiatiques commencent rarement sur une note positive, il faut toujours un élément perturbateur. Ces années-là font également partie du voyage, du processus.

En trois ans, Bol Bol n’a joué que 53 matches avec Denver. Sur ceux-ci, il affiche des moyennes oubliables de 2,7 points et 1,2 rebond en 6,2 minutes par rencontre. Mais ce temps lui a permis d’apprendre au contact d’une équipe compétitive et de l’un des meilleurs pivots de l’histoire de la NBA : le double MVP en titre Nikola Jokic.

"Je pense que c’était très bon pour moi. J’ai vécu beaucoup de choses (pendant mon passage à Denver), sur et en dehors du terrain. Mais je pense que tout le monde traverse ses propres épreuves. […] Ici, j’ai beaucoup appris en regardant Jokic. C’était important pour moi", relativise le joueur.

Bol Bol soulagé d'avoir enfin la chance de montrer ses qualités

Toute cette expérience l’a préparé pour son arrivée au Magic, dans un cadre qui lui correspond davantage. Le talent original de Bol a trouvé sa place dans le projet de reconstruction de la franchise. Il peut désormais briller dans un groupe très jeune, qui entend tirer le maximum de son potentiel intrigant.

"Nouvelle opportunité pour moi, une équipe plus jeune. Ce n’est pas comme à Denver, où c’était un peu plus difficile pour moi de jouer, car c’était déjà une très bonne équipe, une équipe établie, une équipe de playoffs. Maintenant, je prends juste un nouveau départ", apprécie le jeune athlète.

Malgré tout, le pivot n’a pas gagné une place définitive en NBA. Très peu fiable en défense, il lui reste toujours de gros progrès à faire et la saison est loin d’être arrivée à son terme. Il va néanmoins dans le bon sens et rassure progressivement. "Je pense que j’ai un peu changé (la perception des observateurs). Pas encore complètement", juge Bol Bol.

En attendant Victor Wembanyama, Bol Bol révolutionne déjà le Magic

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest