Chris Paul privé d’une bague… pour une histoire de numéro ?

Le Miami Heat voulait faire venir Chris Paul il y a dix ans mais ce dernier ne s’imaginait pas abandonner son numéro 3.

Antoine PimmelPar Antoine Pimmel | Publié  | BasketSession.com / NEWS
Chris Paul privé d’une bague… pour une histoire de numéro ?

Chris Paul rejoindra peut-être (probablement ?) Karl Malone, Charles Barkley ou encore John Stockton dans le club des légendes à n’avoir jamais gagné une bague en NBA. Il a disputé une seule finale, en 2021, avec les Phoenix Suns. Au-delà de ça, il ne s’en est jamais vraiment rapproché malgré des parcours excitants avec les Los Angeles Clippers et les Houston Rockets.

Sa carrière sera toujours résumée à travers ça, en mentionnant évidemment son transfert avorté aux Los Angeles Lakers, où il devait rejoindre Kobe Bryant. Mais il faut savoir que le Miami Heat aurait aussi pu être une destination pour lui au début des années 2010. C’est ce qu’il révèle avec Dwyane Wade lors de son passage dans le podcast tenu par ce dernier. Apparemment, Pat Riley le voulait et Paul, très proche de Wade et LeBron James, en avait déjà discuté avec ses deux compères. Le deal serait tombé à l’eau pour une raison… inattendue.

Chris Paul : « Je m’en souviens très bien. CJ [son frère] était assis sur le canapé et on parlait de mon éventuelle venue à Miami. On réfléchissait à comment ça allait fonctionner, qui aurait la balle entre les mains. Puis CJ a dit ‘mais qui va porter le numéro 3 ?’ »

Dwyane Wade : « Et là, gros silence. Voilà comment le trade s’est cassé la gueule. »

Chris Paul : « Tu étais plus vieux que moi, tu aurais pu porter le 33. (…) D-Wade était prêt à tout sacrifier, sauf son numéro. »

Vu le ton de la conversation, on comprend tout de même que les deux joueurs en plaisantent et qu’il y a sans doute d’autres facteurs qui expliquent qu’un tel transfert ne s’est pas produit. Parce qu’il y a parfois un monde entre les souhaits et rêves des joueurs (voire même des dirigeants) et la réalité du marché. Chris Paul touchait plus de 17 millions la saison, soit autant que LeBron James, Dwyane Wade et Chris Bosh à l’époque. Le Heat pouvait difficilement ajoute un tel contrat à son effectif. Surtout sans avoir de vrais atouts à proposer aux Clippers en échange.

Au final, ça donne une anecdote cocasse et ça montre surtout que le gang du « Banana Boat » a vraiment songé à jouer ensemble en ajoutant CP3 au mix en plus des trois amigos. Il ne manquait plus que Carmelo Anthony.

Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest