CQFR : Kyrie rejoue le game 7, Miami inarrêtable

Voici ce qu'il fallait retenir des 11 matches de la nuit en NBA. On a particulièrement aimé le sang froid de Kyrie Irving et la 11e victoire consécutive du Miami Heat.

BasketSessionPar BasketSession  | Publié  | BasketSession.com / MAGAZINES / Focus
CQFR : Kyrie rejoue le game 7, Miami inarrêtable
Il y a tellement de matches, d'actions et d'histoires qui se disputent et s'écrivent chaque soir en NBA qu'il est difficile de garder un œil sur toutes les performances et les anecdotes. Mais notre crew est là pour vous mettre au parfum des infos les plus pertinentes (ou non) du week-end. - Comment passer du désespoir total à la joie intense en 4 secondes selon LeBron James. Contre les Wizards, le "Chosen One" a d'abord manqué un lay-up invraisemblable après avoir commis un marcher flagrant à 4 secondes de la fin, avant de profiter d'une passe de quarterback de Kevin Love pour arracher miraculeusement la prolongation à 3 points. http://www.dailymotion.com/video/x5av1cj_fail-lebron-james-marche-et-foire-un-lay-up-a-4-secondes-de-la-fin_sport http://www.dailymotion.com/video/x5ausae_lebron-james-3-pointer-off-glass-ties-the-game_sport - Être clutch dans ces situations n'est pourtant pas la spécialité de LeBron James, qui était à 2/31 sur les shoots à 3 points pris dans les 5 dernières secondes d'un match dont le score est serré. C'est nettement plus celle de Kyrie Irving, qui a rejoué le scénario du game 7 des Finales en déguisant Bradley Beal en Steph Curry pour lui planter un panier à 3 points sur la truffe et plier la prolongation. http://www.dailymotion.com/video/x5av30c_kyrie-irving-ressort-un-game-winner-contre-washington_sport - Ne soyons pas trop durs avec les Knicks, lamentablement battus à la maison par les Lakers. Ils ont peut-être tout simplement compris que ça n'avait aucun intérêt pour eux de tenter un run pour la 8e place, alors que le tanking leur permettra de reconstruire pour de vrai après cet été. - Utah a prouvé sur le parquet d'Atlanta que sa place dans le top 4 à l'Ouest n'était pas un hasard. Avec un Gordon Hayward encore plus tranchant depuis qu'il sait qu'il disputera son premier All-Star Game dans quelques jours, le Jazz est injouable en ce moment et on est curieux de voir si les hommes de Quin Snyder seront capables d'aller déloger les Rockets du 3e spot d'ici la mi-avril... - Will Barton est un type qui exploite au mieux toutes les opportunités qu'on lui donne. Lancé dans le 5 après le forfait de Kenneth Faried, l'habituel 6e homme a torpillé les Mavs avec 31 points et bien aidé Denver à consolider sa 8e place à l'Ouest. - C'était inévitable : DeMarcus Cousins a pris sa 16e faute technique lors d'une altercation groupée contre Chicago et sera suspendu pour un match. - Les Kings, c'est vraiment l'équipe la plus instable et incompréhensible de la ligue. En trois jours, ils sont capables de dominer Golden State au complet puis de perdre à domicile contre les Bulls sans Jimmy Butler après avoir remonté 27 points de retard. Comment les imaginer une seconde atteindre les playoffs dans ces conditions ? - La fraîcheur du moment, c'est toujours le Miami Heat. Les Floridiens ont poursuivi leur incroyable série de victoires avec un 11e succès décroché à Minneapolis. Le Heat peut remercier Goran Dragic, intenable en ce moment, qui a sorti le meilleur match de sa carrière à 3 points (7/9) pour l'occasion. - Autre équipe dont on parle peu mais qui vient de décrocher une 7e victoire de suite : les Pacers. Rien de brillant, mais un mental solide et une cohérence dans le jeu. Bon, ça ne fera peut-être pas plus qu'un tour de playoffs, mais c'est rassurant pour l'avenir de Nate McMillan. - Rien n'est moins sûr, mais si on se base sur la fréquence des triple-doubles de Blake Griffin depuis son arrivée en NBA, celui calé en vain contre les Raptors cette nuit (26 points, 11 rebonds et 11 passes) était peut-être le dernier de sa carrière sous le maillot des Clippers. #Pessimisme - Comme par hasard, Philadelphie commençait à gagner des matches et on nous prive de Joel Embiid sous prétexte qu'il doit reposer son genou. Du coup, 4 défaites de suite (la dernière en date cette nuit à Detroit) et une voie royale pour récupérer encore un top 3 lors de la prochaine Draft... - Les Spurs qui ne marquent que 9 points dans un quart-temps, le dernier qui plus est, ça n'est pas arrivé souvent sous l'ère Popovich. Ca montre aussi que sans Kawhi Leonard, touché au quadriceps contre Memphis, San Antonio a du mal à marquer des paniers.
Afficher les commentaires (0)
Atlantic
Central
Southeast
Pacific
Southwest
Northwest