CQFR : Le message de Dwight Howard

Voici ce qu'il fallait retenir des quatre matches de la nuit en NBA. On a particulièrement aimé que Dwight Howard passe en beast revenge mode contre les Rockets...

Shaï MamouPar Shaï Mamou  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CQFR : Le message de Dwight Howard
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) de la nuit. - On ne sait pas si les Clippers vont réussir à ne pas sortir du top 4 à l'Ouest jusqu'au retour de Chris Paul. Mais s'ils y parviennent, ce sera probablement grâce à Blake Griffin. "Quake" retrouve la forme soir après soir malgré les résultats en dents de scie de son équipe. Face aux injouables Warriors, le All-Star s'est démené (31 points, 8 rebonds et 3 interceptions) et a même tenu à montrer qu'il n'avait rien perdu de son explosivité. Plutôt encourageant pour LA en ces temps troublés... http://www.dailymotion.com/video/x5agz34_blake-griffin-pete-un-dunk-par-dessus-kevon-looney_sport - Visiblement, Dwight Howard avait envie de montrer à son ancienne équipe qu'il avait encore un peu de Superman en lui. Parfois désigné comme le responsable des maux des Rockets l'an dernier, "D12" a sorti un match à l'ancienne avec 24 points et 23 rebonds malgré un public hostile. L'ancien pivot d'Orlando a été déterminant dans le succès des Hawks. - On se doutait que Patrick Beverley irait asticoter un peu Howard et ça n'a pas loupé, puisqu'on peut voir ci-dessous le meneur dire à son ex-coéquipier qu'il ne sait faire "que parler". Boulette, puisque Howard lui a montré sur l'action d'après qu'il savait aussi se transformer en armoire normande... - Les Rockets vivent une période de creux qui, espérons-le pour eux, ne durera pas trop longtemps. Leur avance sur les Clippers et le Jazz est confortable mais prudence tout de même... - Grâce à la victoire facile des Spurs contre les Sixers, Gregg Popovich a égalé le record de Jerry Sloan du plus grand nombre de victoires au sein d'une même franchise en NBA. Comme on pouvait s'y attendre, Pop a fait du Pop pour saluer cet accomplissement. "Si je décroche des records comme celui-là, c'est simplement parce que je suis vieux", a-t-il expliqué après le match, avant de recentrer le débat sur le match du soir avec un éloge appuyé pour... DeWayne Dedmon. "Pour moi, c'est lui la star du jour. Tout ce qu'il a fait était parfait". Sacré Pop. - Merci à Pop et aux Spurs d'être l'une de seules équipes à faire ça avec un ballon de basket. - Fraîchement élu joueur du mois et retenu pour le All-Star Game, John Wall a assumé son statut contre les Lakers avec 33 points et 11 passes. Par contre, le meneur des Wizards et son collègue/rival Bradley Beal étaient contrariés après le match. Il faut dire que les Lakers ont été à peu près autant encouragés que les Wizards par le public du Verizon Center... "Ça me rend malade de voir ça, on se serait crus à l'extérieur", a déploré Beal. - Les Wizards, cette franchise qui n'hésite pas à troller Nick Young en lançant un morceau d'Iggy Azalea après ses shoots ratés. Sans pitié.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest