Melo : « On ne joue pas pour la Dream Team de 92 »

Carmelo Anthony déclare n'avoir pas pensé à l'équipe de 1992 en faisant tomber les records hier soir.

Guillaume LarochePar Guillaume Laroche | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Melo : « On ne joue pas pour la Dream Team de 92 »
Hier soir la Team USA version 2012 est entrée dans l'histoire. 20 ans après Barcelone et la mythique Dream Team, LeBron, Kobe and co ont fait tomber de nouveaux records face au Nigeria. 78 points inscrits à la mi-temps, 156 au total et un écart de 83 points à l'arrivée, cette équipe savait qu'elle jouait ce match pour inscrire son nom dans les livres d'histoire.
« Quand on était sur le banc, on savait qu’il y avait un record, on a des gars qui connaissent très bien le jeu et on connaît tous l’histoire de ce sport. On en a parlé entre nous et c’est vraiment quelque chose d’avoir réussi ça », expliquait Melo, après la rencontre.
Une perf' qui naturellement pourrait revenir nourrir le débat au sujet de la meilleure équipe américaine de tous les temps, celle de 1992 ou celle-ci. Avec toutes les petites phrases sorties depuis le début de l'été, on peut légitimement penser que la génération 2012 ait envie de fermer les bouches des Barkley, Jordan, Magic et autre Pippen. Pour cela, une seule solution : gagner, gagner avec style et gagner avec un plus gros écart moyen que l'équipe de 92 qui avait remporté l'or avec un écart moyen de 43,8 points. Pourtant, malgré tout, Carmelo Anthony clamait hier soir n’y avoir pas pensé une seconde.
« On ne joue pas pour la Dream Team de 92, on joue pour nous. On ne pense pas à ces gars, même si on les respecte et qu’on sait ce qu’ils ont fait. On sait quel impact ils ont eu. »
Et maintenant on sait quel impact cette équipe-ci a eu. Pour le moment, Team USA 2012 a remporté ses 3 premiers matches avec un écart de 52,3 points en moyenne.
Afficher les commentaires (79)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest