Ce qu’on a retenu du Paris Game 2024

Ce qu’on a retenu du Paris Game 2024

On était au NBA Paris Game 2024 cette semaine et on vous a noté nos observations les plus pertinentes. Ou pas.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Article

Le NBA Paris Game et ses festivités, c'est fini. Au lendemain de la victoire des Cavs contre les Nets à l'AccorArena, Antoine Pimmel et Shaï Mamou racontent, en vrac, ce qui les a marqués autour du match et ces derniers jours.

- George Niang a une dégaine de mec qui prend 17 tirs à trois-points par match dans un club francilien en N3. 

- Les Beatles en musique d’échauffement des Cavaliers à l’entraînement, on ne s'y attendait pas. Les joueurs non plus à vrai dire. Par contre, il a fallu retenir Shaï qui commençait à s'ambiancer. 

- Mikal Bridges a une mécanique de tir dégueulasse. Bon, l’essentiel c’est que ça filoche. Mais don’t do it at home. 

- Dean Wade ressemble à un rugbyman de Carcassonne. 

- Ah non, en fait, ce n’est pas lui, c’est un mec du staff qui ressemble à Dean Wade qui aurait mangé Dean Wade. 

- On a croisé José Calderon à Levallois. Il nous a regardé. On l’a regardé. On a failli le mêler. Le lendemain, au match, quand il a été présenté sur l'écran géant, on a quand même entendu quelques petites huées en souvenir du bon vieux temps. Preuve qu'il y avait au moins une dizaine de connaisseurs et d'amateurs d'histoire dans la salle.

- George Niang a une dégaine de joueur de foot retraité qui ne court pas mais met des grosses patates du pied gauche sur le synthé à Antony le dimanche matin.

- Toujours cocasse les mecs qui hurlent dans la salle de presse en mode "j'ai vécu 7 ans à New York, je connais Vin Diesel" pour épater les collègues (au féminin). Ouais, ouais et nous on a passé une nuit folle avec Zoé Saldana. 

- Entendu aussi : “tu sais ce que c'est un grossiste ?” Question posée à un gosse de 13 ans quand même. En même temps, s’il a vu “The Wire”, il sait forcément ce que c’est. 

- Pour certains d’entre nous, notamment ceux qui ont élu domicile dans la chaleureuse Bavière, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas mis les pieds à Châtelet. Ben en 1 heure, on a vu un type qui imitait des bruits de chien, on a senti l’odeur de pisse, on s’est pris une canette de bière pleine qui traînait par terre, on a pris un RER bondé a 15h, on a vu un chat dormir sur une table de café comme s’il était bourré… Les touristes vont adorer les Jeux Olympiques dans la ville lumière. 

- George Niang a une dégaine de mec qui fait des five à Auber et lâche des ish-ish quand il dribble sur place. 

- Donovan Mitchell était sans surprise le plus populaire a l'applaudimètre. Peut-être parce que c'était le seul joueur que les gens dans la salle connaissaient vaguement ?

- Mais très, très, très loin derrière Ronaldo et David Beckham.

- Y’a pas eu l'hymne américain !!!! Comment ça pas d’hymne ??? Et bientôt quoi ? Plus de coaches ? Pas d’arbitres ? C’est la première porte vers l’anarchie. 

- Ah, donc Harry Giles joue encore au basket ?

- La salle n’était pas très bruyante, mais elle était surtout un peu schizophrène. Donovan Mitchell a eu le droit aux sifflets, mais aussi au “MVP” sur la ligne des lancers. On soupçonne parfois certains d’avoir sifflé sur un lancer puis applaudi si la balle rentrait. 

- En parlant de lancer, Tristan Thompson a mis un beau airball et les Nets ont de suite commencé à faire du Hack-a-Tristan.

- Et ça a dû le soûler puisqu’il s’est fait éjecter ("éliminer" pour reprendre les mots du speaker) en voulant se battre avec Nic Claxton. 

- Sabrina Ionescu est vraiment très sympa. Elle a débarqué mardi matin au gymnase Jean-Jaurès pour participer à quelques ateliers avec des jeunes joueuses parisiennes dans le cadre du programme Her Time To Play et leur offrir des paires de chaussures. On a aussi pu saluer Diandra Tchatchouang, qui avait été notre rédactrice en chef exceptionnelle pour le Mook "More than Ballers" et avait vraiment été top sur cette collaboration.

- Aller aux toilettes après un match, c'est toujours une bonne idée. Déjà pour voyager léger sur le retour. Et ensuite parce que le mec qui est derrière vous dans la file peut être Luis Nazario de Lima, aka Ronaldo, "le vrai", pour tous ceux qui ont grandi dans les années 90. Bon, ça peut aussi être Jean-Philippe Bouchard, mais là c'était Ronaldo.

- Les bruits de couloir étaient insistants autour de la tenue d'un back to back impliquant les Spurs la saison prochaine. Si Adam Silver a joué la prudence, Tony Parker a un peu mis les pieds dans le plat en annonçant que ce devrait bien être le cas. Pour l'adversaire, ça parle beaucoup des Pacers, histoire d'être sûr d'avoir une équipe qui score beaucoup et joue à deux mille à l'heure. Pour le lieu, si double header il y a, il se dit que la U Arena de Nanterre pourrait entrer dans la danse. Si Victor Wembanyama vient bien, il faudra probablement braquer une banque pour espérer se payer un ticket. Et au niveau invités et influenceurs, Lena Situations sera peut-être la personne la moins connue et influente de la salle.

- Jacque Vaughn a expliqué que Dorian Finney-Smith et Spencer Dinwiddie étaient incertains et ne se sentaient pas très bien avant le match, ce qui explique leur faible temps de jeu. Notre hypothèse : ça a fait la bamboche en boîte la veille avant de finir sur un grec mal digéré.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest