Free agency 2016 : Ces joueurs qui peuvent demander un contrat max

Beaucoup de joueurs vont tester la free agency à partir du 1er Juillet. Et voici une sélection de ceux qui peuvent prétendre à un contrat maximum.

N.SPar N.S | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
Free agency 2016 : Ces joueurs qui peuvent demander un contrat max

C'est presque dans la poche :

Andre Drummond : À 22 ans, Dédé Drummond commence très sérieusement à s'épanouir à Detroit. Même s'il a baissé un peu le pied depuis quelques semaines, le rendement et la progression du jeune pivot sont à la hauteur des espérances des dirigeants. Son début de saison a été phénoménal avec notamment 5 matches à 20 points-20 rebonds. Free agent protégé, le néo All Star devrait se voir proposer rapidement un contrat maximum cet été. Stats 2015-2016 :  16,9 points, 14,9 rebonds, 1,5 contres à 52% https://www.youtube.com/watch?v=JzEeknMRpDQ DeMar DeRozan : Bon ok, on triche un peu car il n'a pas encore annoncé officiellement qu'il testerait le marché. Mais comment douter de sa présence parmi la free agency au vu des prétentions salariales qu'ils peut envisager. Toujours ultra athlétique, DeRozan est aujourd'hui l'un des tous meilleurs joueurs NBA grâce à un jeu beaucoup plus complet. Il a énormément bossé son shoot extérieur et ça paye même si sa sélection est encore à peaufiner. Meilleur marqueur de l'équipe seconde à l'Est, il ne devrait pas manquer de candidats même s'il a répété que son coeur était à Toronto. Stats 2015-2016 : 23,4 points, 4,4 rebonds, 4,1 passes à 44,3%. https://www.youtube.com/watch?v=AJ5dJGtySp4 Nicolas Batum : Un transfert et tout va mieux pour Nicolas Batum. Le Français, qui a vécu une saison compliquée avec les Portland Trail Blazers, revit sous les couleurs des Charlotte Hornets. Même si son poignet n'est plus vraiment une assurance tout risque (41,2%), il est redevenu ce joueur polyvalent et influent des deux côtés du terrain. Couteau suisse dans l'âme qu'on aime et qui se fait si rare dans le basket, il est l'un des cinq joueurs à tourner à plus de 14 points, 6 rebonds et 5 passes en compagnie de Draymond Green, LeBron James, Russell Westbrook et James Harden, tous All-Stars. Leader de l'équipe avec Kemba Walker (et Al Jefferson quand il n'est pas blessé), Batman devrait se voir proposer un contrat max cet été par Charlotte. Stats 2015-2016 : 14,8 points, 6,5 rebonds, 5,5 passes, 0,9 steals à 41,2%. https://www.youtube.com/watch?v=hVfkwk_oiGs Bradley Beal : Drafté il y a 3 ans, l'arrière des Washington Wizards, censé être le nouveau Ray Allen, arrive au terme de son contrat rookie et sera donc free agent protégé comme le veut le règlement NBA. Avec sa saison et son influence sur le jeu des Wizards, il est logiquement candidat à un contrat max l'été prochain. On le met à la fin de cette liste des probables car une interrogation subsiste : sa fragilité. Souvent blessé, quelle équipe aura les couilles de mettre le paquet sur un joueur de qui a raté 57 matches lors des trois derniers exercices et qui a squatté l'infirmerie plus de vingt matches encore cette saison à seulement 22 ans ? Si son niveau n'est pas à discuter, cet aspect est un facteur essentiel à prendre en compte. Sans compter qu'à Washington, il faudra de la place dans le salary cap si jamais Kevin Durant venait à rentrer au bercail. Mais ailleurs, tout est permis. Stats 2015-2016 : 18,5 points, 3,6 rebonds, 2,9 passes à 47% dont 39,5% à 3 points. https://www.youtube.com/watch?v=iwKweSiaQbg Al Horford :  À 30 ans, Al Horford n'a connu qu'une seule franchise dans toute sa carrière. Quatre fois All Star, le Porto-Ricain ne devrait pas avoir de mal à trouver une franchise capable de lui offrir ce qu'il désire. Valeur sûre au poste à l'intérieur que ce soit en 4 ou en 5, il a ajouté le tir à 3 points à sa palette offensive cette saison. Il se murmure déjà qu'Orlando veuille faire revenir Horford et s'offrir une doublette avec Vucevic dans la peinture. Stats 2015-2016 : 15,3 points, 6,9 rebonds, 3,5 passes et 1,5 blocks à 50%. https://www.youtube.com/watch?v=pGAPmPDhMjY

Pourquoi pas, mais...

Dwight Howard : On voit déjà certains faire une tête bizarre ou crier au scandale de voir Howard prendre part à cette catégorie. On va d'abord regarder ses stats, 14,6 points et 11,9 rebonds. Si elle restent correctes, vous donneriez vraiment 22-23 millions par an à ce gars-là qui aura 31 ans ? D'autant plus que sa réputation de girouette n'est plus à faire et que sa panoplie offensive est peu diversifiée. Même défensivement, on est à des années lumière de l'époque où il était nommé trois fois défenseur de l'année. Les Houston Rockets n'en veulent plus. Mais vu la hausse du salary cap et des contrats qui ont été distribués, on peut penser que quelques équipes puissent proposer le pactole à Dwight. Et il reste capable de fulgurances comme ses 36 points et 26 rebonds contre les Clippers. Stats 2015-2016 : 14,6 points, 11,9 rebonds, 1,4 block à 62%. https://www.youtube.com/watch?v=Rck7l7peKBo Mike Conley : Certainement le meneur le plus sous-estimé de la ligue. Mike Conley est un meneur distributeur à l'ancienne, ce qui est parfait dans une équipe comme Memphis qui s'appuie exclusivement sur un jeu demi-terrain. En plus de ça, c'est un énorme défenseur. Seul problème, c'est que les bons meneurs sont un sacré paquet maintenant et qu'il n'a jamais été all-star, ni dans les discussions pour l'être. Ses stats, non plus, ne plaident pas tellement en sa faveur, surtout son 41% aux shoots. Mais bon Reggie Jackson a eu un contrat max en jouant 4 mois, alors pourquoi pas. Stats 2015-2016 : 14,9 points, 3,1 rebonds, 6,1 passes à 41%. https://www.youtube.com/watch?v=i99HnD1yvug Hassan Whiteside: Ce serait une sacrée belle histoire que de voir ce globe-trotter obtenir un contrat à 20 millions. Le joueur du Heat va en tout cas le demander et quelques équipes pourraient se mettre sur les rangs. Whiteside a quand même claqué des triple-doubles avec des contres et c'est celui qui met le plus de cakes depuis Manute Bol avec pratiquement quatre de moyenne. Par contre, le mec a l'air instable mentalement, d'où ses nombreuses expulsions pour des coups de sang ou des débuts de baston. Sans compter qu'il n'est plus considéré comme un jeune joueur à 27 ans. Mais comme on dit, les intérieurs ça coûte cher et Whiteside est clairement dans les meilleurs cette saison. Stats 2015-216 : 12,5 points, 11,2 rebonds, 3,9 blocks à 62,2%. https://www.youtube.com/watch?v=ZN0cBhlbcfk Rajon Rondo : À  Sacramento, on peut revoir le joueur qui nous a tant émerveillé par ses passes dingues et ses feintes géniales. Meilleur passeur de la ligue, Rajon Rondo n'a signé que pour un an aux Kings et très franchement, quelques équipes doivent saliver à l'idée de le recruter. Troisième du classement des triple-doubles derrière Green et Westbrook, sa mauvaise expérience à Dallas n'est plus qu'un lointain souvenir. Le chef d'orchestre parfait qui va peut-être amené enfin les Kings en playoffs. Seulement, comment oublier que c'est un chieur de service et que son shoot est dans les plus laids jamais vu. Stats 2015-2016 : 12,2 points, 11,9 passes, 6,3 rebonds à 45,4 % https://www.youtube.com/watch?v=dOPVOlW3YTE

Sur un malentendu, ça peut passer

Harrison Barnes :  Il a refusé une offre de 64 millions sur 4 ans en septembre. Son agent en veut minimum 70. 6 millions qui font qu'Harrison Barnes se retrouve sur le marché de la free agency. Avec son jump de fou et ses tirs clutchs, il est un élément capital des Warriors. Steve Kerr n'avait pas longtemps hésité avant de faire de lui son nouveau titulaire à l'aile en lieu et place d'André Iguodala. Cela dit ses stats sont trop faiblardes pour demander un max deal avec à peine 12 points en moins de 30 minutes. Son principal argument : le fait qu'il soit free agent protégé et qu'en cas de grosse offre d'une autre équipe, les Warriors auraient beaucoup de mal à assumer ce contrat, alors que se profile la prolongation d'un certain Steph Curry. Et on imagine mal le MVP se faire payer en tickets restos. Stats 2015-2016 : 12,2 points, 4,5 rebonds, 1,8 passes à 47,6% dont 40% à 3 points. https://www.youtube.com/watch?v=JJI0JaoLqvE Ryan Anderson : Plus unidimensionnel tu meurs, mais plus efficace tu meurs aussi. Dans un rôle de sixième homme aux Pelicans, Ryan Anderson est très précieux et sera sur le marché en juillet. Ses 16,7 points en sortie de banc font de lui le candidat principal au titre de sixth man of the year. Les Cavaliers auraient même fait le maximum pour l'attirer avant la deadline. Malheureusement, son jeu uniquement basé sur le shoot derrière l'arc n'est pas un argument assez fort pour lui permettre de rafler le jackpot. Mais un contrat à 12-13 millions, c'est largement dans les cordes et ce serait une juste récompense pour son bel exercice. Stats 2015-2016 : 16,7 points, 5,8 rebonds à 42% dont 38% à 3 points en 30 minutes https://www.youtube.com/watch?v=k9bb4r6g0E4                    
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest